Saison NBA 2009-2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison NBA 2009-2010

Généralités
Sport basket-ball
Lieu Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : Canada Canada
Date du 27 octobre 2009
au 14 avril 2010
Participants 30 franchises
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Los Angeles Lakers
Finaliste Celtics de Boston
Meilleur joueur Saison régulière :
LeBron James (Cleveland)
Finales :
Kobe Bryant (L.A. Lakers)

Navigation

La saison NBA 2009-2010 est la 61e saison de la NBA (64e en comptant les trois saisons BAA). La phase régulière a débuté le 27 octobre 2009 et s'est terminée le 14 avril 2010[1], 1230 matches ont été disputés.

Les Lakers de Los Angeles sont champions de NBA en 2009-2010, ils conservent le titre acquis en 2008-2009.

Transferts[modifier | modifier le code]

Échanges[modifier | modifier le code]

Recrutements[modifier | modifier le code]

Faits notables[modifier | modifier le code]

  • Kevin Durant est devenu le plus jeune joueur de l'histoire à être meilleur marqueur de la saison régulière avec 30.1 P/M.
  • L'entraîneur de la New Orleans, Byron Scott est limogé le 12 novembre après seulement 9 matches et un départ « raté » selon ses dirigeants. Son successeur est Jeff Bower, ancien assistant coach de l'équipe et actuel general manager. Sous sa direction, les Hornets avaient atteint la demi-finale de la conférence Ouest en 2008, battus 4-3 par les Spurs.
  • La nouvelle grande star de ce début de saison se prénomme Brandon Jennings, le meneur de jeu des Milwaukee Bucks et auteur de 55 points en 3/4 temps lors du match du 14 novembre, il tourne depuis le début de la saison à la forte moyenne de 24,2 points par matches (la même que Michael Jordan, Allen Iverson ou LeBron James à leur débuts) et il permet surtout à Milwaukee d'afficher un bilan positif (8 Victoires/4 défaites).
  • Après des rumeurs l'envoyant successivement à New York, Boston et Charlotte, Allen Iverson, âgé de 34 ans, avait laissé entendre qu'il pourrait prendre sa retraite après un début de saison catastrophique avec les Grizzlies et un départ précipité. Il s'est finalement engagé avec les 76ers pour une saison et devrait faire ses débuts face aux Denver Nuggets, équipe dont il a porté le maillot de 2006 à 2008. Allen Iverson, le MVP de la saison 2000-2001 et le 1er choix de la draft 1996, avait claqué la porte des Memphis Grizzlies après avoir disputé seulement 3 matches pour 66 minutes et 37 points cette saison. À Philadelphie, Iverson va retrouver une franchise avec laquelle il a (presque) tout connu, dont le titre de MVP et la finale NBA (en 2001). Dix fois All-Star, "AI", dont le passage à Detroit la saison dernière s'est soldé par un échec, a également terminé à quatre reprises meilleur marqueur de la Ligue et présente une moyenne de 27 points par match, sur ses quatorze années de carrière.
  • Deux commentateurs des Los Angeles Clippers ont écopé d'un match de suspension - selon l'expression officielle - « pour avoir chambré sans finesse le pivot de Memphis et de la sélection iranienne, Hamed Haddadi sur ses origines ».
  • Le plus ancien propriétaire de franchise de la NBA s'est éteint le 24 novembre. Abe Pollin, propriétaire des Washington Wizards, est décédé à l'âge de 85 ans. Sous son règne, l'équipe a remporté un titre, en 1978.
  • Jason Kidd, le meneur de Dallas, large vainqueur des Rockets (130-99), est devenu le deuxième meilleur passeur de la Ligue en délivrant sept passes décisives. Avec 10 337 passes à son actif, il devance désormais Mark Jackson, l'ancien joueur passé notamment par les Knicks, de trois unités. C'est toujours le mythique John Stockton, éternel meneur du Utah Jazz, qui totalise le meilleur total avec 15 806 passes décisives en carrière.
  • Le nouvel entraîneur des New Jersey Nets est nommé le 1er décembre : Ernest Maurice Vandeweghe III, dit Kiki, qui fut l'un des meilleurs scoreurs des années 1980 (29,4 points en 1983-1984)et qui était jusqu'ici le manager général. Il aura la rude mission de relancer une franchise qui a égalé le plus mauvais départ de l'histoire de la NBA [0-17]. Vandeweghe remplace Lawrence Frank, viré dimanche, quelques heures avant la 17e défaite avec, à la baguette, l'intérimaire Tom Barrise, qui sera une dernière fois responsable du destin des Nets face aux Mavs, jeudi. Vandeweghe n'a jamais entraîné mais il a assuré ses arrières en se dotant du vétéran Del Harris (72 ans, ex-Rockets, Bucks, Lakers, Mavericks, etc...) comme premier assistant. Frank entraînait la formation basée à East Rutherford depuis le 26 janvier 2004, pour un bilan de 224 victoires et 241 défaites. Il avait été promu à la place de Byron Scott, qui avait rebondi en prenant en main New Orleans la saison suivante. Or le même Scott a été limogé par les Hornets il y a deux semaines.
  • Un an après Michael Jordan, son lieutenant Scottie Pippen devrait le rejoindre le Hall of Fame de Springfield. L'ancien ailier de Chicago est l'un des deux grands favoris pour être élu au panthéon du basket en 2010, l'autre étant Karl Malone, qui retrouverait, lui, son ancien complice dans l'Utah, John Stockton.

Les nominations pour la promotion 2010 du Hall of Fame sont closes depuis le lundi 30 novembre. On trouve notamment parmi les candidats Chris Mullin, autre membre de la Dream Team de 1992, Mark Jackson, troisième meilleur passeur de l'histoire de la NBA, Dennis Rodman, le Brésilien Oscar Schmidt, considéré comme le meilleur joueur de l'histoire à ne jamais avoir évolué en NBA, Muggsy Bogues, le plus petit joueur de l'histoire de la Ligue (1,59 m), le Lituanien Sarunas Marciulionis, le président des Bulls Jerry Reinsdorf, Don Nelson, l'arbitre Dick Bavetta ou encore le regretté Dennis Johnson.

  • Les Nets de New Jersey entrent tristement dans l'histoire de la NBA. Le 2 décembre face à Dallas, ils ont subi leur 18e défaite consécutive (101-117), battant du même coup le record de la plus mauvaise entame de saison régulière. La mauvaise série prend fin le 4 décembre, date de leur première victoire de la saison obtenue aux dépens des Charlotte Bobcats[2]. Ce record était partagé jusqu'à présent par Miami (en 1988-1989) et les Los Angeles Clippers (en 1998-1997), avec 17 revers de suite.
  • Le 21 décembre, les Sacramento Kings ont remonté un retard à la marque de 35 points pour s'imposer finalement avec 4 points d'avance sur les Chicago Bulls[3].
  • Le Oklahoma City Thunder se qualifie pour les playoffs, une première depuis que la franchise s'est établie à Oklahoma.
  • La dernière place qualificative pour les play-offs se joue entre les Chicago Bulls et les Toronto Raptors. Alors que les deux équipes étaient à égalité au classement, les Bulls battent les Raptors lors de la 80e journée et prennent une option pour la qualification en playoffs. En battant les Bobcats à Charlotte lors de la dernière journée, les Bulls obtiennent la 8e place qualificative de la conférence Est.
  • Les divisions Sud-Est et Nord-Ouest sont les mieux représentées en playoffs, chacune ayant quatre franchises présentes.
  • Dwight Howard devient le premier joueur de l'histoire étant meilleur rebondeur et meilleur contreur deux années de suite.

Classements de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Champion de division Qualifié pour les playoffs

Les champions de division sont automatiquement qualifiés pour les playoffs.

Par division[modifier | modifier le code]

V = victoires, D = défaites, PCT = pourcentage de victoires, GB = retard par rapport au premier (en nombre de matchs), GB est donné par la division par deux de la différence du nombre de défaites moins la différence du nombre de victoires, L10: résultat des 10 derniers matchs (victoires-défaites), Série : série en cours (Wn = n victoires, Ln = n défaites)

Conférence Est
Division Atlantique V D PCT GB
Celtics de Boston 50 32 .610 -
Toronto Raptors 40 42 .488 10
Knicks de New York 29 53 .354 21
Philadelphie 76ers 27 55 .329 23
New Jersey Nets 12 70 .146 38
Division Centrale V D PCT GB
Cleveland Cavaliers 61 21 .744 -
Milwaukee Bucks 46 36 .561 15
Chicago Bulls 41 41 .500 20
Indiana Pacers 32 50 .390 29
Detroit Pistons 27 55 .329 34
Division Sud-Est V D PCT GB
Orlando Magic 59 23 .720 -
Hawks d'Atlanta 53 29 .646 6
Miami Heat 47 35 .573 12
Charlotte Bobcats 44 38 .537 15
Washington Wizards 26 56 .317 33
Conférence Ouest
Division Nord-Ouest V D PCT GB
Denver Nuggets 53 29 .646 -
Utah Jazz 53 29 .646 -
Portland Trail Blazers 50 32 .610 3
Oklahoma City Thunder 50 32 .610 3
Minnesota Timberwolves 15 66 .185 38
Division Pacifique V D PCT GB
Los Angeles Lakers 57 25 .695 -
Phoenix Suns 54 28 .659 3
Los Angeles Clippers 29 53 .354 28
Golden State Warriors 26 56 .317 31
Sacramento Kings 25 57 .305 32.5
Division Sud-Ouest V D PCT GB
Dallas Mavericks 55 27 .671 -
San Antonio Spurs 50 32 .610 5
Houston Rockets 42 40 .512 13
Memphis Grizzlies 40 42 .488 15
New Orleans Hornets 37 45 .451 18


Par conférence[modifier | modifier le code]

GB = retard (en nombre de matchs)

