Aleksandr Gomelski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aleksandr Iakovlevitch Gomelski Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l’URSS soviétique → Drapeau de la Russie russe
Naissance 18 janvier 1928
Kronstadt, RSFS de Russie
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Date de décès 16 août 2005 (à 77 ans)
Lieu de décès Moscou
Drapeau de la Russie Russie
Taille 5 ft 5 in
Situation en club
Carrière professionnelle *
Carrière d’entraîneur
1948-1952
1953-1969
1969-1988
1989-1990
1990-1991

1958-1960
1962-1970
1976-1988
SKA Leningrad
ASK Rīga
CSKA Moscou
Unelco Tenerife
CSP Limoges

URSS
URSS
URSS
Basketball Hall of Fame 1985
FIBA Hall of Fame 2007

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Aleksandr Iakovlevitch Gomelski (en russe : Александр Яковлевич Гомельский) est un entraîneur de basket-ball soviétique, né le 18 janvier 1928 à Kronstadt (Union soviétique) et décédé le 16 août 2005 à Moscou (Russie). Entraîneur des champions olympiques à Séoul en 1988, il a également conduit l'URSS à deux titres de championne du monde et de multiples titres de championne d'Europe. Il a également remporté quatre coupe des clubs champions. Il a été élu membre, à titre posthume, du FIBA Hall of Fame.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière d'entraîneur très jeune, à l'âge de 21 ans, à Leningrad. En 1953, il prend en charge le club letton de ASK Rīga. Sous sa direction, le club remporte les trois premières édition de la Coupe des clubs champions, ancien nom de l'Euroligue. En 1958, pour la première édition, le club remporte les deux rencontres de la finale face au club bulgare de l'Academic Sofia, 86 à 81 puis 84 à 71 à Sofia. La finale de la saison suivante oppose les deux mêmes adversaires, avec de nouveau deux victoires à zéro pour le club soviétique. Lors de la troisième édition, Gomelsky s'appuie sur un pivot de 2,18 mètres, Jānis Krūmiņš, pour l'emporter face au Dynamo Tbilisi[1]. Sous sa direction, le club de remporte trois titres de champion d'URSS, en 1955, 1957 et 1958.

Il rejoint ensuite le club du CSKA Moscou. Il entraîne celui-ci jusqu'en 1980, remportant quinze titres de champion URSS, de 1970 à 1974, de 1976 à 1984 et en 1988[2]. Il remporte également sa quatrième coupe des clubs champions en 1971, face au club italien de Ignis Varèse en l'emportant à Anvers sur le score de 69 à 53. Ce même club l'avait privé du titre lors de la finale précédente à Sarajevo. Le club soviétique est de nouveau battu en finale par le même adversaire en 1973 à Liège.

En 1988, il quitte son club de Moscou. Il fait ensuite deux expériences à l'étranger, en Espagne à Unelco Tenerife. En 1990, il prend la succession de l'Américain Bill Sweak à la tête du CSP Limoges mais il ne termine finalement pas la saison, laissant son ancien assistant Olivier Veyrat conduire le club limougeaud à la finale du championnat de France en fin de saison.

Son principal trophée est la victoire de l'URSS aux Jeux olympiques 1988 à Séoul, où les soviétiques (notamment avec le Lituanien Arvydas Sabonis) mirent fin à une longue domination des équipes amateurs américaines, vingt et une victoires consécutives en phase finale des jeux olympiques depuis les jeux de Montréal, qu'ils défirent en demi-finale. En finale, les soviétiques battent en finale la Yousgoslavie sur le score de à 76 à 63.

Par contre, bien que sélectionneur de l'équipe d'URSS en 1972, il ne participa pas à la victoire controversée de son équipe lors des Jeux olympiques 1972 à Munich. Le KGB, en raison de ses origines juives, lui confisqua son passeport de peur de le voir émigrer en Israël.

Lors des tournois olympiques, l'URSS, sous sa direction, remporte une médaille d'argent aux jeux de 1964 à Tokyo puis deux médailles de bronze, en 1968 à Mexico et en 1980 à Moscou. Ce dernier résultat est un échec: malgré l'absence des Américains en raison du boycott, les Soviétiques ne parviennent pas à remporter le titre, avec deux défaites face aux Italiens et aux Yougoslaves.

Sélectionneur de l'équipe nationale pendant près de 30 ans, il l'emmena à sept victoires dans le championnat d'Europe des nations (1959, 1963, 1965, 1967, 1969, 1979, et 1981), ainsi qu'au championnat du monde en 1967 et 1982.

Après sa carrière d'entraîneur, il reste dans le monde du basket-ball. Il occupe le poste de président de la Fédération de Russie de basket-ball durant la période 1991-1992. Il occupe également le poste de président de son ancien du CSKA Moscou jusqu'à sa mort en 2005.

En mars 2007, il est introduit à titre posthume au sein du FIBA Hall of Fame. Il a également nommé parmi les cinquante plus grand contributeurs du basket-ball européen par la FIBA Europe, classement déterminé dans le cadre des cérémonies commémorant le cinquantenaire de la coupe des clubs champions[3].

Le Prix Aleksandr Gomelski récompense chaque année le meilleur entraîneur de l'Euroligue.

Équipes[modifier | modifier le code]

Équipe nationale
  • URSS : 1958-60, 1962-70, 1976-88

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les années 1950: Quand tout a commencé! », sur www.euroleague.net (consulté en 2 février 2010)
  2. (en) « CSKA, Club's History and Awards », sur www.cskabasket.com (consulté en 3 février 2010)
  3. (en) « Aleksandar Gomelsky (1954-1991) », sur www.euroleague.net (consulté en 3 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]