Mike Krzyzewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mike Krzyzewski Portail du basket-ball
Mike Krzyzewski - basketball coach.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Michael William Krzyzewski
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 13 février 1947 (67 ans)
Chicago, Illinois
Situation en club
Club actuel Duke Blue Devils
Carrière universitaire ou amateur
1966-1969 Army Black Knights
Carrière professionnelle *
Carrière d’entraîneur
1975-1980
1980-????
Army Black Knights
Duke Blue Devils
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2006
Basketball Hall of Fame 2001

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Michael William « Mike » Krzyzewski (prononcé cha-CHEF-ski), né le 13 février 1947 à Chicago, souvent surnommé Coach K est un entraîneur américain de basket-ball. Il est l'entraîneur mythique de l'équipe masculine des Blue Devils de Duke et l'entraîneur le plus victorieux du basket-ball universitaire américain.

Il est également désigné en 2005 sélectionneur de l'équipe des États-Unis, remportant une médaille de bronze lors du championnat du monde 2006, puis la médaille d'or lors de l'édition suivante. Il remporte deux titres olympiques, lors des éditions de 2008 et 2012.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Mike Krzyzewski, en tenue de basket, à côté Bobby Knight.
Mike Krzyzewski avec Bobby Knight.

Il a commencé sa carrière en tant que joueur de college (université) à l'Académie militaire de West Point dans l'État de New York, alors qu'il s’apprêtait à devenir officier de l’US Army. Entre 1969 et 1974, Krzyzewski accomplit donc son travail de militaire et dirige durant trois ans les services des équipes sportives, puis devient entraîneur de la Prep School (école préparatoire) située à Belvoir (Virginie) durant deux ans.

En 1974, il resigne avec l’US Army et obtient alors le grade de capitaine. Bobby Knight, qu’il avait eu comme entraîneur, lui propose alors un poste d’assistant à l'université de l'Indiana. Il décline l'invitation pour se concentrer sur l'élaboration de son programme en vue de prendre en main l'équipe de Duke

Avec les Blue Devils[modifier | modifier le code]

En 1981, il est donc recruté par l'Université Duke afin d'entraîner l'équipe masculine de basket-ball. Malgré des débuts difficiles, le programme de Coach K à la tête des Blue Devils va se révéler à un niveau incomparable depuis la glorieuse époque de John Wooden avec les UCLA Bruins. Duke perd la finale du championnat NCAA en 1986, puis réalise l'exploit de se qualifier cinq fois consécutivement pour le Final Four du tournoi National Collegiate Athletic Association (NCAA) à partir de 1988. Cette présence est récompensée par deux titres de champion en 1991 et 1992.

Krzyzewski mène aussi Duke au Final Four de la NCAA en 1994, 1999, 2001, 2004 et 2010, conclu par de nouveaux titres en 2001 et 2010.

Coach Krzyzewski portant le trophée de champions de la ACC

Durant ses années de service à Duke, Krzyzewski a mené les Blue Devils à douze titres (saison régulière) de la conférence ACC (Atlantic Coast Conference), et douze du tournoi final de l'ACC[1]. De plus, cinq de ces titres en ACC le furent consécutivement en 1999 et 2003. Krzyzewski a reçu à 12 reprises le titre d’Entraîneur de l'année, et est entré au Basketball Hall of Fame en 2001.

En mars 2008, Coach K devient le sixième entraîneur de NCAA, après Bobby Knight, Dean Smith, Adolph Rupp, Jim Phelan et Eddie Sutton[2] à franchir la barre des 800 victoires[3]. À l'issue de la saison 2010, il totalise 868 victoires, dont 795 à la tête des Blue Devils. Il possède, avec onze participations au Final Four, le second entraîneur derrière John Wooden qui le devance désormais d'une seule édition. Celui-ci le devance également en termes de victoire avec dix titres, Krzyzewski et l'entraîneur de Kentucky Adolph Rupp totalisant quatre victoires. Il détient également le second nombre de rencontres de Final Four remportées avec douze, sur 19 disputées, Wooden totalisant pour sa part 21 victoires[4].

Avec 77 victoires en carrière lors du tournoi final de la NCAA, sur 99 rencontres soit un pourcentage de 77,8 %, Krzyzewski présente le meilleur bilan de la NCAA, devant Dean Smith, entraîneur de UNC[4].

Pendant cette longue carrière à Duke, Krzyzewski a été courtisé par des équipes de NBA à trois reprises. La première fut après la saison 1990-1991, où il emmena les Blue Devils à leur troisième Final Four d'affilée. Les Celtics de Boston lui proposèrent le poste d’entraîneur, que Krzyzewski déclina rapidement. Sans doute une sage décision puisque l’année suivante il mènera Duke au premier de ses deux titres consécutifs. En 1994 ce sont les Portland Trail Blazers qui se montrent intéressés, une fois de plus Coach K ne l’est pas. Enfin, en 2004, Krzyzewski est pressenti aux Lakers de Los Angeles après le départ de Phil Jackson. Certains pensent alors que ces rumeurs ne sont là que pour grossir le contrat qu’il est en train de renouveler avec Duke, toujours est-il qu'il ne rejoindra pas la franchise californienne qui lui proposait 40 millions de dollars sur cinq ans[5].

