Dino Rađa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dino Rađa Portail du basket-ball
DinoRadjaPanathinaikos.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Dino Rađa
Nationalité Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Drapeau de la Croatie Croatie
Naissance 24 avril 1967 (47 ans)
Split, Croatie
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 120 kg (264 lb)
Situation en club
Poste Ailier fort
Draft NBA
Année 1989
Position 40e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1985-1990
1990-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
Jugoplastika Split
Messaggero Rome
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Panathinaikos
KK Zadar
Olympiakos
Cibona Zagreb
KK Split
-
-
15,1
17,2
19,7
14,0
-
-
-
-
-
Sélection en équipe nationale **
1987-1991
1991-1998
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Drapeau : Croatie Croatie

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Dino Radja, (en croate: Dino Rađa) né le 24 avril 1967 à Split, est un ancien joueur de basket-ball croate, jouant au poste d'intérieur. Après une carrière couronnée de succès en Europe, deux coupes des clubs champions en 1989 et 1990, d'une Coupe Korac en 1992, il rejoint la National Basketball Association (NBA) où il joue avec les Celtics de Boston. Après quatre saisons, il retourne en Europe. Dans les compétitions internationales, il représente d'abord la Yougoslavie, obtenant principalement une médaille d'argent aux Jeux olympiques de 1988 à Séoul, deux titres de champion d'Europe en 1989 et 1991, puis la Croatie, obtenant la médaille d'argent aux Jeux olympiques de 1992 à Barcelone et une médaille de bronze au championnat du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1989, il devient champion d'Europe avec le Jugoplastika Split de Božidar Maljković avec Toni Kukoc. Lors de ce Final Four à Munich, le Jugoplastika est une équipe de jeunes joueurs, Kukoc et Radja ont à peine vingt ans. De plus, cette finale à quatre regroupe trois autres adversaires nettement plus expérimentés : FC Barcelone, Maccabi Tel-Aviv et Aris Salonique. Split se débarrasse d'abord du club espagnol en demi-finale avant de battre le Maccabi en finale. Radja, avec 18 points en demi et 24 en finale est nommé MVP du Final four[1].

Il est alors drafté par les Celtics de Boston. Il poursuit toutefois une saison avec Split, remportant un nouveau titre de champion d'Europe [2] avant de se rendre en Italie pour trois saisons au Messaggero de Rome avec qui il remporte une Korac en 1992. Lors de la première saison en Italie, il est nommé deuxième joueur européen, derrière son ex-coéquipier Kukoc par les journalistes européens.

Il se rend en NBA chez les Celtics de Boston, convaincu par la présence de nombreux compatriotes ou ex-yougoslaves, Vlade Divac, Toni Kukoc, et la réussite de Dražen Petrović dont il était un ami et qui l'avait fortement conseillé à rejoindre la ligue américaine avant son décès. Sa première saison, en 1993-94, se termine par une nomination au titre de 2e rookie de la saison. Cette nomination est obtenue grâce à 15,1 points et 7,2 rebonds. Son importance au sein des Celtics grandit dès la saison suivante: il devient le leader de l'équipe aux niveaux des rebonds et des contres, tout en étant également le deuxième marqueur de l'équipe [3].

Toutefois, il est soumis à de nombreuses blessures. C'est ainsi qu'il manque 104 rencontres sur les 328 matchs disputés par les Celtics durant sa présence au club[4]. Ces blessures, et un échange raté avec les 76ers de Philadelphie, le décide à retourner en Europe chez les Grecs du Panathinaikos avec qui il obtient deux titres de champion de Grèce 1998 et 1999.

Il joue ensuite chez les Croates de Zadar, puis à nouveau dans le championnat grec avec l'Olympiakos avant de rejoindre le Cibona Zagreb où il termine sa carrière en 2002.

En équipe nationale, il remporte avec l'équipe de Yougoslavie une médaille d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1988 à Séoul et deux médailles d'or au championnat d'Europe 1989 et 1991. Après l'indépendance de la Croatie, il remporte une nouvelle médaille d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1992 à Barcelone. Cette médaille d'argent est obtenue face à la Dream Team américaine[5]. Il est le deuxième marqueur de sa sélection, derrière et le meilleur rebondeur[6].

Pour la compétition planétaire suivante, le Championnat du monde 1994 qui se déroule an Canada, la Croatie échoue en demi-finale face à la Russie sur le score de 66 à 64 avant de remporter le bronze. Dino est pour sa part nommé dans le meilleur cinq du tournoi[7]. Sur la scène européenne, la Croatie obtient une médaille de bronze lors du Championnat d'Europe 1993 en Allemagne et au Championnat d'Europe 1995 en Grèce.

Club[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

National Basketball Association[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

NBA[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales

compétitions nationales

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

compétitions de jeunes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Final Four 89, sur le site euroleague.net
  2. (fr) Final Four 90, sur le site euroleague.net
  3. (en) Biographie sur le site interbasket.net
  4. (en) A History of Foreign Players in the NBA
  5. (fr) Basket-ball aux Jeux olympiques
  6. (en) « archive.fiba.com: 1992 Olympic Games : Tournament for Men - Croatia », sur archive.fiba.com (consulté le 28 novembre 2014).
  7. (en) Redrawn World Map of Basketball, sur le site de la Fiba

Liens externes[modifier | modifier le code]