Stephen Curry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stephen et Curry (homonymie).
Stephen Curry Portail du basket-ball
Stephen Curry (16640524995).jpg
Stephen Curry avec les Warriors en 2015.
Fiche d’identité
Nom complet Wardell Stephen Curry II
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Akron, Ohio
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 86 kg (189 lb)
Surnom Steph, Chef Curry, Baby Face, Baby-Faced Assassin
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Warriors de Golden State[1]
Numéro 30
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2006–2009 Davidson College
Draft NBA
Année 2009
Position 7e
Franchise Warriors de Golden State
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
17,5
18,6
14,7
22,9
24,0
23,8
Sélection en équipe nationale **
2010- Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Stephen Curry (nom complet : Wardell Stephen Curry II) est un joueur américain de basket-ball professionnel évoluant au poste de meneur dans l'équipe des Warriors de Golden State. Il est né le 14 mars 1988 à Akron (Ohio), aux États-Unis. Il est le fils de l'ancien basketteur professionnel Dell Curry, qui joua notamment aux Hornets de Charlotte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une carrière universitaire brillante au Davidson College, avec des statistiques de 25,3 points, 4,5 rebonds et 3,7 passes, Stephen Curry se présente à la Draft NBA 2009 où il est recruté par les Warriors de Golden State en septième choix[2].

Sa première saison National Basketball Association (NBA) confirme ses qualités de shooteur et d'organisateur de jeu comme l'atteste sa sélection au Rookie Challenge. De ce fait, dans une franchise californienne en reconstruction ses bonnes prestations le placent d'ores et déjà comme un futur leader. Et malgré le fait que son équipe ait fini sa saison régulière loin de la zone playoffs, Stephen Curry termine sa première saison avec des statistiques de 17,5 points, 5,9 passes et 4,5 rebonds par match.

Lors de sa 2e saison il confirme les attentes placées en lui en marquant plus de 18 points en moyenne. Ses pourcentages au shoot sont eux aussi exceptionnels, avec plus de 40 % à 3 points, 93 % aux lancers-francs et 48 % en général.

La saison raccourcie à cause du lockout de 2011-2012 sera décevante pour Curry, en effet ses statistiques sont à la baisse, et plusieurs blessures à la cheville le forcent à rater plusieurs matchs. Il ne jouera finalement que 26 matchs sur 66. De plus, le transfert de Monta Ellis montre que les dirigeants des Warriors de Golden State souhaitent faire de Curry le leader de cette équipe, malgré sa fragilité physique.

Lors de la saison 2012-2013 il bat son record de points en carrière le contre les Knicks de New York en inscrivant 54 points avec notamment un 11 sur 13 à 3 points, ce qui constitue un nouveau record pour un joueur des Warriors. Lors du dernier match de la saison 2012-2013, il bat le record de tirs à trois points inscrits lors d'une saison qui était détenu par Ray Allen, avec 272 tirs réussis pour 600 tentés soit un excellent 45,5% d'adresse ; il est le joueur qui a également tenté le plus de trois points sur l'ensemble de la saison[3]. C'est pendant les playoffs que Curry prendra une nouvelle dimension. En effet, alors que son équipe termine 6e et est opposé aux Nuggets de Denver (3e), il mène les Warriors à la victoire en emportant la série contre toute attente 4-2. Il causera bien des problèmes au second tour aux Spurs de San Antonio, futurs finalistes, mais les Warriors sont éliminés en 6 matchs. Ils passent désormais au statut de sérieux outsiders pour la saison suivante.

Après un très bon début de saison 2013-2014, Curry est sélectionné par les fans pour être titulaire au NBA All-Star Game 2014. Le 28 février 2014, il signe un nouveau triple-double lors de la victoire des siens chez les Knicks de New York avec 27 points, 11 rebonds et 11 passes décisives[4].

Le 11 avril 2014, il réalise son quatrième triple-double de la saison contre les Lakers de Los Angeles avec 30 points, 12 passes décisives et 10 rebonds.

