Andy Phillip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andy Phillip Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Andrew Michael Phillip
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 7 mars 1922
Granite City, Illinois
Date de décès 29 avril 2001 (à 79 ans)
Lieu de décès Rancho Mirage, Californie (États-Unis)
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 88 kg (194 lb)
Situation en club
Numéro 4, 7, 14, 17, 19
Poste Arrière / Ailier
Carrière universitaire ou amateur
Fighting Illini de l'Illinois
Draft NBA
Année 1947
Position 43e
Franchise Stags de Chicago
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1947-1948
1948-1949
1949-1950
1950-1951
1951-1952
1952-1953
1952-1953
1953-1954
1954-1955
1955-1956
1956-1957
1957-1958
Stags de Chicago
Stags de Chicago
Stags de Chicago
Warriors de Philadelphie
Warriors de Philadelphie
Warriors de Philadelphie
Pistons de Fort Wayne
Pistons de Fort Wayne
Pistons de Fort Wayne
Pistons de Fort Wayne
Celtics de Boston
Celtics de Boston
10,8
12,0
11,7
11,2
12,0
10,3
10,3
10,6
09,6
05,8
04,4
03,4
Carrière d’entraîneur
1958-1959 Hawks de Saint-Louis
Basketball Hall of Fame 1961

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Andrew Michael Phillip (né le 7 mars 1922 ; décédé le 29 avril 2001) était un ancien joueur américain professionnel de basket-ball, évoluant au poste d'arrière/ailier, ayant passé 11 années en NBA de 1948 à 1958.

Andy Phillip est surtout connu pour ses capacités de dribbleur et de passeur. Il a notamment fini trois fois meilleur passeur de la NBA (1950, 1951 et 1952), et, neuf fois dans les cinq premiers. Il est aussi le premier joueur de l'histoire de la NBA, à finir une saison à plus de 500 passes décisives (539 en 1952). Il sera intronisé au Basketball Hall of Fame en 1961.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Granite City, Illinois, Andy Phillip emmena son lycée (Granite City), au titre de champion de basketball de l'Illinois, en 1940. Puis, il fréquenta l'université de l'Illinois à Urbana-Champaign, de 1941 à 1943 puis lors de la saison 1946-1947. Sa carrière universitaire a été interrompu par la Seconde Guerre Mondiale, où Phillip a servi comme premier lieutenant à Iwo Jima.

En 1947, Phillip rejoint l'équipe de basketball des Stags de Chicago dans la BAA. Pendant trois saisons, son duo avec le marqueur Max Zaslofsky va permettre au Stags d'atteindre les playoffs, mais ils ne dépasseront jamais le deuxième tour. À titre personnel, Phillip n'a pas grand-chose à se reproché, car pendant les trois saisons qu'il passera avec Chicago, il va tourner à 11 points et 5 passes décisives de moyennes et va finir trois fois dans les cinq meilleurs passeurs de la saison (meilleurs passeurs NBA en 1950).

Au début de la saison 1950-1951, Phillip rejoint les Warriors de Philadelphie après la disparition des Stags de Chicago. Il va aussi rester trois saisons aux Warriors et atteindra deux fois les playoffs, mais cette fois-ci, les Warriors ne dépasseront pas le premier tour des playoffs malgré la présence de trois All-Stars dans l'effectif (Phillip, Arizin et Fulks). À Philadelphie, Phillip, va donc obtenir, ses deux premières sélections au All-Star Game (en même temps que ses coéquipiers, Joe Fulks et Paul Arizin), mais aussi deux nouveaux titres de meilleurs passeurs de la ligue (1951 et 1952) et une sélection dans la deuxième équipe de la ligue en 1952.

À la mi-saison 1952-1953, Phillip est envoyé aux Pistons de Fort Wayne. Il va encore être sélectionné trois fois au All-Star Game (1953, 1954 et 1955) et une fois dans la deuxième équipe de la ligue (1953). Les Pistons vont même réussir à atteindre les finales en 1954 et en 1955. Mais les Pistons perdront les deux finales. Lors des playoffs 1954, Phillip aura tourné à 8,7 points et 7 passes décisives par matchs puis à 3 points et 3,5 passes décisives lors de ceux de 1955.

Au début de la saison 1956-1957, Phillip rejoint les Celtics de Boston. Il va y rester deux saisons comme remplaçant de Bob Cousy et deviendra champion en 1957. Il prendra sa retraite de joueur après la saison 1957-1958.

Il entraîna les Saint-Louis Hawks durant dix matches en 1958, pour un bilan de six victoires et quatre défaites.

Andy Phillip est décédé à Rancho Mirage, Californie le 29 avril 2001, à l'âge de 79 ans.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 3 octobre 2012)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]