Terry Cummings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cummings.
Terry Cummings Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Robert Terrell Cummings
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (53 ans)
Chicago
Taille 2,06 m (6 9)
Situation en club
Poste ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1979-1982 Université de DePaul
Draft NBA
Année 1982
Position 2e
Franchise San Diego Clippers
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1982-1984
1984-1989
1989-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
San Diego Clippers
Bucks de Milwaukee
Spurs de San Antonio
Bucks de Milwaukee
SuperSonics de Seattle
76ers de Philadelphie
Knicks de New York
Warriors de Golden State

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Robert Terrell Cummings, dit Terry Cummings (né le 15 mars 1961 à Chicago, Illinois - ) est un ancien joueur américain de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Terry Cummings a joué en NBA au poste d’ailier fort entre 1982 et 2000 malgré des problèmes d’arythmie cardiaque. Ce débutant de l’année 1983 et double All-Star a effectué 7 saisons à plus de 20 points de moyenne par match et fait encore aujourd’hui partie de la liste des 50 joueurs les plus prolifiques de l’histoire de la ligue (il était en 31e position au moment de sa retraite sportive).

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Après avoir passé ses années de lycée à Chicago, Cummings entre à l’Université de DePaul durant l’été 1979. Durant ses 2 premières années à DePaul, il forme avec Mark Aguirre l’un des duos d’ailiers les plus efficaces de l’histoire du championnat NCAA. Alors que son coéquipier décide de faire le grand saut vers la NBA en 1981, Cummings entame ce qui va être sa meilleure saison universitaire. En effet, il termine son année de junior avec des moyennes de 22,3 points et 11,9 rebonds qui lui valent d’être élu dans le First Team All-America, la sélection des meilleurs joueurs universitaires du pays. Au printemps 1982, Cummings choisit d’écourter d’un an ses études pour se présenter à la draft de la NBA, laissant DePaul sur un bilan record de 79 victoires pour 6 défaites en 3 saisons.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Précédé d’une solide réputation, Terry Cummings est sélectionné en 2e position par les San Diego Clippers, entre James Worthy et Dominique Wilkins. Inclus dans l’effectif d’une des équipes les plus faibles de la ligue, le jeune joueur réalise une première saison phénoménale. Associé à Bill Walton et Tom Chambers, il s’impose comme le dixième meilleur marqueur et rebondeur de la ligue avec des moyennes respectives de 23,7 points et 10,6 prises par match, performances qu’il ne parviendra jamais à égaler, et est naturellement élu NBA Rookie of the Year (meilleur débutant). Des problèmes d’arythmie cardiaques sont alors détectés ne remettant pas en cause l’avenir du joueur qui suivra un traitement strict pour le reste de sa carrière. Après une seconde année remarquable à San Diego ponctuée par des moyennes de 22,9 points et 9,6 rebonds, Cummings fait l’objet d’un échange entre les Clippers et les Bucks. Il prend la direction de Milwaukee en compagnie de Ricky Pierce et Craig Hodges pendant que Marques Johnson et d’autres joueurs arrivent à Los Angeles, nouveau lieu de résidence de la franchise californienne.

Cummings passera 5 saisons pleines à Milwaukee compilant des moyennes de 21,7 points et 8,3 rebonds entre 1984 et 1989. Les Bucks glanent 2 titres de division et participent chaque année aux play-offs, atteignant même la finale de Conférence Est en 1986. L’ancien de DePaul se montre particulièrement à l’aise dans ces moments importants, tournant notamment à 27,5 points durant les play-offs 1985 et 25,5 en 1988. Durant ce laps de temps, il se voit décerner de nouvelles distinctions individuelles parmi lesquelles 2 participations au NBA All-Star Game, une nomination dans le All-NBA Second Team (seconde équipe type de la ligue) et une dernière dans le All-NBA Third Team (troisième équipe type).

À l’été 1989, Terry Cummings est envoyé à San Antonio en échange d’Alvin Robertson. Associé au pivot débutant David Robinson, il conduit les Spurs au titre de la division Midwest et établit le meilleur bilan depuis la création de la franchise qui remporte 35 matches de plus que la saison précédente. Robinson est élu meilleur débutant de l’année pendant que Cummings boucle sa 8e saison consécutive à plus de 19,8 points de moyenne. Après 2 nouvelles saisons à plus de 17 points, l’ancien des Bucks se rompt les ligaments du genou droit et ne participe qu’à 8 matches lors de la saison 1992-93. L’arrivée de Dennis Rodman durant l’été confine alors Cummings à un rôle de doublure de luxe qu’il occupera 2 saisons.

De retour à Milwaukee pour la saison 1995-96, l’ailier vétéran accepte le rôle de remplaçant de joueurs en devenir comme Vin Baker et Glenn Robinson tout en continuant d’apporter 8 points et 5,5 rebonds par match à l’équipe. L’année suivante à Seattle, il est même parfois aligné au poste de pivot où son expérience permet de compenser son relatif manque de taille. Cummings dispute la saison 1997-98 sous le maillot des 76ers de Philadelphie et des Knicks de New York avant de terminer sa carrière aux Warriors de Golden State avec qui il dispute 72 rencontres en 2 saisons pour près de 9 points et 5 rebonds par match.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En franchise
Distinctions personnelles

Statistiques en carrière : 16,4 points / 7,3 rebonds / 1,9 passes en 1183 matches de saison régulière (+ 110 en playoffs).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]