Teresa Weatherspoon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Teresa Weatherspoon Portail du basket-ball
Teresa Weatherspoon at Maggie Dixon.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 8 décembre 1965 (48 ans)
Pineland
Taille 1,73 m (5 8)
Situation en club
Numéro meneuse
Carrière universitaire ou amateur
1984–1988 Louisiana Tech
Draft WNBA
Année 1997
Franchise Liberty de New York
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1988-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1996

1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
Busto Arsizio
Magenta
Pool Comense 1872
CSKA Moscou

Liberty
Liberty
Liberty
Liberty
Liberty
Liberty
Liberty
Sparks
-
-
-
-

7,0
6,8
7,2
6,4
6,5
3,4
2,9
0,5
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : États-Unis États-Unis
Carrière d’entraîneur
2007-2008
2008-2009
Dep 2009
Westchester Phantoms
Louisiana Tech (ass.)
Louisiana Tech

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Teresa Weatherspoon, née le 8 décembre 1965 à Pineland au Texas, est une joueuse américaine de basket-ball, devenue entraîneure. En tant que joueuse, elle possède à son palmarès un titre de championne de la National Collegiate Athletic Association (NCAA) et un titre olympique avec la sélection américaine lors des jeux olympiques de 1988 à Séoul. Elle remporte également une médaille de bronze lors de l'édition suivante de Barcelone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueuse[modifier | modifier le code]

Surnommée T-Spoon par ses fans, elle effectue ses études universitaires à Louisiana Tech, où elle dispute le tournoi final de la NCAA lors de ses quatre saisons, atteignant à deux reprises le Final Four et remportant le titre en 1988. La même année, elle est récompensée du Wade Trophy. Elle est également nommée Kodak All-American deux fois consécutivement, en 1987 et 1988. Durant ses quatre années, elle remporte 118 victoires pour 14 défaites et présente des statistiques sont de 1 087 points, 958 passes et 411 interceptions, ce qui la place encore, à l'issue de la saison 2009-2010, à la première place de l'histoire de l'université dans ces deux dernières catégories statistiques[1].

Membre de l'équipe américaine de basket-ball, avec qui elle a obtenu le titre mondial au Championnat du monde 1986, elle participe à ses premiers Jeux olympiques. Elle obtient ainsi la médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 1988 de Séoul.

Après sa carrière universitaire, elle évolue pendant 8 saisons en Europe.

En 1997, elle est choisie par le Liberty de New York pour la saison inaugurale de la WNBA en 1997. Elle termine cette première saison en tant que meilleure défenseur de la Ligue. Elle termine meilleure passeuse et meilleure interceptrice de la ligue[2]. Elle a également participé aux tournées promotionnelles de la WNBA, en 1997 en Europe puis l'année suivante au Brésil.

La saison, elle confirme son titre de meilleure défenseur et renouvelle sa première place au classement des interceptrices. Ses qualités d'interceptrice et de passeuse sont confirmées par une deuxième place dans les deux catégories lors de la saison 1999. Cette saison est également l'année du premier All-Star Game de la ligue, compétition dont elle fait partie de l'un des deux cinq débutant. Cette performance sera renouvelée lors des trois éditions suivantes.

Après avoir passé la barre des 1 000 points pour les Liberty en 2001, elle devient la première joueuse de WNBA à atteindre cette marque pour les passes, devenant également la première atteindre cette marque dans les deux catégories statistiques des passes et des points. En 2002, elle était l'une des cinq joueuses à n'avoir manqué aucun match depuis l'inauguration de la ligue.

Après la saison 2003, le Liberty décide de ne pas signer un nouveau contrat. Elle rejoint alors les Sparks de Los Angeles avec qui elle effectue une dernière saison.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

En 2007, elle entame une carrière au poste d'entraîneur, prenant en charge l'équipe ABA de Westchester Phantoms. En avril de l'année suivante, elle rejoint son ancienne université pour prendre un poste d'entraîneur à Westchester Phantoms. Après que l'université ait limogé son entraîneur principal Chris Long en février 2009, elle assure l'intérim à ce poste. Les Lady Techsters remportent les huit premières rencontres jouées sous sa direction. Son bilan sur la fin de la saison 2008-2009 est de 9 victoires pour deux défaites, l'université s'inclinant en demi-finale du tournoi de la Western Athletic Conference puis au deuxième tour du Women's National Invitation Tournament, équivalent masculin du National Invitation Tournament[1]. En avril, l'université annonce que Weatherspoon se voit confier la direction de l'équipe[1].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle était également une excellente joueuse de baseball, discipline pratiquée par son père Charles Weatherspoon, joueur des ligues mineures aux Minnesota Twins.

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

  • Championne NCAA en 1988
  • Finaliste NCAA en 1987

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Malcom Butter, « Weatherspoon to lead Lady Techsters basketball as head coach », sur latech.edu,‎ 2 avril 2009 (consulté le 11 mars 2011)
  2. a, b, c, d et e (en) « Teresa Weatherspoon », sur basketball-reference.com (consulté le 11 mars 2011)
  3. (en) « Teresa Weatherspoon », sur sports-reference.com (consulté le 11 mars 2011)
  4. « Mercury’s Brittney Griner to be named Defense POY, Sandy Brondello – Coach of the Year », Love Women's Basketball,‎ 22 août 2014 (consulté le 22 août 2014)
  5. a et b (en) « Teresa Weatherspoon », sur wnba.com, WNBA (consulté le 11 mars 2011)
  6. (en) « Rebecca Lobo headlines 2010 Women's Hall of Fame class », sur usatoday.com,‎ 25 juillet 2009 (consulté le 11 mars 2011)
  7. (en) « Roundtable Discussion: WNBA Top 15 Players of All Time », WNBA,‎ 23 juillet 2010 (consulté le 24 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]