Son impact à Duke est tel que le Cameron Indoor Stadium, la salle des Blue Devils, a été renommée Coach K Court en son honneur, alors que la pelouse devant le Cameron Stadium est dénommée Krzyzewskiville ou K-Ville.

Le 15 novembre 2011, il devient l'entraîneur de basket-ball masculin le plus victorieux de l'histoire de la NCAA en dépassant le record de 903 victoires de Bobby Knight[6].

Salaire[modifier | modifier le code]

Krzyzewski est, en 2006, lié par un contrat à vie avec l’Université Duke de 800 000 dollars par an. En ajoutant à cela les divers remboursements et autres faits, on peut estimer qu’il reçoit environ 1,5 million de dollars par an de l’université.

USA Basketball[modifier | modifier le code]

Krzyzewski a un long passé avec les sélections américaines. En 1979, il occupe un poste d'assistant lors des Jeux panaméricains où les Américains remportent la médaille d'or. En 1984, il est assistant lors de la préparation pour les jeux de Los Angeles, compétition au cours de laquelle il occupe un poste d'assistant spécial auprès de Bobby Knight. En 1987, il est entraîneur de l'équipe américaine qui remporte les jeux universitaires. Trois ans plus tard, il remporte la médaille de bronze lors du championnat du monde 1990, après deux défaites face à la Yougoslavie, futur champion du monde, et Porto Rico[7].

Durant l'été 1992, Krzyzewski est l'un des trois assistants de Chuck Daly, entraîneur de la Dream Team. De par la présence de Michael Jordan, Larry Bird, Magic Johnson, qui a arrêté sa carrière l'année précédente en raison de sa séropositivité, cette sélection, dont dix des douze joueurs figurent parmi les Meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA, est sans doute la plus belle équipe nationale de basket-ball vue lors des Jeux olympiques. Ce poste lui permet d'ailleurs de sélectionner le joueur Christian Laettner, qui venait d'achever ses études à Duke, comme le joueur universitaire de la Dream Team. la sélection américaine remporte aisément le tournoi, Chuck Daly mettant un point d'honneur à ne prendre aucun temps-mort durant l'ensemble du tournoi.

En octobre 2005, Krzyzewski est nommé entraîneur de l'équipe des États-Unis de basket-ball. Il a pour mission de redorer le maillot américain après des échecs au championnat du monde 2002, disputé de plus sur le sol américain, et aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes. Cette mission doit se terminer par la reconquête du titre olympique lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008[8].

La première compétition de cette sélection sous la direction de Krzyzewski se solde par une troisième place, après une défaite 101 à 95 face à la Grèce en demi-finale[9]. Puis, l'année suivante, l'équipe américaine reste invaincue lors du tournoi des Amériques 2007, tournoi qui lui offre une place pour les jeux de Pékin[10].

Lors de ceux-ci, les États-Unis remportent leurs six rencontres du premier tour, dont des victoires face à la Grèce et l'Espagne. Ils éliminent ensuite l'Australie, puis le champion olympique en titre, l'Argentine avant de retrouver l'Espagne en finale. Lors de celle-ci, contrairement au match de poule, les Espagnols restent proche au score, avec 104 à 99 pour les États-Unis à 3 minutes 32 du terme. Les Américains l'emportent finalement 118 à 107[11].

Mike Krzyzewski, à côté d'un arbitre, lors du mondial 2010
Mike Krzyzewski, à côté d'un arbitre, lors du mondial 2010

En juillet 2009, il annonce avec Jerry Colangelo, le patron de la sélection américaine, qu'il est reconduit dans son poste jusqu'à l'échéance des Jeux olympiques de Londres en 2012[12]. Pour le championnat du monde 2010, Krzyzewski est privé, pour des raisons diverses, de la totalité des joueurs qui ont remporté le titre olympique à Pékin. Il construit une équipe jeune, six joueurs de 22 ans ou moins, et ne comprenant qu'un seul pivot Tyson Chandler. L'équipe, qui ne possède que trois All Stars, Chauncey Billups, Derrick Rose, et Kevin Durant repose essentiellement sur ce dernier, seul joueur figurant dans l'un des trois cinq de la saison[13]. Les États-Unis, qui ne sont inquiétés lors du premier tour que par le Brésil - victoire 70 à 68 - remporte ensuite aisément son huitième de finale face à l'Angola. Puis, lors des trois rencontres suivantes, le temps de jeu de Durant augmente, respectivement 37, 38 et 39 minutes contre la Russie, la Lituanie et la Turquie. Krzyzewski demande de gros efforts défensifs à ses joueurs ce qui se traduit par un pourcentage de réussite de 39 % pour la Lituanie et 36 % pour la Turquie. Cela permet un jeu de contre attaque où les qualités athlétiques de ses joueurs font la différence[13]. Les Américains remportent la finale face au pays hôte, la Turquie, sur le score de 81 à 64, dont 28 points de Durant qui termine avec le titre de MVP de la compétition.

