Patrick Ewing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ewing.
Patrick Ewing Portail du basket-ball
Patrick Ewing Magic cropped.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Patrick Aloysius Ewing
Nationalité États-Unis
Naissance 5 août 1962 (51 ans)
Kingston (Jamaïque)
Taille 2,13 m (7 0)
Surnom The Beast
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Bobcats de Charlotte - (Entraîneur-assistant)
Numéro 33, 6
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1981-1985 Hoyas de Georgetown
Draft NBA
Année 1985
Position 1er
Franchise Knicks de New York
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
SuperSonics de Seattle
Magic d'Orlando
20,0
21,5
20,2
22,7
28,6
26,6
24,0
24,2
24,5
23,9
22,5
22,4
20,8
17,3
15,0
9,6
6,0
Sélection en équipe nationale **
1984
1992
Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : États-Unis États-Unis
Carrière d’entraîneur
2002-2003
2003-2006
2007-2012
depuis 2013
Wizards de Washington (assistant)
Rockets de Houston (assistant)
Magic d'Orlando (assistant)
Bobcats de Charlotte (assistant)
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2012
Basketball Hall of Fame 2008

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Patrick Ewing, est un ancien joueur de basket-ball américain né le 5 août 1962 à Kingston en Jamaïque. Il évoluait au poste de pivot. Il mesure 2,13 m.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Patrick Ewing est né en Jamaïque et excellait au cricket et au football. C'est à l'âge de 13 ans qu'il arrive aux États-Unis avec sa famille, à Cambridge. Il a été formé à l'Université de Georgetown, entraîné par John Thompson. Il y atteint trois finales universitaires nationales, gagnant celle de 1984 contre les Cougars de Houston d'Hakeem Olajuwon. Cependant, Georgetown est défaite deux fois par deux outsiders : North Carolina, menée par James Worthy et Michael Jordan, en 1982, et surtout les Wildcats de Villanova en 1985.

Patrick Ewing en train d'effectuer un lancer franc
Patrick Ewing chez les Knicks

Il est le premier choix de la draft 1985, sélectionné par les Knicks de New York avec lesquels il a accompli l'essentiel de sa carrière. Bien que des blessures aient perturbé sa première saison professionnelle, il est élu Rookie de l'année en 1986. Il fut alors rapidement considéré comme l'un des meilleurs pivots de la ligue. Il est barré régulièrement en playoffs par les Bulls de Chicago de Michael Jordan, véritable bête noire des Knicks dans les années 1990. En 1992, les Knicks échouent en demi-finale de la Conférence Est, puis lors de la finale de la Conférence la saison suivante, à chaque fois face aux Bulls. Cette saison-là, il vit un moment embarrassant en étant contré lors d'un match de saison régulière par le meneur de jeu des Hornets de Charlotte Muggsy Bogues qui mesure 1m59[1]. Étant l'un des meilleurs pivots de son époque, il est naturellement appelé à participer à l'aventure de la Dream Team lors des Jeux olympiques de 1992. En 1994, alors que Jordan a pris sa retraite, ils parviennent en Finales NBA, la première pour les Knicks depuis 1973, mais doivent s'incliner face aux Rockets de Houston, d'un autre pivot légendaire Hakeem Olajuwon. L'année suivante, c'est un tir raté lors des derniers instants du Game 7 face à Indiana en demi-finale de Conférence qui élimine New York. En 1999, il se blesse lors du second tour des playoffs alors que les Knicks atteignent les finales face aux Spurs de San Antonio. Pour sa dernière saison avec les Knicks, en 2000, ils s'inclinent face aux Pacers de nouveau en finale de Conférence. En 2000, il est transféré aux Supersonics de Seattle, les Knicks recevant alors Glen Rice, Luc Longley, Travis Knight, Vladimir Stepania, Lazaro Borrell, Vernon Maxwell, deux premiers tours de draft (des Lakers de Los Angeles et de Seattle) et deux seconds tours de draft de Seattle. Beaucoup d'observateurs considèrent que ce transfert signifia la désintégration de l'équipe des Knicks, qui n'a pas réussi à retrouver son rang depuis, Shaquille O'Neal fera un commentaire poignant au sujet de ce transfert en déclarant: "On ne transfère pas une légende". Il jouera une saison avec les Sonics, puis une dernière au Magic d'Orlando la saison suivante avant de prendre sa retraite le 18 septembre 2002.

Après carrière[modifier | modifier le code]

Il a été élu en 1996 parmi les 50 meilleurs joueurs de l'histoire de la NBA, bien qu'il n'ait jamais été champion. En 2002, il accepte un poste d'entraîneur assistant aux Wizards de Washington. Par la suite, il a été assistant entraîneur de Jeff Van Gundy aux Rockets de Houston de 2003 à 2006, et depuis, auprès de l'entraîneur du Magic d'Orlando Stan Van Gundy. Son numéro 33 a été retiré par les Knicks le 28 février 2003 et hissé au plafond du célèbre Madison Square Garden, salle des exploits de Pat Ewing pendant plus d'une décennie. Ewing fait des apparitions régulières dans des films et séries télévisées. Sa première prestation fut dans Space Jam où il jouait son propre rôle, et fut l'un des cinq joueurs NBA à jouer dans ce film, outre Michael Jordan (en compagnie de Charles Barkley, Shawn Bradley, Larry Johnson et Muggsy Bogues). Ewing joua l'Ange de la Mort dans le film L'Exorciste 3: la Suite. Ewing fit également une brève apparition dans le film Senseless. Il fit aussi de brèves apparitions (dans son propre rôle) dans les sitcoms Spin City, Herman's Head, Dingue de toi et Webster. Patrick Ewing suit un régime végétarien. Son fils Patrick Ewing Junior, qui évolua comme lui à l'Université de Georgetown après deux ans à l'université de l'Indiana a été sélectionné au 43e rang de la draft 2008 par les Kings de Sacramento. Le 6 septembre 2008, il est intronisé au Basketball Hall of Fame en compagnie de six autres membres dont Hakeem "The Dream" Olajuwon et l'entraineur Pat Riley.

À la suite d'une opération du cœur de Steve Clifford, il assure l'intérim chez les Bobcats de Charlotte par une défaite contre les Knicks (91-101)[2].

Commercial[modifier | modifier le code]

En 2013 et 2014, les chaussures de basketball de la marque à son nom "Ewing Athletics" sont vendus avec succès.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès universitaire[modifier | modifier le code]

Palmarès en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès en NBA[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

En saison régulière[modifier | modifier le code]

S T G GS MP MPM PTS PPG FG FGA FG% 3P 3PA 3P% FT FTA FT% ORB DRB TRB RPG AST APG STL BLK TOV PF
1985-1986 Knicks 50 50 1771 35,4 998 20,0 386 814 47,4 % 0 5 0,0 % 226 306 73,9 % 124 327 451 9,0 102 2,0 54 103 172 191
1986-1987 Knicks 63 63 2206 35,0 1356 21,5 530 1053 50,3 % 0 7 0,0 % 296 415 71,3 % 157 398 555 8,8 104 1,7 89 147 229 248
1987-1988 Knicks 82 82 2546 31,0 1653 20,2 656 1183 55,5 % 0 3 0,0 % 341 476 71,6 % 245 431 676 8,2 125 1,5 104 245 287 332
1988-1989 Knicks 80 80 2896 36,2 1815 22,7 727 1282 56,7 % 0 6 0,0 % 361 484 74,6 % 213 527 740 9,3 188 2,4 117 281 266 311
1989-1990 Knicks 82 82 3165 38,6 2347 28,6 922 1673 55,1 % 1 4 25,0 % 502 648 77,5 % 235 658 893 10,2 182 2,2 78 327 278 325
1990-1991 Knicks 82 82 3104 38,3 2154 26,6 845 1645 51,4 % 0 6 0,0 % 464 623 74,5 % 194 711 905 11,2 244 3,0 80 258 291 287
1991-1992 Knicks 82 82 3150 38,4 1970 24,0 796 1525 52,2 % 1 6 16,7 % 377 511 73,8 % 228 693 921 11,2 156 1,9 88 245 209 277
1992-1993 Knicks 81 81 3003 37,1 1959 24,2 779 1550 50,3 % 1 7 14,3 % 400 556 71,9 % 191 789 980 12,1 151 1,9 74 161 265 286
1993-1994 Knicks 79 79 2972 37,6 1939 24,5 745 1503 49,6 % 4 14 28,6 % 445 582 76,5 % 219 666 885 11,2 179 2,3 90 217 260 275
1994-1995 Knicks 79 79 2920 37,0 1886 23,9 730 1452 50,3 % 6 21 28,6 % 420 560 75,0 % 157 710 867 11,0 212 2,7 68 159 256 272
1995-1996 Knicks 76 76 2783 36,6 1711 22,5 678 1456 46,6 % 4 28 14,3 % 351 461 76,1 % 157 649 806 10,6 160 2,1 68 184 221 247
1996-1997 Knicks 78 78 2887 37,0 1751 22,4 655 1342 48,8 % 2 9 22,2 % 439 582 75,4 % 175 659 834 10,7 156 2,0 69 189 269 250
1997-1998 Knicks 26 26 848 32,6 540 20,8 203 403 50,4 % 0 2 0,0 % 134 186 72,0 % 59 206 265 10,2 28 1,1 16 58 77 74
1998-1999 Knicks 38 38 1300 34,2 657 17,3 247 568 43,5 % 0 2 0,0 % 163 231 70,6 % 74 303 377 9,9 43 1,1 30 100 99 105
1999-2000 Knicks 62 62 2035 32,8 929 15,0 361 775 46,6 % 0 2 0,0 % 207 283 73,1 % 140 464 604 9,7 58 0,9 36 84 142 196
2000-2001 Sonics 79 79 2107 26,7 760 9,6 294 684 43,0 % 0 2 0,0 % 172 251 68,5 % 124 461 585 7,4 92 1,2 53 91 151 229
2001-2002 Magic 65 4 901 13,9 1640 6,0 148 333 44,4 % 0 1 0,0 % 94 134 70,1 % 60 203 263 4,0 35 0,5 22 45 65 129
Total - 1183 1122 40594 34,3 24815 21,0 9702 19241 50,4 % 19 125 15,2 % 5392 7289 74,0 % 2752 8855 11607 9,8 2215 1,9 1136 2894 3537 4034