Lors de la saison 2014-2015, il s'impose en superstar de la ligue. Il devient le plus jeune joueur de l'histoire à dépasser la barre des 1000 3pts en carrière, en faisant un réel candidat pour devenir le meilleur shooteur de l'histoire et ainsi dépasser Ray Allen. Il est également le 1er des votes pour le All-Star game devant LeBron James et Kobe Bryant, et est alors le favori pour remporter le titre de MVP de la saison régulière. Le 9 avril 2015, étant alors à 4 paniers à 3-points de son propre record NBA pour le plus grand nombre de paniers à longue distance sur une saison qui était précédemment de 272, il arrive à planter contre les Portland Trailblazers 8 de ses 13 tentatives derrière l'arc pour ainsi battre son record précédent et le porter à 276, alors qu'il reste trois matches à jouer pour son équipe. Il finira la rencontre avec 45 points et 10 passes décisives, affirmant sa place de favoris pour gagner le titre de MVP.

Lors du All Star Game à New York, il remporte le concours de tirs à trois points face à son coéquipier Klay Thompson et face à d'autres grands shooteurs comme le barbu James Harden, ou le vétéran Kyle Korver.

Le 4 mai 2015, il est élu MVP.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Curry est un très bon shooteur. Il excelle à mi-distance, à 3 points (44 % en carrière) et aux lancers-francs (90 % en carrière). Il est très à l'aise aux dribbles et réalise souvent de magnifiques cross-over. C'est aussi un bon intercepteur (1,7 interceptions en carrière). Néanmoins, il a une énorme marge de progression, en défense sur l'homme surtout, mais aussi en attaque, notamment dans la prise de décision, et est donc attendu pour être une des futures stars de la NBA.

D'après Guillaume Taxi, rédacteur sur le site internet basket-infos.com, Stephen Curry est peut-être le shooteur le plus dangereux de la ligue, notamment car il parvient à demeurer bien plus adroit à distance que la moyenne dans les situations les plus diverses et les plus ardues[5]. En effet, exceptionnellement efficace dans le simple tir en réception de passe, il est aussi et surtout très performant dans le bien plus difficile shoot en sortie de dribble où la vitesse de son geste lui permet de dégainer dans le moindre petit espace laissé par la défense adverse sans vraiment être gêné et souvent avant que celle-ci puisse réagir correctement. Grâce à cela, Curry peut se créer une bonne occasion de marquer très régulièrement dans un match et face à n'importe quelle opposition. A partir de là, il est vraiment compliqué de l'empêcher de marquer.

Il est le représentant principal de la marque Under Armour, et possède depuis 2014 son modèle signature.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

MVP de la saison

gras = ses meilleures performances

Statistiques en saison régulière de Stephen Curry[6]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2009–10 Golden State 80 77 36,2 46,2 43,7 88,5 4,5 5,9 1,9 0,2 17,5
2010–11 Golden State 74 74 33,6 48,0 44,2 93,4 3,9 5,8 1,5 0,3 18,6
2011–12 Golden State 26 23 28,2 49,0 45,5 80,9 3,4 5,3 1,5 0,3 14,7
2012–13 Golden State 78 78 38,2 45,1 45,3 90,0 4,0 6,9 1,6 0,2 22,9
2013–14 Golden State 78 78 36,5 47,1 42,4 88,5 4,3 8,5 1,6 0,2 24,0
2014–15 Golden State 80 80 32,7 48,7 44,3 91,4 4,3 7,7 2,0 0,2 23,8
Total 416 410 35,0 47,1 44,0 90,0 4,1 6,9 1,7 0,2 20,9
All-Star Game 2 2 26,9 33,0 23,8 100,0 6,0 8,0 1,0 0,0 13.5

Dernière mise à jour effectuée le 9 juin 2014.

Playoffs[modifier | modifier le code]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2013 Golden State 12 12 41,4 43,4 39,6 92,1 3,8 8,1 1,7 0,2 23,4
2014 Golden State 7 7 42,3 44,0 38,6 88,1 3,6 8,4 1,7 0,1 23,0
Total 19 19 41,7 43,6 39,3 90,0 3,7 8,2 1,7 0,2 23,3

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En NBA[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Stephen Curry en mars 2011.