# Conférence Est Conférence Ouest
Franchise GB Franchise GB
1 Cleveland Cavaliers - Los Angeles Lakers -
2 Orlando Magic 2 Dallas Mavericks 2
3 Hawks d'Atlanta 8 Phoenix Suns 3
4 Celtics de Boston 11 Denver Nuggets 4
5 Miami Heat 14 Utah Jazz 4
6 Milwaukee Bucks 15 Portland Trail Blazers 7
7 Charlotte Bobcats 17 San Antonio Spurs 7
8 Chicago Bulls 20 Oklahoma City Thunder 7
9 Toronto Raptors 21 Houston Rockets 15
10 Indiana Pacers 29 Memphis Grizzlies 17
11 Knicks de New York 32 New Orleans Hornets 20
12 Detroit Pistons 34 Los Angeles Clippers 28
13 Philadelphia 76ers 34 Golden State Warriors 31
14 Washington Wizards 35 Sacramento Kings 32
15 New Jersey Nets 49 Minnesota Timberwolves 42

Leaders statistiques de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Catégorie Joueur Équipe Statistiques
Points par match Kevin Durant Thunder d'Oklahoma City 30,1
Rebonds par match Dwight Howard Magic d'Orlando 13,2
Passes par match Steve Nash Suns de Phoenix 11,0
Interceptions par match Rajon Rondo Celtics de Boston 2,33
Contres par match Dwight Howard Magic d'Orlando 2,78
Pourcentage de réussite Dwight Howard Magic d'Orlando 61,2 %
Pourcentage à 3 points Kyle Korver Jazz de l'Utah 53,6 %
Pourcentage aux lancers-francs Steve Nash Suns de Phoenix 93,8 %

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Kevin Durant (Thunder d'Oklahoma City)
LeBron James (Cavaliers de Cleveland)
Dwight Howard (Magic d'Orlando)
Kobe Bryant (Lakers de Los Angeles)
Dwyane Wade (Heat de Miami)
Carmelo Anthony (Nuggets de Denver)
Dirk Nowitzki (Mavericks de Dallas)
Amar'e Stoudemire (Suns de Phoenix)
Deron Williams (Jazz de l'Utah)
Steve Nash (Suns de Phoenix)
Pau Gasol (Lakers de Los Angeles)
Tim Duncan (Spurs de San Antonio)
Andrew Bogut (Bucks de Milwaukee)
Joe Johnson (Hawks d'Atlanta)
Brandon Roy (Trail Blazers de Portland)
Dwight Howard (Magic d'Orlando)
Rajon Rondo (Celtics de Boston)
LeBron James (Cavaliers de Cleveland)
Kobe Bryant (Lakers de Los Angeles)
Gerald Wallace (Bobcats de Charlotte)
Tim Duncan (Spurs de San Antonio)
Dwyane Wade (Heat de Miami)
Josh Smith (Hawks d'Atlanta)
Anderson Varejão (Cavaliers de Cleveland)
Thabo Sefolosha (Thunder d'Oklahoma City)
Tyreke Evans (Kings de Sacramento)
Brandon Jennings (Bucks de Milwaukee)
Stephen Curry (Warriors de Golden State)
Darren Collison (Hornets de la Nouvelle-Orleans)
Taj Gibson (Bulls de Chicago)
Marcus Thornton (Hornets de la Nouvelle-Orleans)
DeJuan Blair (Spurs de San Antonio)
James Harden (Thunder d'Oklahoma City)
Jonny Flynn (Timberwolves du Minnesota)
Jonas Jerebko (Pistons de Detroit)

Playoffs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Playoffs NBA 2010.

Les playoffs sont disputés par les huit équipes les mieux classées de la conférence Est et par les huit les mieux classées de la conférence Ouest. Le tableau suivant résume les résultats.

Tableau


  1er tour Demi-finales de Conférence Finales de Conférence Finales NBA
                                     
1  Cavaliers de Cleveland 4  
8  Bulls de Chicago 1  
  1  Cavaliers de Cleveland 2  
  4  Celtics de Boston 4  
4  Celtics de Boston 4
5  Heat de Miami 1  
  4  Celtics de Boston 4  
Conférence Est
  2  Magic d'Orlando 2  
3  Hawks d'Atlanta 4  
6  Bucks de Milwaukee 3  
  3  Hawks d'Atlanta 0
  2  Magic d'Orlando 4  
2  Magic d'Orlando 4
7  Bobcats de Charlotte 0  
  E4  Celtics de Boston 3
  W1  Lakers de Los Angeles 4
1  Lakers de Los Angeles 4  
8  Thunder d'Oklahoma City 2  
  1  Lakers de Los Angeles 4
  5  Jazz de l'Utah 0  
4  Nuggets de Denver 2
5  Jazz de l'Utah 4  
  1  Lakers de Los Angeles 4
Conférence Ouest
  3  Suns de Phoenix 2  
3  Suns de Phoenix 4  
6  Trail Blazers de Portland 2  
  3  Suns de Phoenix 4
  7  Spurs de San Antonio 0  
2  Mavericks de Dallas 2
7  Spurs de San Antonio 4  



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Schedule 2009-2010, sur sports.espn. go. com
  2. (en) Résultats de NBA du 4-12-09, sur scores.espn.go.com
  3. (en) Kings rally from 35 down to clip Bulls at finish, sur scores.espn.go.com

Lien externe[modifier | modifier le code]