Neil Johnston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neil Johnston Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Donald Neil Johnston
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 4 février 1929
Chillicothe
Date de décès 28 septembre 1978 (à 49 ans)
Lieu de décès Irving
Taille 2,03 m (6 8)
Situation en club
Numéro 6
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
1946-1948 Ohio State Buckeyes
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1951-1952
1952-1953
1953-1954
1954-1955
1955-1956
1956-1957
1957-1958
1958-1959
Phil. Warriors
Phil. Warriors
Phil. Warriors
Phil. Warriors
Phil. Warriors
Phil. Warriors
Phil. Warriors
Phil. Warriors
06,0
22,3
24,4
22,7
22,1
22,8
19,5
06,3
Carrière d’entraîneur
1959-1961 Philadelphia Warriors
Basketball Hall of Fame 1990

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Donald Neil Johnston (né le 4 février 1929 ; décédé le 28 septembre 1978) était un joueur américain de basket-ball évoluant au poste de pivot. Johnston est né à Chillicothe en Ohio.

Il intégra l'université de Ohio State où il pratiqua le baseball et le basket-ball. À la sortie de l'université en 1948, Johnston signa un contrat professionnel avec l'équipe de baseball des Philadelphia Phillies. Il joua deux saisons avec les Terre Haute Phillies dans la Three-I League. Puis en 1951 il s'engeaga avec le club des Philadelphia Warriors où il fait toute sa carrière de basketteur professionnels.

Johnston était un des meilleurs joueurs offensives des années 1950. Il possédait un excellent hook shoot (bras roulé) et avait un bon sens du rebond. Il fut intronisé au Basketball Hall of Fame en 1990.

Carrière[modifier | modifier le code]

Lors de sa première année de basketteur professionnel (1951-1952), Johnston est le remplaçant d'Ed Mikan. Il termine sa saison rookie avec des moyennes de 6 points et de 5.3 rebonds par matchs.

Pour sa deuxième saison, Johnston débute les matchs comme titulaire au poste de pivot. En passant plus de temps sur le terrain (45 minutes contre 15 lors de sa première saison), les statistiques de Johnston augmentent considérablement. À la fin de la saison, elles sont de 22,3 points par match, 13,9 rebonds avec 45 % aux tirs. Avec ses statistiques, Johnston connaît sa première sélection au All-Star Game. Il termine aussi meilleur marqueur, 2e meilleur rebondeur et le joueur le plus adroit aux tirs de la NBA. Malheureusement, les Warriors terminent l'année avec 12 victoires pour 57 défaites et ne se qualifient pas pour les playoffs.

Jusqu'en 1955, les Warriors ne se qualifieront pas pour les playoffs malgré les très bonnes saisons de Johnston qui terminera encore 2 fois meilleurs marqueur et 1 fois meilleur rebondeur de la NBA. Il marquera même 50 points dans une victoire des Warriors contre Syracuse le 16 février 1954[1].

Pour la saison 1955-1956, Johnston forme avec Paul Arizin un des meilleurs duos de la ligue. Pour la première fois depuis 1952 il n'est plus le meilleur marqueur de la ligue (cet honneur revient à son coéquipier Paul Arizin) mais il est sélectionné pour la 4e fois au All-Star Game et est aussi élu pour la quatrième années consécutives dans la 1re équipe de la NBA. Grâce à leur duo mais aussi aux autres joueurs de l'équipe (en plus de Johnston et Arizin, trois autres joueurs des Warriors terminent à plus de 10 points de moyennes), les Warriors retrouvent les playoffs.

Ils remportent le titre de champion après avoir éliminé Syracuse (3v à 2) au 1er tour puis Fort Wayne (4v à 1) en finale. Sur ces playoffs, Johnston aura marqué 20 points, pris 14 rebonds tout en distribuant 5 passes par matchs. Au 1er tour, Johnston aura marqué 35 points dans le quatrième matchs[2] puis 25 dans le dernier match de la série[3]. En finale, les meilleurs matchs de Johnston sont le 3e où il marque 20 points[4] et le 4e où il marque 18 points[5].

Johnston continuera à jouer encore deux saisons et demie et sera sélectionné encore deux fois au All-Star Game. Il prendra sa retraite en 1959 après une grave blessure au genou.

Après sa carrière de joueur, Johnston entraînera les Warriors de 1959 à 1961 et sera le premier entraineur de Wilt Chamberlain. Son bilan comme entraîneur des Warriors est de 95 victoires pour 59 défaites.Il aura aussi réussi qualifier les Warriors deux fois pour les playoffs et a atteindre une finale de conférence Est en 1960.

Palmarès et distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Champion NBA en 1956
  • All-NBA First Team en 1953, 1954, 1955 et 1956
  • All-NBA Second Team en 1957
  • 6 sélections au NBA All-Star Game en 1953, 1954, 1955, 1956, 1957 et 1958
  • Meilleur marqueur NBA en 1953, 1954 et 1955
  • Meilleur rebondeur NBA en 1955
  • Joueur ayant eu la meilleure moyenne de points en 1953 (22.3), 1954 (24.4) et 1955 (22.7)
  • Joueur ayant marqué le plus de points en 1953 (1564), 1954 (1759) et 1955 (1631)
  • Joueur ayant tenté le plus de tirs en 1954 (1317)
  • Joueur ayant eu le meilleur pourcentage aux tirs en 1953 (45,2 %), 1956 (45,7 %) et 1957 (44,7 %)
  • Joueur ayant réussi le plus de lancers-francs en 1953 (556), 1954 (577) et 1955 (589)
  • Joueur ayant tenté le plus de lancers-francs en 1953 (794), 1954 (772) et en 1955 (769)
  • Joueur ayant pris le plus de rebonds en 1955 (1085)
  • Joueur ayant eu la meilleur moyenne de rebonds en 1955 (15.1)
  • Joueur ayant le plus de temps de jeu en 1953 (45.2 minutes) et 1954 (45.8 minutes)
  • Introduit au NBA Hall of Fame en 1990

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Syracuse Nationals vs Philadelphia Warriors Box Score, February 16, 1954 », sur basketball-reference.com (consulté le 27 décembre 2012)
  2. (en) « Philadelphia Warriors at Syracuse Nationals Box Score, March 28, 1956 », sur basketball-reference.com (consulté le 27 décembre 2012)
  3. (en) « Syracuse Nationals at Philadelphia Warriors Box Score, March 29, 1956 », sur basketball-reference.com (consulté le 27 décembre 2012)
  4. (en) « Fort Wayne Pistons at Philadelphia Warriors Box Score, April 3, 1956 », sur basketball-reference.com (consulté le 27 décembre 2012)
  5. (en) « Philadelphia Warriors at Fort Wayne Pistons Box Score, April 5, 1956 », sur basketball-reference.com (consulté le 27 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]