Doc Rivers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rivers.
Doc Rivers Portail du basket-ball
Doc Rivers.JPG
Doc Rivers
Fiche d’identité
Nom complet Glenn Anton « Doc » Rivers
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (52 ans)
Chicago, Illinois
Taille 1,93 m (6 4)
Surnom Doc
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Clippers de Los Angeles - Entraîneur
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
Marquette
Draft NBA
Année 1983
Position 31e
Franchise Hawks d'Atlanta
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1994-1995
1995-1996
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Clippers de Los Angeles
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
09,3
14,1
11,5
12,8
14,2
13,6
12,5
15,2
10,9
07,8
07,5
06,3
05,0
04,0
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : États-Unis États-Unis
Carrière d’entraîneur
1999-2004
2004-2013
2013
Magic d'Orlando
Celtics de Boston
Clippers de Los Angeles

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Glenn Anton « Doc » Rivers (né le 13 octobre 1961 à Chicago) est un ancien joueur devenu entraîneur américain de basket-ball. Il est actuellement l'entraîneur principal des Clippers de Los Angeles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur de basket-ball[modifier | modifier le code]

Atlanta Hawks (1983-1991)[modifier | modifier le code]

Après avoir représenté les États-Unis aux championnats du monde 1982, tournoi dans lequel il est élu meilleur joueur du tournoi, Doc Rivers est recruté au deuxième tour de la draft NBA 1983 par les Hawks d'Atlanta au 31e rang au total[1]. Il passe sept saisons dans l'effectif de l'équipe d'Atlanta avec la star Dominique Wilkins, participant aux succès de l'équipe en saison régulière. Lors de la saison NBA 1986-1987, Rivers atteint une moyenne de double-double avec 12,4 points et 10 passes décisives par match. Avec 823 passes décisives lors de cette saison, il établit le record des Hawks en une saison[1]. Le 4 février 1988, Rivers établit son record de points en carrière avec 37 unités lors d'un match contre Seattle[1]. Il partage également le record de passes décisives dans une mi-temps d'une rencontre de playoffs avec 15 passes contre Boston le 16 mai 1988[1]. Lors de la saison 1990-1991, il inscrit un record en carrière de 15,2 points en moyenne par rencontre. Cette saison est sa dernière sous le maillot des Hawks, Doc Rivers quitte la franchise en 1991 en étant le meilleur passeur de l'histoire de la franchise avec 3 866 passes décisives[1].

Clippers de Los Angeles (1991-1992)[modifier | modifier le code]

Rivers est alors transféré aux Clippers de Los Angeles où il passe une saison.

Knicks de New York (1992-1994)[modifier | modifier le code]

Doc Rivers rejoint les Knicks de New York où il souhaite obtenir un titre de champion NBA. Lors de la saison NBA 1992-1993, sa première à New York, il dispute 77 rencontres pour la franchise[2]. L'équipe new-yorkaise termine avec le meilleur bilan de la conférence Est. Mais Rivers et les Knicks sont dominés en finale de conférence contre les Bulls de Chicago, futurs champions NBA[2].

La deuxième saison à New York de Doc Rivers est marqué par une blessure qui lui fait rater les playoffs de la saison[2]. Les Knicks de New York atteignent les finales NBA en l'absence du meneur de jeu numéro 25 et s'inclinent en sept manches contre Houston[2].

En décembre 1994, les Knicks de New York transfèrent Rivers aux Spurs de San Antonio, qui ont alors le meilleur bilan du championnat.

Spurs de San Antonio (1994-1996)[modifier | modifier le code]

Doc Rivers finit sa carrière comme joueur remplaçant des Spurs de San Antonio.

Carrière d'entraîneur de basket-ball[modifier | modifier le code]

Magic d'Orlando (1999-2004)[modifier | modifier le code]

Le bilan de la franchise au terme de la saison régulière est de 41 victoires pour autant de défaites, échouant à se qualifier en playoffs pour une victoire. La première saison de Rivers en NBA est marqué par les transactions de 37 joueurs autour de la franchise d'Orlando, et notamment quatre des cinq titulaires de la saison précédente[3]. Glenn « Doc » Rivers est nommé entraîneur de l'année à l'issue de la saison 1999-2000 devant l'entraîneur des Lakers de Los Angeles Phil Jackson[3]. Il est le cinquième entraîneur à recevoir la récompense lors de sa première année en NBA[3].

Doc Rivers réussit à qualifier le Magic d'Orlando pour les séries éliminatoires lors des trois saisons suivantes. Il est licencié en 2003 après un mauvais début de saison.

Celtics de Boston (2004-2013)[modifier | modifier le code]

Doc Rivers est nommé entraîneur principal des Celtics de Boston le 29 avril 2004, devenant la 16e personne à occuper le poste dans l'histoire de la franchise.

Après la victoire des Celtics 109 à 93 contre les Knicks de New York le 21 janvier 2008, Doc Rivers est l'entraîneur de l'équipe qui a le meilleur pourcentage de victoires de la conférence Est et est de ce fait nommé entraîneur de l'équipe All-Star pour la NBA All-Star Game 2008[4]. Le 17 juin 2008, Rivers remporte son premier titre NBA comme entraîneur principal[5].

Clippers de Los Angeles (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

  • Médaillé d'argent au championnat du monde 1982 et MVP du tournoi.
  • Drafté par les Hawks d'Atlanta au deuxième tour (7e choix) en 1983.

Franchises successives :

Statistiques en carrière : 10,9 points, 5,7 passes décisives et 3 rebonds par match.

Une participation au NBA All-Star Game : 1988.

Remporte le J. Walter Kennedy Citizenship Award en 1990.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son fils Austin Rivers évolue en NBA dans l'équipe des Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Doc Rivers », sur http://www.nba.com (consulté le 1er février 2011)
  2. a, b, c et d (en) The Boston Globe, Banner 17 : Boston Celtics Return to Glory in a Magical Championship Season, Triumph Books,‎ 2008, 128 p. (ISBN 978-1-60078-180-3), p. 114 et 115, « Doc ».
  3. a, b et c (en) « Doc Named NBA's Top Coach », sur http://www.nba.com,‎ 26 avril 2000 (consulté le 1er février 2011)
  4. (en) « Doc Rivers to Coach East in 2008 All-Star Game », sur www.nba.com,‎ 21 janvier 2008.
  5. (en) Marc J. Spears, « Ring it up! », Boston Globe,‎ 18 juin 2008
  6. Dimitri Kucharczyk, « La NBA accepte le départ de Doc Rivers chez les Clippers », basketusa.com,‎ 24 juin 2013 (consulté le 25 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :