Rockets de Houston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rockets de Houston
Logo du club
Généralités
Nom(s) précédent(s) San Diego Rockets
1967–1971
Houston Rockets
1971– Aujourd'hui
Date de fondation 1967
Couleurs Rouge, blanc et argent
Salle Toyota Center
(18 300 places)
Siège Flag of Houston, Texas.svg Houston
Drapeau du Texas Texas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Championnat actuel NBA
Manager Daryl Morey
Entraîneur Kevin McHale
Actualités
Basketball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Saison NBA 2014-2015

Le club des Rockets de Houston (en anglais : Houston Rockets, « les fusées de Houston ») est une franchise de basket-ball de la NBA basée à Houston dans l'État du Texas.

Le commencement 1967 - 1975[modifier | modifier le code]

Durant les années à San Diego, ils jouent à la San Diego Sports Arena

La franchise démarre en 1967 à San Diego en compagnie des Supersonics de Seattle et sélectionna lors de la Draft 1967 le désormais mythique joueur puis entraineur, Pat Riley. Les Rockets enchaînent les saisons difficiles pour connaître, grâce à de bons tours de draft, leur premier bilan positif annuel en 1970-1971 sous l'impulsion de Calvin Murphy (tout droit sorti de l'université de Houston) et Rudy Tomjanovich qui connaîtront un avenir brillant à Houston, la prochaine destination des Rockets. Arrivée à Houston, la franchise compte bien se baser sur ses piliers et continuer vers un futur les installant dans les hautes sphères de la NBA. Néanmoins le déménagement est difficile, les changements de salles sont incessants, les supporters ne sont pas au rendez-vous et les joueurs ne s'y retrouvent pas : les résultats chutent. Mais dorénavant les Houston Rockets font partie des prétendants à la bague de champion car grâce à un recrutement intelligent et des choix de draft judicieux l'équipe parait plus équilibrée et peut maintenant compter sur une des salles les plus ferventes des États-Unis.

L'ère Olajuwon 1984 - 1997[modifier | modifier le code]

La franchise obtient le 1er choix de draft en 1984. Elle sélectionne Hakeem Olajuwon, joueur issu de l'Université locale de Houston. Il finira 2e à l'élection de rookie de l'année derrière l'intouchable Michael Jordan. Juste un an auparavant, la franchise avait drafté un autre pivot, Ralph Sampson. Les deux joueurs emmèneront Houston aux finales NBA en 1986.

En 1994, le pivot né à Lagos au Nigeria apporte enfin à la franchise le titre NBA. Les Rockets battent en finale les New York Knicks emmenés par un autre grand pivot des années 90s, Patrick Ewing. L'année suivante, les Rockets sont renforcés par l'arrivée en février de Clyde Drexler dans un échange surprenant contre Otis Thorpe (Robert Horry n'est pas un intérieur naturel), ils réalisent le doublé. Ils défieront tous les pronostics en devenant la première équipe étant classé seulement tête de série 6 dans sa conférence à devenir champion. Ils n'ont jamais eu l'avantage du terrain lors de ces playoffs, qui se sont terminés sur une victoire 4 à 0 face au Magic d'Orlando du jeune Shaquille O'Neal.

Mais les Rockets se font vieux, et ils ne retourneront plus en finale sous l'ère Olajuwon même malgré l'arrivée de Charles Barkley (en 1996) et de Scottie Pippen (en 1998).

Les années 2000 : L'ère Ming - McGrady[modifier | modifier le code]

Au début des années 2000, la franchise possède deux jeunes joueurs prometteurs, Steve Francis et Cuttino Mobley mais ils n'arriveront jamais à emmener Houston en playoffs. En 2004, ils seront tous les deux échangés contre Tracy McGrady.

Malgré un duo Yao Ming - Tracy McGrady, la franchise ne parvient pas à retrouver son prestige des années Olajuwon.

La fin des années 2000 est marquée par les blessures à répétition des deux superstars Yao Ming et Tracy McGrady. Ce dernier perd également de sa superbe. Il quitte les Rockets en 2010 pour les New York Knicks. Yao Ming lui reste toujours blessé. Avec cette avalanche de forfaits, l'équipe doit se trouver des leaders de fortune et c'est ainsi que le meneur Aaron Brooks et l'ailier Argentin Luis Scola deviennent ses leaders offensifs. Ils le prouveront lors des Playoffs NBA 2009, pendant lesquels les Rockets sont tout près d'éliminer les Los Angeles Lakers, au cours d'une série à rebondissement qu'il finiront par perdre 3-4.

2010 : La reconstruction[modifier | modifier le code]

Après avoir transféré Tracy McGrady, l'équipe tourne définitivement la page. De plus, Yao Ming est blessé pour toute la saison : l'équipe se refonde donc autour de Luis Scola et de Aaron Brooks, ainsi que des nouveaux venus Trevor Ariza et Kevin Martin. Lors de cette saison les Rockets bataillent dur pour une place en playoffs, mais la manque de peu en terminant 9e avec un bilan de 42v et 40d. Néanmoins, les résultats sont prometteurs.

