Dan Issel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dan Issel Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Daniel (Dan) Paul Issel
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 25 octobre 1948 (65 ans)
Batavia, Illinois
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Club actuel Retiré
Numéro 44 , 25
Poste Pivot, Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1967-1970 Kentucky
Draft NBA
Année 1970
Position 122e
Franchise Pistons de Détroit
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1970-1971
1971-1972
1972-1973
1973-1974
1974-1975
1975-1976
1976-1977
1977-1978
1978-1979
1979-1980
1980-1981
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
Colonels du Kentucky
Colonels du Kentucky
Colonels du Kentucky
Colonels du Kentucky
Colonels du Kentucky
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
29,9
30,6
27,3
25,5
17,7
23,0
22,3
21,3
17,0
23,8
21,9
22,9
21,6
19,8
12,8
Carrière d’entraîneur
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1999-2000
2000-2001
2001-2002
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2006
Basketball Hall of Fame 1993

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Daniel (Dan) Paul Issel (né le 25 octobre 1948 à Batavia, Illinois) est un ancien joueur et entraîneur américain professionnel de basket-ball.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Maillot retiré no 44 de Dan Issel aux Kentucky Wildcats
Maillot retiré no 44 de Dan Issel aux Kentucky Wildcats

Issel effectue sa carrière universitaire aux Kentucky Wildcats, entraînés par Adolph Rupp. Issel y joue de 1966 à 1970, inscrivant 2 138 points (soit une moyenne de 25,7 points par match) et est nommé Consensus All-American lors de deux saisons, dans le second cinq en 1969 et dans le premier cinq en 1970[1]. Le 7 février 1970, Issel inscrit 53 points lors d'une victoire 120-85 face aux Ole Miss Rebels de l'Université du Mississippi, battant le record de l'école détenu par Cliff Hagan de 51 points.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

À sa sortie de l'université en 1970, il signe avec les Kentucky Colonels de ABA. Lors de sa première saison, Issel est le meilleur marqueur de la ligue avec une moyenne de 29,9 points par match et 13,2 rebonds par match. Il est nommé ABA Rookie of the year en 1971[2], et est sélectionné dans la All-ABA Second Team[3]. La saison suivante, Issel améliore sa moyenne avec 30,6 points par match. Il est sélectionné dans la All-ABA First Team[3] et fut nommé du meilleur joueur du All-Star Game ABA 1972[4].

Lors de la saison 1974-1975, Issel remporte le titre ABA avec les Colonels, avec ses coéquipiers Louie Dampier et le pivot Artis Gilmore. À l'issue de cette saison, Issel est transféré dans la franchise des Baltimore Claws, puis rejoint les Denver Nuggets la saison suivante.

Issel intègre avec les Nuggets la NBA en 1976, suite à la fusion entre la NBA et la ABA et est sélectionné pour le NBA All-Star Game 1977. Il continue sa carrière jusqu'à la saison 1984-1985 et reçoit le trophée J. Walter Kennedy Citizenship Award en 1985 pour ses services rendus à la communauté.

Issel a marqué près de 27 000 points pendant ses carrières ABA et NBA. Au moment de sa retraite, les seuls joueurs à avoir cumulé autant de points que lui étaient Kareem Abdul-Jabbar, Wilt Chamberlain et Julius Erving.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

À l'issue de sa carrière de joueur, Issel prend sa retraite dans une ferme dans le comté de Woodford, Kentucky. Il revient chez les Nuggets en tant qu'entraîneur lors de la saison 1992-1993 et mène l'équipe aux playoffs en 1993-1994. Les Nuggets avaient remporté seulement 44 rencontres lors des deux années précédentes, mais Issel les mène à leur première saison positive en termes de victoires. Il quitte son poste pendant trois rencontres au cours de la saison 1995-1996 après avoir été critiqué sur son style de jeu. Il revient lors de la saison 1998-1999 en tant que président et general manager, se nommant lui-même entraîneur en décembre 1999, laissant son titre de general manager à Kiki Vandeweghe. Son second passage a moins de succès : les Nuggets ne réussissent pas une saison positive.

Le 10 décembre 2001, après une défaite face aux Charlotte Hornets, Issel dit avoir entendu un fan le tancer alors qu'il marchait sur le parquet du Pepsi Center. Issel hurle alors : « Hey, go drink another beer. Go drink another beer, you fucking Mexican piece of shit. ». L'incident est filmé par une chaîne de télévision locale de Denver affiliée à NBC, KUSA-TV. Le lendemain, Issel est suspendu quatre matches par l'équipe. Certains membres de la communauté hispanique de Denver pensent que la suspension était insuffisante et demandent son licenciement. Il décide finalement de revenirle 26 décembre.

Il est introduit au basketball Hall of Fame en 1993[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF] « Award Winners », sur fs.ncaa.org (consulté le 9 avril 2012)
  2. (en) « NBA & ABA Rookie of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 9 avril 2012)
  3. a et b (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 9 avril 2012)
  4. (en) « 1972 ABA All-Star Game Box Score East 142, West 115 », sur basketball-reference.com (consulté le 9 avril 2012)
  5. (en) « Daniel P. "Dan" Issel », sur hoophall.com (consulté le 9 avril 2102)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :