Chris Bosh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chris Bosh Portail du basket-ball
Chris Bosh Heat vs Wizards 2010.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Christopher Wesson Bosh
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
Dallas, Texas
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 107 kg (235 lb)
Surnom CB1
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Heat de Miami
Numéro 1
Poste Intérieur
Carrière universitaire ou amateur
20022003 Yellow Jackets de Georgia Tech
Draft NBA
Année 2003
Position 4e
Franchise Raptors de Toronto
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
11,5
16,8
22,5
22,6
22,3
22,7
24,0
18,7
18,0
16,6
16,2
21,1
Sélection en équipe nationale **
2006-2008 Drapeau : États-Unis États-Unis 13,2

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Christopher Wesson Bosh, né le 24 mars 1984 à Dallas, est un joueur américain de basket-ball évoluant dans la franchise NBA du Heat de Miami depuis 2010. Avec cette franchise il va remporter le titre de champion NBA en 2012 puis 2013. Il joue aussi au niveau international pour l'équipe des États-Unis de basket-ball.

Bosh est choisi en quatrième position de la draft NBA 2003.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

Toronto Raptors (2003-2010)[modifier | modifier le code]

Chris Bosh commence sa carrière assez discrètement avec les Raptors de Toronto. Lors de cette période canadienne, il monte en puissance d'année en année et atteint des stats de MVP lors de sa dernière à Toronto avec notamment 24 pts de moyenne par match.

Heat de Miami (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Le , Bosh annonce qu'il rejoint son ami Dwyane Wade au Heat de Miami[1] en compagnie de LeBron James, l'ancien ailier des Cavaliers de Cleveland. Il forme ainsi avec ces 2 joueurs l'un des trio les plus impressionnants de l'histoire de la ligue. Il évolue au poste 4, en tant qu’ailier fort. Son rôle au sein de l’équipe change, car s'il était le meilleur joueur à Toronto, il doit désormais apprendre à jouer avec deux autres des cinq meilleurs joueurs actuels. Il termine sa première saison régulière avec Miami, avec des moyennes de 18,7 points et de 8,3 rebonds par match.

À l'entame de la saison 2011-2012, Chris Bosh réalise de bonnes rencontres, notamment lors d'un match où ses deux coéquipiers LeBron James et Dwyane Wade sont absents. Seul représentant de ce trio sur le parquet, il endosse le rôle du capitaine de l'équipe, et obtient une prolongation grâce à un tir à trois points au buzzer contre les Hawks d'Atlanta. De plus, lors des playoffs NBA 2012, son absence se fait ressentir contre les Pacers de l'Indiana. Lors des finales de conférence Est contre les Celtics de Boston, il débute le match 4 en tant que remplaçant, efficace lors du match 6 avec ses 19 points, il permet à Miami d'accéder à ses deuxièmes finales NBA consécutives en s'imposant 4 victoires à 3. Le Heat remporte finalement sa finale face au Thunder 4 à 1 grâce à la prestation de ses 3 stars et à l'apport des joueurs tels que Battier, Chalmers et Miller.

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet 2014, LeBron James annonce son départ du Heat, mais Bosh annonce qu'il reste à Miami. Le Heat recrute le rookie Shabazz Napier, Luol Deng et Danny Granger afin de reconstruire une équipe autour de Chris Bosh et Dwyane Wade.

Alors qu'il a des moyennes de 21,6 points, 8,2 rebonds et 2,1 passes décisives et 1,1 interceptions sur les 23 premiers matchs de la saison, Bosh doit s'absenter des parquets suite à une élongation au mollet le 15 décembre[2]. Il manque huit matchs et revient le 29 décembre contre le Magic d'Orlando. En 33 minutes, il marque vingt points et prend huit rebonds dans la défaite des siens 101 à 102.

Le 3 février 2015, lors du déplacement chez les Pistons de Détroit, en l'absence de Dwyane Wade, il marque 21 de ses 34 points (à 9 sur 9 aux tirs) durant le troisième quart-temps[3].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

La carrière internationale de Chris Bosh débute en 2002 lorsqu'il est sélectionné comme membre de l'équipe des États-Unis de basket-ball pour les Championnats du monde junior de 2002, compétition dans laquelle l'équipe termine avec la médaille de bronze.