La saison 2010-2011 démarre avec l'espoir d'atteindre de nouveau les playoffs, surtout que Yao Ming est de retour et semble prêt pour le début de la saison. Les Texans recrutent Brad Miller et Terrence Williams mais perdent Trevor Ariza.

Le géant chinois semble hors de forme et après 5 matches il se blesse de nouveau et doit manquer le reste de la saison. De plus Aaron Brooks est aussi blessé. Le début s'annonce difficile mais les bonnes prestations de Luis Scola et Kevin Martin permettent à l'équipe de rêver encore des playoffs à mi-saison.

Dans les dernières heures du marché des transferts, Houston en réalise deux : le premier envoie Shane Battier à Memphis en échange du pivot tanzanien Hasheem Thabeet et un tour de draft, le second expédie Aaron Brooks à Phoenix en échange de Goran Dragić.

Le mardi 31 mai 2011, l'ancien joueur des Celtics de Boston, Kevin McHale signe un contrat d'entraîneur pour une durée de trois saisons avec les Rockets.

Avant la saison 2012-2013, James Harden (arrivé du Thunder avec Daequan Cook, Lazar Hayward et Cole Aldrich contre Kevin Martin), Jeremy Lin, Ömer Aşık et Donatas Motiejūnas arrivent aux Rockets.

Les Rockets marquent un gros coup en officialisant l' arrivée de Dwight Howard le 5 juillet 2013.

Historique de la franchise[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Rockets de Houston
Effectif actuel
Entraîneur : Kevin McHale Drapeau des États-Unis
Arrière/Ailier 1 Drapeau des États-Unis Trevor Ariza UCLA
Meneur 2 Drapeau des États-Unis Patrick Beverley Arkansas
Arrière/Ailier 33 Drapeau des États-Unis Corey Brewer Floride
Meneur 0 Drapeau des États-Unis Isaiah Canaan Murray
Ailier 15 Drapeau de la Suisse Clint Capela (R) France
Pivot/Ailier fort 8 Drapeau des États-Unis Joey Dorsey Memphis
Arrière 13 Drapeau des États-Unis James Harden (C) Arizona State
Pivot 12 Drapeau des États-Unis Dwight Howard SW Atlanta Academy
Arrière 3 Drapeau des États-Unis Nick Johnson (R) Arizona
Ailier/Ailier fort 6 Drapeau des États-Unis Terrence Jones Injured Kentucky
Ailier fort 20 Drapeau de la Lituanie Donatas Motiejūnas Lituanie
Ailier 16 Drapeau de la Grèce Kóstas Papanikoláou (R) Grèce
Meneur 88 Drapeau de la Russie Alexey Shved Russie
Ailier/Ailier fort 5 Drapeau des États-Unis Josh Smith Oak Hill Academy
Meneur/Arrière 31 Drapeau des États-Unis Jason Terry Arizona
(C) - Capitaine (AL) - Agent libre (R) - Rookie (ou Recrue) - Injured Blessé (DL) - D-League

Meilleurs marqueurs de l'histoire de la franchise[modifier | modifier le code]

Place Nom du joueur Pays Points
1er Hakeem Olajuwon 1984 - 2001 Drapeau des États-Unis États-Unis 26 511
2e Calvin Murphy 1970 - 1983 Drapeau des États-Unis États-Unis 17 949
3e Rudy Tomjanovich 1970 - 1981 Drapeau des États-Unis États-Unis 13 383
4e Elvin Hayes 1968 - 1972 / 1981 - 1984 Drapeau des États-Unis États-Unis 11 762
5e Moses Malone 1976 - 1982 Drapeau des États-Unis États-Unis 11 119
6e Yao Ming 2002 - 2011 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 9 247
7e Robert Reid 1977 - 1988 Drapeau des États-Unis États-Unis 8 823
8e Mike Newlin 1971 - 1979 Drapeau des États-Unis États-Unis 8 480
9e Otis Thorpe 1988 - 1995 Drapeau des États-Unis États-Unis 8 177
10e Cuttino Mobley 1998 - 2004 Drapeau des États-Unis États-Unis 7 448
Dernière mise à jour : le 2 décembre 2014
En gras : Joueurs évoluant toujours dans la franchise

Records de la franchise[modifier | modifier le code]

Les records individuels pour la franchise sont[1] :

  • Meilleurs marqueurs : Hakeem Olajuwon (26 511 points).
  • Meilleurs passeurs : Calvin Murphy (4 402 passes décisives).
  • Meilleurs rebondeurs : Hakeem Olajuwon (13 382 rebonds).
  • Meilleurs contreurs : Hakeem Olajuwon (3 740 contres).
  • Meilleurs intercepteurs : Hakeem Olajuwon (2 088 interceptions).
  • Matchs joués : Hakeem Olajuwon (1 177 matchs joués).

Dernière mise à jour : le 16 avril 2014.

Maillots retirés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Houston Rockets Career Leaders », sur basketball-reference.com (consulté le 16 avril 2014)