Saison NBA 1961-1962

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison NBA
1961 - 1962

Généralités
Sport basket-ball
Participants 9 équipes
Matchs joués 80 par équipe
Palmarès
Vainqueur Celtics de Boston
Finaliste Lakers de Los Angeles
Meilleur joueur Bill Russell

La saison NBA 1961-1962 est la 13e saison de la NBA (la 16e en comptant les trois saisons de BAA). Elle se termine sur la victoire des Celtics de Boston face aux Lakers de Los Angeles 4 victoires à 3 lors des Finales NBA. C'est le 4e titre consécutif des Celtics.

Faits notables[modifier | modifier le code]

  • Le All-Star Game 1962 s'est déroulé à Saint Louis, Missouri, où les All-Star de l'Ouest ont battu les All-Star de l'Est 150-130. Bob Pettit a été élu Most Valuable Player.
  • Les Chicago Packers intègrent la ligue, devenant la 9e équipe de la NBA.
  • Le calendrier s'étend pour la troisième année consécutive, passant de 79 à 80 matches par équipe et par saison.
  • Lors d'un match à Hershey, en Pennsylvanie, Wilt Chamberlain (Warriors de Philadelphie) inscrit 100 points dont 59 en deuxième mi-temps, lors d'une victoire face aux Knicks de New York 169-147. Cette performance constitue l'une des plus grandes performances individuelles dans l'histoire du sport et cela demeure la meilleure performance offensive de l'histoire de la NBA; ce jour là il établi pas moins de 9 records NBA dont 8 tiennent toujours (seul le record de 31 points inscrits en un quart-temp a depuis été battu). Chamberlain réalisera d'ailleurs une moyenne de 50,4 points lors de cette saison-là, ce qui constitue un autre record toujours en vigueur, il devient également le premier joueur à dépasser la barre des 3000 points en une saison avec 4029 points inscrits (seul Michael Jordan y parviendra ensuite).
  • Cette saison-là Wilt Chamberlain égalise le record du nombre de titre de meilleur rebondeur NBA consécutifs et au total en égalant Bill Russell avec trois titres.
  • Cette saison sera la seule dans l'histoire à voir un joueur réaliser un triple-double de moyenne par Oscar Robertson : 30.8 points, 12.5 rebonds et 11.4 passes décisives.

Classement final[modifier | modifier le code]

V = nombre de victoires, D = nombre de défaites, PCT = pourcentage de victoires, GB = retard (en nombre de matches).

Division Est[modifier | modifier le code]

Équipe V D PCT GB
Celtics de Boston C 60 20 75.0 -
Warriors de Philadelphie 49 31 61.3 11
Syracuse Nationals 41 39 51.3 19
Knicks de New York 29 51 36.3 31

Division Ouest[modifier | modifier le code]

Équipe V D PCT GB
Lakers de Los Angeles 54 26 67.5 -
Royals de Cincinnati 43 37 53.8 11
Pistons de Detroit 37 43 46.3 17
St. Louis Hawks 29 51 36.3 25
Chicago Packers 18 62 22.5 36

C - Champions NBA

Résultats des playoffs[modifier | modifier le code]

  Demi-finales de Division Finales de Division Finales NBA
                           
        
  1  Lakers de Los Angeles 4  
Division Ouest
    3  Pistons de Detroit 2  
3  Pistons de Detroit 3
  2  Royals de Cincinnati 1  
    W1  Lakers de Los Angeles 3
  E1  Celtics de Boston 4
          
        
1  Celtics de Boston 4
Division Est
    2  Warriors de Philadelphie 3  
3  Syracuse Nationals 2
  2  Warriors de Philadelphie 3  

Leaders de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Catégorie Joueur Équipe Statistique
Points par match Wilt Chamberlain Warriors de Philadelphie 50.4
Rebonds par match Wilt Chamberlain Warriors de Philadelphie 25.6
Assists par match Oscar Robertson Royals de Cincinnati 11.4
 % à 2 points Walt Bellamy Chicago Packers 51.9
 % aux lancers francs Dolph Schayes Syracuse Nationals 89.9

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

  • x