En NCAA[modifier | modifier le code]

  • 1x Southern Conference Freshman of The Year (2007).
  • 2x Southern Conference Player of the Year (2008, 2009).
  • 1x All-American Second Team (2008).
  • 1x All-American First Team (2009).
  • 1x Meilleur scoreur de la Division I (2009).

En NBA[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records en match[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Stephen Curry, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[7] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 54 @ Knicks de New York 44 @ Spurs de San Antonio
Paniers marqués 18 @ Knicks de New York 27 février 2013 18 @ Spurs de San Antonio 6 mai 2013
Paniers tentés 32 @ Bobcats de Charlotte 35 @ Spurs de San Antonio 6 mai 2013
Paniers à 3 points réussis 11 @ Knicks de New York 27 février 2013 7 2 fois
Paniers à 3 points tentés 16 3 fois 18 @ Pelicans de La Nouvelle-Orléans 23 avril 2015
Lancers francs réussis 12 @ Trail Blazers de Portland 16 @ Clippers de Los Angeles
Lancers francs tentés 12 2 fois 16 @ Clippers de Los Angeles 3 mai 2014
Rebonds offensifs 4 3 fois 3 @ Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Rebonds défensifs 10 6 fois 6 2 fois
Rebonds totaux 13 Suns de Phoenix 8 @ Pelicans de La Nouvelle-Orléans 25 avril 2015
Passes décisives 16 2 fois 15 Clippers de Los Angeles
Interceptions 7 @ Timberwolves du Minnesota 4 Nuggets de Denver
Contres 2 16 fois 1 3 fois
Balles perdues 11 @ Clippers de Los Angeles 8 @ Clippers de Los Angeles
Minutes jouées 49 2 fois 58 @ Spurs de San Antonio 6 mai 2013

Records NBA[modifier | modifier le code]

  • Détient le record du plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits lors d'une saison avec 286 réalisatios en 2015.
  • Détient le record du plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits lors d'une campagne de playoffs avec 64 réalisations en 2015.
  • Détient le record du plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits par un duo lors d'une saison avec Klay Thompson et 525 réalisations en 2015.
  • Détient le record du plus grand nombre de tirs à 3 points tentés par un duo lors d'une saison avec Klay Thompson et 1191 tirs en 2015.

Record de franchise[modifier | modifier le code]

Avec les Warriors de Golden State

  • Record de tirs à trois points réussis : 1191
  • Record de tirs à trois points tentés : 2704

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2009-2010 Warriors 2 710 560 $
2010-2011 Warriors 2 913 840 $
2011-2012* Warriors 3 117 120 $
2012-2013 Warriors 3 958 742 $
2013-2014 Warriors 9 887 642 $
Total Gains 22 587 904 $
2014-2015 Warriors 10 629 213 $
2015-2016 Warriors 11 370 786 $
2016-2017 Warriors 12 112 359 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lemonde.fr/basket/article/2015/02/12/la-fine-gachette-de-la-nba_4575366_1616663.html
  2. Lequipe.fr, « Les résultats du premier tour »,‎ (consulté le 3 mai 2010)
  3. Alain Mattei, « Stephen Curry s’empare du record de tirs à 3-points réussis sur une saison », basketusa.com,‎ (consulté le 18 avril 2013)
  4. Romain Davesne, « Stephen Curry, le nouveau prince du Madison Square Garden », basketusa.com,‎ 1er mars 2014 (consulté le 1 mars 2014)
  5. Guillaume Taxi: « Analyse vidéo: Stephen Curry est-il le meilleur meneur de jeu à l'Ouest », sur basket-infos.com, 9 février 2014.
  6. (en) « statistiques NBA », sur NBA.com,‎ 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  7. (en) « Stephen Curry : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 25 avril 2015)
  8. Fabrice Auclert, « Le salaire moyen d’un joueur NBA est de 5.15 millions de dollars », sur basketusa.com,‎ (consulté le 9 février 2014)