Jeff Malone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeff Malone Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Jeffrey Nigel Malone
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (53 ans)
Mobile, Alabama
Taille 1,93 m (6 4)
Situation en club
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
1979-1983 Bulldogs de Mississippi State
Draft NBA
Année 1983
Position 10e
Franchise Bullets de Washington
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1995-1996
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
Heat de Miami
12,1
18,9
22,4
22,0
20,5
21,7
24,3
18,6
20,2
18,1
16,2
16,8
18,4
06,2
04,4
05,8

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Jeffrey Nigel Malone (né le 28 juin 1961 à Mobile, Alabama) est un ancien joueur américain de basket-ball. Il joua en NCAA à l'université d'État du Mississippi et évoluait au poste d'arrière shooteur. Il joua pour les Washington Bullets, les Utah Jazz, les Philadelphia 76ers et les Miami Heat.

Carrière[modifier | modifier le code]

Malone était réputé pour ses qualités offensives, inscrivant 20.1 points par match en 13 années en NBA. Il était adepte des courses rapides, enchaînant un tir en suspension par la suite. Le 3 janvier 1984, Malone, lors de sa saison rookie, inscrivit un incroyable tir au buzzer, permettant à son équipe de remporter le match face aux Detroit Pistons sur ce tir à trois points[1], flirtant avec les limites du terrain, le ballon passant par dessus le panneau, donnant ainsi la victoire aux Bullets sur un score de 103-102. Ce tir fut inclus dans la liste des 10 tirs les plus fameux de la NBA[2]. Il participa à deux reprises au All-Star Game.

Malone est devenu entraîneur de l'équipe de NBA Development League des Florida Flame, jusqu'à ce que l'équipe cesse ses activités en 2006, à cause d'un manque de terrain.

Personnel[modifier | modifier le code]

Il est le neveu de Vivian Malone Jones, l'une des premières afro-américaines à être accepté à l'université de l'Alabama en 1963 et qui devint célèbre lorsque le gouverneur de l'Alabama George Wallace essaya de l'empêcher d'y entrer, entament un conflit avec les autorités fédérales.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]