Rookie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rookie (homonymie).
Le trophée Calder, coupe de la « Recrue de l'année » de la NHL.

Rookie, anglicisme lexical, ou Recrue au Canada français, est un terme sportif nord-américain dont l'équivalent en français européen pourrait-être « néo-professionnel » ou « débutant » suivant le contexte.

Le « Rookie of the Year » (« Recrue de l'année » au Canada français) est le meilleur débutant de la saison. Un titre ou trophée éponyme est attribué à la fin de chaque saison dans de nombreux sports, notamment aux États-Unis et au Canada.

Sport[modifier | modifier le code]

Au Québec et au Nouveau-Brunswick, le terme « rookie », est considéré comme un anglicisme et le terme employé est plutôt « recrue », posant certains problèmes de compréhension aux autres francophones qui utilisent le terme de « recrue » pour tout sportif transféré, débutant ou pas.

Dans les sports nord-américains, un « rookie » est un joueur débutant dans une ligue. Il peut être un ancien pro, ou pas, un jeune joueur ou un ancien. Le cas d'école du sportif américain sortant du système scolaire ou universitaire et qui passe professionnel, devenant ainsi « rookie », n'est pas la formule en usage dans l'ensemble des sports américains. Ainsi, en baseball, les joueurs sortant de l'université signent en professionnel mais poursuivent leur formation de joueurs au sein des clubs-écoles de la MLB. Ils rejoignent les ligues majeures en moyenne trois à quatre ans après leurs débuts en professionnels. Ainsi, la meilleure traduction en français du terme « rookie » semble être « débutant dans une ligue ». Cette traduction n'est toutefois pas assez précise, car il existe, selon les disciplines, des modalités particulières pour être « rookie ». En baseball, par exemple, il faut un nombre minimum de 45 jours de présence sur une saison dans l'effectif actif d'une équipe et 50 manches lancées pour un lanceur ou 130 passages au bâton pour un frappeur pour être considéré comme « rookie »[1]. Un joueur peu utilisé à ses débuts peut ainsi effectuer sa saison de rookie en deuxième, troisième, ou nième année dans une ligue, majeure ou pas, d'ailleurs.

Le concept de rookie est presque exclusivement utilisé dans le cadre des sports américains. Seul le cyclisme professionnel signale ses « débutants » en les nommant « o-professionnels ». Ainsi, on ne trouvera que peu de traces de l'emploi du terme « rookie » en Grande-Bretagne. En revanche, dans le cadre des sports nord-américains, l'emploi du terme « rookie » est courant dans nombre de langues autre que l'anglais, français inclus, dans l'attente d'une alternative moins problématique que l'option canadienne de « recrue ».

Dans certains clubs, les joueurs « rookies » doivent se soumettre à un bizutage[2].

Hors du contexte sportif[modifier | modifier le code]

Par extension, on parle aux États-Unis de « rookie » hors du cadre sportif, quand on veut signifier qu'une personne débute dans un domaine.

On retrouve ce terme dans les niveaux de nombreux jeux vidéo.

Le terme « rookie » est employé dans le film d'animation Disney Cars : les deux commentateurs de la Piston Cup l'utilisent pour désigner la voiture Flash Mc Queen. Dans la version française, ils précisent « ce rookie [« ce nouveau venu », si vous préférez] était totalement inconnu en début de saison » (4 min 30 s).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul Dickson, The New Baseball Dictionnary, 2nd édition, New York, Harvest, 1999 (ISBN 0151003807), p. 417
  2. (en) Elisabeth M. Botello, « Rookie hazing, a 'chic' rite of passage », MLB.com, 14 septembre 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Listes :