En Playoffs[modifier | modifier le code]

S T G GS MP MPM PTS PPG FG FGA FG% 3P 3PA 3P% FT FTA FT% ORB DRB TRB RPG AST APG STL BLK TOV PF
1987-1988 Knicks 4 4 153 38,3 75 18,8 28 57 49,1 % 0 1 0,0 % 19 22 86,4 % 16 35 51 12,8 10 2,5 6 13 11 17
1988-1989 Knicks 9 9 340 37,8 179 19,9 70 144 48,6 % 0 0 39 52 75,0 % 23 67 90 10,0 20 2,2 9 18 15 35
1989-1990 Knicks 10 10 395 39,5 294 29,4 114 219 52,1 % 1 2 50,0 % 65 79 82,3 % 21 84 105 10,5 31 3,1 13 20 27 41
1990-1991 Knicks 3 3 110 36,7 50 16,7 18 45 40,0 % 0 0 14 18 77,8 % 2 28 30 10,0 6 2,0 1 5 11 12
1991-1992 Knicks 12 12 482 40,2 272 22,7 109 239 45,6 % 0 1 0,0 % 54 73 74,0 % 33 100 133 11,1 27 2,3 7 31 23 49
1992-1993 Knicks 15 15 604 40,3 382 25,5 165 322 51,2 % 1 1 100,0 % 51 80 63,8 % 43 121 164 10,9 36 2,4 17 31 39 60
1993-1994 Knicks 25 25 1032 41,3 547 21,9 210 481 43,7 % 4 11 36,4 % 123 163 75,5 % 88 205 293 11,7 65 2,6 32 76 83 94
1994-1995 Knicks 11 11 399 36,3 209 19,0 80 156 51,3 % 1 3 33,3 % 48 70 68,6 % 17 89 106 9,6 27 2,5 6 25 30 51
1995-1996 Knicks 8 8 328 41,0 172 21,5 65 137 47,4 % 1 2 50,0 % 41 63 65,1 % 11 74 85 10,6 15 1,9 1 25 30 22
1996-1997 Knicks 9 9 357 39,7 203 22,6 88 167 52,7 % 0 1 0,0 % 27 42 64,3 % 26 69 95 10,6 17 1,9 3 22 27 30
1997-1998 Knicks 4 4 132 33,0 56 14,0 20 56 35,7 % 0 0 16 27 59,3 % 9 23 32 8,0 5 1,3 3 5 10 16
1998-1999 Knicks 11 11 347 31,5 144 13,1 58 135 43,0 % 0 0 28 36 77,8 % 14 82 96 8,7 6 0,5 7 8 10 35
1999-2000 Knicks 14 14 461 32,9 204 14,6 71 170 41,8 % 0 0 62 89 69,7 % 29 104 133 9,5 6 0,4 16 20 27 48
2001-2002 Magic 4 0 67 16,8 26 6,5 8 25 32,0 % 0 1 0,0 % 10 17 58,8 % 5 17 22 5,5 4 1,0 1 4 2 12
Total - 139 135 5207 37,5 2813 20,2 1104 2353 46,9 % 8 23 34,8 % 597 831 71,8 % 337 1098 1435 10,3 275 2,0 122 303 345 522

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 04/14/1993 NBA Box Score at CHA - basketballreference.com
  2. Le coach des Cats opéré du cœur, Le Figaro, 10 novembre 2013.