En mars 2006, Bosh est convoqué pour le programme de préparation de l'équipe des États-Unis pour les championnat du monde de basket-ball 2006. En août 2006, Bosh est retenu parmi les douze joueurs devant représenter l'équipe des États-Unis ce mondial. Parmi ses coéquipiers, il y a notamment d'autres joueurs draftés la même année que lui tels que Dwyane Wade, LeBron James, Carmelo Anthony et Kirk Hinrich. L'équipe remporte la médaille de bronze, en battant le champion olympique 2004 l'Argentine.

Après la saison 2006-2007, Bosh est rappelé pour participer avec l'équipe des États-Unis au Championnat des Amériques de basket-ball 2007, mais cependant une blessure au pied le poussa à se retirer de l'équipe.

Le , il est sélectionné pour participer aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin avec l'équipe des États-Unis. Pendant le tournoi olympique, il joue comme pivot remplaçant de Dwight Howard, tournoi au cours duquel les États-Unis ont été invaincus et ont remporté la médaille d'or en battant l'Espagne en finale. Dans cette compétition Chris Bosh a eu une moyenne de 9,1 points par match et a été le meilleur rebondeur de l'équipe avec une moyenne de 6,1 rebonds par match.

Records personnels sur une rencontre de NBA[modifier | modifier le code]

Chris Bosh en mars 2011.

Les records personnels de Chris Bosh, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[4] :

Type statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points en un match 44 @ Bucks de Milwaukee 39 Magic d'Orlando
Paniers marqués en un match 16 2 fois 16 Magic d'Orlando 26 avril 2008
Paniers tentés en un match 31 Pistons de Détroit 26 Magic d'Orlando 26 avril 2008
Paniers à 3 points réussis 4 3 fois 4 2 fois
Paniers à 3 points tentés 9 Bulls de Chicago 6 2 fois
Lancers francs réussis 22 @ Suns de Phoenix 13 @ Magic d'Orlando
Lancers francs tentés 24 @ Suns de Phoenix 22 décembre 2007 13 @ Magic d'Orlando 20 avril 2008
Rebonds offensifs 10 @ Warriors de Golden State 9 Magic d'Orlando 26 avril 2008
Rebonds défensifs 18 @ Sixers de Philadelphie 14 @ Bulls de Chicago
Rebonds totaux 22 2 fois 19 @ Bulls de Chicago 10 mai 2013
Passes décisives 9 Nuggets de Denver 9 Nets du New Jersey
Interceptions 7 @ Bulls de Chicago 3 6 fois
Contres 6 3 fois 4 4 fois
Balles perdues 8 Bucks de Milwaukee 4 5 fois
Minutes jouées 55 Trail Blazers de Portland 45 4 fois

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2003-2004 Raptors 2 911 320 $
2004-2005 Raptors 3 129 720 $
2005-2006 Raptors 3 348 000 $
2006-2007 Raptors 4 235 220 $
2007-2008 Raptors 12 455 000 $
2008-2009 Raptors 14 410 581 $
2009-2010 Raptors 15 779 912 $
2010-2011 Heat 14 500 000 $
2011-2012 Heat 12 896 159 $
2012-2013 Heat 17 545 000 $
2013-2014 Heat 19 067 500 $
2014-2015* Heat 20 644 400 $
Total Gains 141 002 722 $
2015-2016 Heat 22 192 730 $
2016-2017 Heat 23 741 060 $
2017-2018 Heat 25 289 390 $
2018-2019 Heat 26 837 720 $

Note : * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[5].

Rôle[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bosh à Miami, c'est officiel », L'Équipe,‎ (consulté en 8 juillet 2010)
  2. Christophe Brouet, « Chris Bosh blessé », Basket-Infos,‎ (consulté en 5 février 2015)
  3. (en) Surya Fernandez, « Heat Check: Chris Bosh the sole bright spot in loss to Pistons », Fox Sports,‎ (consulté en 5 février 2015)
  4. (en) « Chris Bosh : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 10 novembre 2014)
  5. « Salaires moyens NBA 2014-15 », sur basketusa.com (consulté le 19 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :