Kevin McHale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'acteur du même nom, voir Kevin McHale (acteur). Pour les autres personnes portant ce patronyme, voir McHale.
Kevin McHale Portail du basket-ball
Kevin McHale 2012 press conference - headshot.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Kevin Edward McHale
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 19 décembre 1957 (57 ans)
Hibbing (Minnesota)
Taille 2,09 m (6 10)
Poids 95 kg (209 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Rockets de Houston - Entraîneur
Numéro 32
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1976-1980 Minnesota
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1980-1981
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
10,0
13,6
14,1
18,4
19,8
21,3
26,1
22,6
22,5
20,9
18,4
13,9
10,7
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : États-Unis États-Unis
Carrière d’entraîneur
2005
2008-2009
2011-
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Rockets de Houston
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2006
Basketball Hall of Fame 1999

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Kevin Edward McHale (né le 19 décembre 1957 à Hibbing, Minnesota) est un ancien joueur américain de basket-ball évoluant au poste d'ailier fort. Il a été élu parmi les meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA. Il est actuellement l'entraineur des Rockets de Houston.

Aux Celtics, McHale forme avec Larry Bird et Robert Parish ce qui est reconnu comme le meilleur frontcourt de l'histoire du basket. Les Celtics sont devenus champions en 1981, 1984 et 1986 et la rivalité entre les Celtics de Boston et les Lakers de Los Angeles est restée dans l'histoire du sport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

McHale a été élevé dans une famille croato-irlandaise juive à Hibbing dans le Minnesota où il fut lycéen. Il y fut membre de l'équipe victorieuse du championnat AA Minnesota State Championship de 1976 et a été nommé Mr. Basketball de l'État. Puis il est passé par l'université du Minnesota de 1976-1980. En NCAA, McHale obtint des moyennes de 15,2 points et 8,5 rebonds par match et fut nommé dans la All-Big 10 Team (1979, 1980), et restait en 2005 avec le deuxième total historique en termes de points (1704, 15,2 de moyenne) et de rebonds (950, 8,5 de moyenne) de Minnesota. En 1995, à l'occasion du centenaire de l'université, McHale fut élu meilleur joueur de l'histoire de l'université.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Kevin McHale s'est marié le 30 juin 1982 avec Lynn. Ils ont cinq enfants : Kristyn, Michael, Joseph, Alexandra et Thomas.

En 1990 puis en 1991, il apparait, en jouant son propre rôle, dans la série télévisée américaine Cheers.

Carrière[modifier | modifier le code]

Universitaire[modifier | modifier le code]

McHale du haut de ses 2 09 m a joué pivot pour l'université du Minnesota de 1976 à 1980, avec des moyennes de 15,2 points et 8,5 rebonds par match.

Il a été nommé dans la All-Big Ten en 1979 et 1980 et occupe toujours la deuxième place de l'histoire universitaire de points en carrière (1704) et de rebonds (950).

En 1995, pour coïncider avec le 100e anniversaire de l'université du Minnesota, il a été choisi comme le meilleur joueur de l'histoire de l'Université de basketball masculin du Minnesota.

McHale est célèbre pour une rencontre avec Chuck Foreman (en) dans le vestiaire Gopher. Foreman, le renommé running back des Vikings du Minnesota, est venu féliciter les Gophers pour une victoire durement acquise. Comme Foreman serre toutes les mains des joueurs, quand il arrive devant lui, McHale affiche son esprit comique : « Pourquoi bonjour, M. Foreman, qu'est-ce que tu fais dans la vie ? »

En 1979, il remporte une médaille d'or aux jeux panaméricains à San Juan avec la sélection américaine[1].

Draft 1980[modifier | modifier le code]

L'arrivée de Kevin McHale à Boston est une longue affaire de tractations et d'échanges entre plusieurs franchises. Le 9 juin 1980, les Warriors de Golden Stateont acquis le premier et le treizième choix de la draft du lendemain des Celtics de Boston en échange de Robert Parish et du troisième choix de la draft[2]. Auparavant, les Celtics ont fait l'acquisition de deux choix de premier tour le 6 septembre 1979 des Pistons de Detroit en échange de Bob McAdoo. Cette transaction a été organisée à titre de compensation lorsque les Celtics ont fait signer M.L. Carr le 24 juillet 1979[3]. Mais auparavant, le 12 juillet 1979, les Pistons avaient acquis pour 1980 et 1982 les choix de premier tour des Bullets de Washington à titre de compensation pour la signature de Kevin Porter en tant qu'agent libre. Les Warriors ont utilisé leurs choix en sélectionnant Joe Barry Carroll et Rickey Brown (en). Les Celtics ont utilisé le leur pour la sélection de Kevin McHale.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

Joueur en vert de face, un bras en l'air, tentant un tir par dessus un adversaire qui tente d'intercepter le ballon avec un bras en l'air.
Kevin McHale avec Hakeem Olajuwon et Jim Petersen lors des Finales NBA 1986 à Houston

McHale a connu un début difficile à Boston car il voulait un gros contrat, menaçant même de jouer en Italie, avant de signer un contrat de trois ans avec les Celtics. Avec Larry Bird et Cedric Maxwell à l'avant, McHale a un impact immédiat et est nommé à l'équipe de la NBA All-Rookie First Team pour la saison 1980-81[4]. Boston a terminé avec le meilleur bilan de la NBA cette année avec 60 victoires pour 22 défaites[5].

En séries éliminatoires, les Celtics ont balayé les Bulls de Chicago au premier tour (4-0). Dans la finale de la Conférence Est, les Celtics ont cumulé un déficit de 3-1 contre les 76ers de Philadelphie. Mais Boston a remporté les trois derniers matchs de la série, y compris le match 6 à Philadelphie. McHale a contribué à sauver le match 6 en bloquant Andrew Toney et prenant le rebond avec 16 secondes à jouer pour protéger l'avance des Celtics d'un point. Dans la série de finales, Boston a battu les Rockets de Houston en six matchs pour remporter un quatorzième titre[6].

Les Celtics n'ont pu se qualifier pour les finales NBA pour les deux saisons suivante. Philadelphie les a battu lors de la finale de Conférence Est 1982, lors du septième match au Boston Garden. En demi-finale de 1983 de la Conférence Est, les Celtics ont été balayés par les Bucks de Milwaukee, conduisant au licenciement de l'entraîneur Bill Fitch.

À la fin de cette saison 1982-83 le contrat de McHale avec les Celtics arrive a expiration, et les Knicks de New York lui font signer une offre de contrat. Red Auerbach riposte en faisant pré-signer des offres de contrat à trois des meilleurs joueurs agents libres des Knicks de New York. Finalement les Knicks choisissent de faire resigner leurs joueurs et d'abandonner leur poursuite de McHale. McHale finalement re-signé avec Boston pour un million de dollars par saison faisant de lui le quatrième joueur le mieux payé de la NBA.

McHale a remporté le premier de ses prix de NBA de sixième homme et Boston remporte la ligue avec un bilan de 62 victoires lors de la saison 1983-84. Dirigé par un nouvel entraîneur, l'ancien jouer des Celtics et K.C. Jones, Boston a également été renforcé par l'acquisition de meneur Johnson Dennis des Suns de Phoenix.

Après avoir survécu à une dure bataille de sept matchs en demi-finale avec les Knicks, les Celtics se sont de la perte des séries éliminatoires de la saison précédente à Milwaukee lors de la finale de la Conférence Est. Boston se qualifie face aux Los Angeles Lakers en Finale NBA dans un duel très attendu.

Dans le match 4 de la finale, McHale commet une grosse faute contre Kurt Rambis, se jetant violemment sur la gorge. Le jeu physique a déclenché une bagarre au niveau du banc. Boston est revenu pour gagner le match en prolongation et égaliser dans la série à deux matchs partout. Ils ont finalement gagnés en sept matchs pour remporter le quinzième championnat pour la franchise.

Aux Celtics, McHale forme avec Larry Bird et Robert Parish ce qui est reconnu comme le meilleur frontcourt de l'histoire du basket. Les Celtics sont devenus champions en 1981, 1984 et 1986 et leur rivalité avec les Lakers de Los Angeles est restée dans l'histoire du sport. Le trio maintient entre ses membres un fort esprit de compétition ; ainsi en 1985, McHale établit un record de 56 points marqués contre les Hawks d'Atlanta. Deux semaines plus tard, son équipier Larry Bird bat ce record en marquant 60 points contre ces mêmes Hawks.

Ses dernières saisons furent gâchées par des blessures au pied allant en s'aggravant et qui le forcèrent à avancer la fin de sa carrière.

Commentateur puis entraîneur[modifier | modifier le code]

Kevin McHale avec les Rockets durant les 2013 playoffs.

Après sa retraite sportive, Kevin McHale rejoint la jeune franchise des Timberwolves du Minnesota comme commentateur télévisé et assistant spécial en 1993. À l'été 1994, le nouveau propriétaire des Wolves Glen Taylor le promut General-Manager assistant. Il continue à commenter les rencontres et à travailler dans l'exécutif de la franchise jusqu'en 1995 où il succède à Jack McCloskey (en) comme vice-président chargé des opérations basket, une position qu'il détient toujours. Le 12 février 2005, les Timberwolves déchargent Flip Saunders de ses fonctions d'entraîneur et annoncent que McHale assurera la charge pour la fin de saison. Il obtient des résultats honnêtes (19 victoires pour 12 défaites), mais il décide que tel n'est pas sa voie et embauche Dwane Casey pour la saison suivante.

Le 31 mai 2011, l'ancien joueur des Celtics de Boston signe un contrat d'entraîneur sur une durée de trois saisons avec les Rockets de Houston[7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il aide à révolutionner la notion de sixième homme. McHale remporta le NBA Sixth Man Award en 1984 et 1985, et il est le premier des quatre joueurs à avoir reçu deux fois ce prix avec Ricky Pierce, Detlef Schrempf et Jamal Crawford[8]. Il est sélectionné dans la All-NBA First Team en 1987 dans une fabuleuse équipe composée de Larry Bird, Hakeem Olajuwon, Magic Johnson et Michael Jordan[9]. Il est élu six fois dans la NBA All-Defensive Team (3 fois dans la première: 1986-87-88 et 3 fois dans la seconde:1983-89-90)[10] et sept fois encore au NBA All-Star Game de 1984, puis consécutivement de 1984 à 1991[11].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Taylor, The Rivalry: Bill Russell, Wilt Chamberlain, and the Golden Age of Basketball, Ballantine Books,‎ 26 septembre 2006, 432 p. (ISBN 978-0812970302)
  • (en) Jeff Greenfield, The world's greatest team: A portrait of the Boston Celtics, 1957-69, Random House,‎ 1976, 208 p. (ISBN 978-0394495606)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« USA Basketball: All-Time USA Basketball Men's Roster », sur usabasketball.com (consulté le 3 octobre 2012)
  2. (en)« Pistons get McAdoo as compensation », The Telegraph,‎ 10 juin 1980 (consulté le 12 octobre 2012)
  3. (en)« Celtics trade away the picks », The Milwaukee Journal,‎ 6 septembre 1979 (consulté le 12 octobre 2012)
  4. (en)« NBA & ABA All-Rookie Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 12 octobre 2012)
  5. (en)« 1980-81 NBA Season Summary », sur basketball-reference.com (consulté le 12 octobre 2012)
  6. (en)« 1981 NBA Finals: Boston 4, Houston 2 - Celtics Return to Glory », sur nba.com (consulté le 12 octobre 2012)
  7. « McHale à Houston (officiel) », sur L'Équipe,‎ 1 juin 2011 (consulté le 1 octobre 2012)
  8. (en)« NBA & ABA Sixth Man of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 7 novembre 2014)
  9. (en)« All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 12 octobre 2012)
  10. (en)« NBA & ABA All-Defensive Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 12 octobre 2012)
  11. (en)« All-Star Game Selections by Player », sur basketball-reference.com (consulté le 12 octobre 2012)