Après avoir annoncé avant les Jeux de Londres que ceux-ci seraient sa dernière compétition à la tête de l'équipe américaine[14], USA Basketball annonce finalement en mai 2013 que sera de nouveau l'entraîneur jusqu'aux Jeux olympiques de 2016 de Rio de Janeiro[15].

Les controverses d'arbitrage[modifier | modifier le code]

Tout comme beaucoup avaient accusé l'entraîneur des North Carolina Tar Heels de l'Université de Caroline du Nord - Chapel Hill, Dean Smith, d'avoir bénéficié du favoritisme de l'arbitrage et des instances du basket-ball universitaire américain, Krzyzewski a été sous les feux de la rampe récemment.

Depuis la retraite de Dean Smith en 1997, Duke a largement dominé la conférence ACC. Certains s'accordent alors à dire que cette domination est à mettre en rapport avec des points gracieusement donnés (notamment en fin de match) par les arbitres en faveur des Blue Devils. En février 2006, trois arbitres de la conférence ACC ont été suspendus pour un match après que la ligue a décidé qu'ils avaient sifflé sans justification une faute technique à l'encontre d'un joueur des Florida State Seminoles de l'université de l'État de Floride durant un match très serré qui avait vu la victoire de Duke[16].

Des accusations de conspiration de la part des arbitres en faveur de Duke sont alors divulguées massivement par les chaînes de télévision, notamment l’émission SportsCenter sur ESPN[17]. SportsCenter mit ainsi en exergue les différences entre le nombre de lancers-francs accordés à Duke et celui de leur adversaire, montrant ainsi que Duke est le leader de la conférence ACC dans cette catégorie. La controverse existe également dans l'autre sens puisqu’il est reproché à ESPN d'avoir passé sous silence le fait que Wake Forest détenait cette place la saison précédente, de même que UConn bénéficiait également de beaucoup de largesses à ce niveau.

Ainsi, toutes ces accusations de conspirations possèdent des arguments qui peuvent être retournés contre les accusateurs, et ces polémiques semblent n'être en somme qu’un mouvement contre Duke qui se répand sur la côte atlantique.

Sa science du coaching[modifier | modifier le code]

Sans doute grâce au talent de Krzyzewski, beaucoup de ses assistants se retrouvent désormais entraîneurs en NCAA, parmi eux :

De plus, 10 assistants ou anciens joueurs de Krzyzewski sont aujourd'hui assistants en NCAA (Division 1).

Citations[modifier | modifier le code]

  • “Sometimes in a defeat, you can set the stage for future victory.” (« Parfois dans la défaite, on peut voir un pas vers une future victoire. »)[18].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ces statistiques sont faites à l'issue de la saison 2009-2010
  2. Liste des entraîneurs ayant dépassés la barrière des 800 victoires en NCAA, avec au moins dix saisons en NCAA Division I, premier niveau universitaire
  3. (en) « Duke ekes out improbable win to give Krzyzewski No. 800 », sur www.cbssports.com,‎ 1er mars 2010 (consulté le 7 avril 2010)
  4. a et b (en) « Coach K cements place among the greats », sur espn.go.com,‎ 6 avril 2010 (consulté le 10 avril 2010)
  5. (en) « Coach K plans to spend career at Duke »,‎ 30 juin 2009 (consulté le 2 avril 2010)
  6. (en) Duke's Krzyzewski breaks record for wins in major men's college basketball, CNN, 16 novembre 2011.
  7. (en) « Eleventh World Championship -- 1990 », sur www.usabasketball.com (consulté le 7 avril 2010)
  8. (en) « Mike Krzyzewski », sur www.usabasketball.com,‎ 21 novembre 2008 (consulté le 7 avril 2010)
  9. (en) « Fifteenth World Championship -- 2006 », sur www.usabasketball.com (consulté le 7 avril 2010)
  10. (en) « Men's FIBA Americas Championship 2007 », sur www.usabasketball.com (consulté le 7 avril 2010)
  11. (en) « Games of the XXIXth Olympiad -- 2008 », sur www.usabasketball.com (consulté le 7 avril 2010)
  12. (en) « Coach K to return to Team USA »,‎ 22 juillet 2009 (consulté le 7 avril 2010)
  13. a et b Le pouvoir absolu,Basket News no 517, 16 septembre 2010
  14. (en) Vicki Michaelis, « Krzyzewski says London is his last Olympics as U.S. coach », sur usatoday30.usatoday.com,‎ 14 mai 2012
  15. « Krzyzewski sera encore le coach des USA », sur lequipe.fr,‎ 23 mai 2013
  16. (en) « ACC referees suspended The officials at FSU-Duke were suspended for incorrectly assessing a technical. », sur articles.orlandosentinel.com,‎ 7 février 2006 (consulté en 1er avril 2010)
  17. (en) « ACC suspends refs for bad call in FSU-Duke game », sur ESPN,‎ 6 février 2006 (consulté en 1er avril 2010)
  18. (en) « Mike Krzyzewski Interview (page: 3 / 6) », sur www.achievement.org (consulté en 1er avril 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :