Michael Carter-Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carter et Williams.
Michael Carter-Williams Portail du basket-ball
Michael Carter-Williams.jpg
Michael Carter-Williams en 2010
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 12 octobre 1991 (23 ans)
Hamilton, Massachusetts
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 86 kg (189 lb)
Surnom MCW
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis 76ers de Philadelphie
Numéro 1
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2011-2013 Orange de Syracuse
Draft NBA
Année 2013
Position 11e
Franchise 76ers de Philadelphie
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2013-2014
2014-2015
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
16,7
En c.

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Michael Carter-Williams (parfois appelé MCW), né le 12 octobre 1991 à Hamilton (Massachusetts), est un joueur américain professionnel de basket-ball. Il évolue actuellement en NBA au poste de meneur pour les 76ers de Philadelphie. Lors de sa première saison en NBA, il obtient le titre de NBA Rookie of the Year, meilleur débutant de l'année, en 2014.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Michael Carter-Williams joue pour la première fois dans le championnat américain universitaire, en NCAA, pendant la saison 2011-2012 dans l'équipe des Orange de Syracuse. Lors de cette première saison, il joue peu (10,3 minutes par match en moyenne) et ses statistiques sont modestes (2 passes décisives et 3 points en moyenne)[1].

Carter-Williams devient titulaire de l'Orange de Syracuse pour la saison 2012-2013. Sur la saison il marque en moyenne 11 points pour 35 minutes jouées par match. Il totalise pour cette saison 291 passes décisives et 109 interceptions, ce qui constitue le record national de la saison[2]. Il fait en moyenne 2,78 interceptions par match, quatrième meilleure moyenne nationale, et 7,3 passes décisives par match, cinquième meilleure moyenne[1].

Carter-Williams est sélectionné lors du premier tour de la draft NBA 2013 en onzième position par les 76ers de Philadelphie.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Michael Carter-Williams avec les 76ers

Pour son premier match en NBA, face au champion, le Heat de Miami, il marque 22 points, fait 12 passes décisives et 9 interceptions et prend 7 rebonds. Avec ses 9 interceptions, il établit le record du nombre d'interceptions pour un premier match en NBA[3]. Puis il enchaine les bonnes performances : à Washington avec 26 points, 6 passes décisives et 5 rebonds et contre les Bulls de Chicago avec 26 points, 10 passes décisives et 3 interceptions[4]. Celles-ci permettent aux Sixers de Philadelphie d'avoir un bilan de 3-0, inespéré avant le début de saison. Le 4 novembre 2013, il est élu joueur de la semaine en NBA pour la Conférence Est lors de sa première semaine dans la ligue, une première pour un rookie depuis Shaquille O'Neal en 1992[5]. Carter-Williams est nommé rookie du mois de la conférence Est pour le mois de novembre[6].

En décembre, il réalise son premier triple-double en NBA, avec 27 points, 12 rebonds et 10 passes décisives, dans une victoire en double prolongation face au Magic d'Orlando. Dans cette rencontre, Victor Oladipo qui défend sur Carter-Williams réussit aussi un triple-double. C'est la première fois de l'histoire de la NBA que deux rookies réussissent un triple-double lors de la même rencontre[7]. Carter-Willams est ensuite nommé rookie du mois de janvier dans la conférence Est[8]. En mars, Carter-Williams réalise un triple-double (23 points, 13 rebonds et 10 passes décisives) face aux Knicks de New York. Il est de nouveau nommé rookie du mois[9]. Le 3 mai 2014, il est élu NBA Rookie of the Year[10],[11], avec des moyennes de 16,7 points, 6,2 rebonds, 6,3 passes décisives et 1,9 interceptions par match, devenant le troisième rookie de l'histoire de la NBA à dominer sa promotion aux points, rebonds et passes décisives après Oscar Robertson et Alvan Adams[12],[11].

Records en carrière[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Michael Carter-Williams, officiellement recensés par la NBA sont [13] [14]

Type statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points en un match 33 @ Cavaliers de Cleveland 7 janvier 2014
Paniers marqués en un match 13 2 fois
Paniers tentés en un match 28 @ Suns de Phoenix 28 décembre 2013
Lancers francs réussis 9 2 fois
Lancers francs tentés 12 Warriors de Golden State 4 novembre 2013
Paniers à 3 points réussis 4 Heat de Miami 30 octobre 2013
Paniers à 3 points tentés 8 2 fois
Rebonds offensifs 7 Magic d'Orlando 3 décembre 2013
Rebonds défensifs 13 Celtics de Boston 14 avril 2014
Rebonds totaux 14 Celtics de Boston 14 avril 2014
Passes décisives 16 Mavericks de Dallas 29 novembre 2014
Interceptions 9 Heat de Miami 30 octobre 2013
Contres 3 3 fois
Balles perdues 3 @ Sixers de Philadelphie 29 mars 2014
Minutes jouées 49 @ Cavaliers de Cleveland 9 novembre 2013

Statistiques NBA[modifier | modifier le code]

Légende :

Recrue de l'année (Rookie of the Year)

gras = ses meilleures performances

Les tableaux suivants présentent les statistiques individuelles de Michael Carter-Williams pendant sa carrière professionnelle[15]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2013-14 Philadelphie 70 70 34,5 40,5 26,4 70,3 6,2 6,3 1,9 0,6 16,7
Total 70 70 34,5 40,5 26,4 70,3 6,2 6,3 1,9 0,6 16,7

Dernière mise à jour le 9 juin 2014.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sa vie hors du basket-ball[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Earl et Rosa Williams, il a deux frères et une sœur.

Fait divers[modifier | modifier le code]

  • Michael Carter-Williams a été arrêté par la sécurité du magasin Lord & Taylor pour avoir essayé de voler un peignoir et des gants dans un sac a dos. Il a payé une amende de 500 $ au magasin afin de régler ce délit[16].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b (en) « Michael Carter-Williams », sur sports-reference.com (consulté le 30 novembre 2014).
  2. (en) « 2012-13 Leaders », sur sports-reference.com (consulté le 30 novembre 2014).
  3. François Kulawik, « Le champion piégé par un rookie ! », Sports.fr,‎ 31 octobre 2013
  4. Romain Davesne, « Michael Carter-Williams renverse les Bulls ! »,‎ 3 novembre 2013
  5. a et b Syra Sylla, « Player of the week : MCW rejoint Shaq dans l’histoire », basketsession.com,‎ 5 novembre 2013
  6. (en) « Carter-Williams, McLemore named Kia NBA Rookies of Month », NBA,‎ 3 décembre 2013
  7. Jérôme Knoepffler, « Philadelphie – Orlando : Carter-Williams et Oladipo dans l’histoire ! », Basket USA,‎ 4 décembre 2013
  8. (en) « Carter-Williams, Burke honored as January's top rookies », NBA,‎ 5 février 2014
  9. (en) « Carter-Williams, Dieng named March's top rookies », NBA,‎ 1er avril 2014
  10. Christophe Brouet, « Officiel: Michael Carter-Williams rookie de l’année », sur basket-infos.com,‎ 3 mai 2014
  11. a et b (en) « 76ers guard Carter-Williams wins Kia Rookie of the Year », NBA,‎ 5 mai 2014
  12. Fabrice Auclert, « Rookie Of The Year : Michael Carter-Williams loin devant Victor Oladipo », sur basketusa.com,‎ 5 mai 2014
  13. (en) « Michael Carter-Williams : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 30 mars 2014)
  14. (en) « NBA.com/Stats », sur nba.com (consulté le 30 novembre 2014)
  15. http://www.basketball-reference.com/players/c/cartemi01.html
  16. (en) http://www.syracuse.com/orangebasketball/index.ssf/2012/12/syracuse_basketball_guard_mich.html