Yao Ming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yao.
Yao Ming
姚明
Portail du basket-ball
YaoMingonoffense2.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Naissance 12 septembre 1980 (34 ans)
Shanghai, Chine
Taille 2,29 m (7 6)
Poids 141 kg (310 lb)
Surnom Ming the Merciless
The Dynasty
Yao
100
The Chino
Le Géant
La Grande Muraille de Chine
Situation en club
Club actuel Retraité
Numéro 11
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
Sharks Junior Team
Draft NBA
Année 2002
Position 1er
Franchise Rockets de Houston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
Shanghai Sharks
Shanghai Sharks
Shanghai Sharks
Shanghai Sharks
Shanghai Sharks
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
10,0
20,9
21,2
27,1
32,4
13,5
17,5
18,3
22,3
25,0
22,0
19,7
NPJ
10,2
Sélection en équipe nationale **
1994-2011 Drapeau : République populaire de Chine Chine

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Yao Ming (en chinois : 姚明, en shanghaïen YO Min/jɔ¹³miɲ¹³/), né le 12 septembre 1980 à Shanghai (Chine), est un ancien joueur chinois de basket-ball qui évoluait aux Rockets de Houston au poste de pivot. Il était le joueur le plus grand de la National Basketball Association avec une taille de 2,29 mètres[1].

Yao Ming a joué pour les Shanghai Sharks dans la Chinese Basketball Association (CBA) pendant 5 ans, ayant gagné un championnat la dernière année, avant de rejoindre la NBA. Après 9 saisons aux Rockets, il prend sa retraite à la fin de la saison 2010-2011 suite à plusieurs blessures au pied qui l'ont éloigné des parquets pendant 2 saisons.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yao Ming lors d'un match contre les Wizards de Washington.

Selon certaines rumeurs non confirmées, Yao Ming serait né d'une union arrangée par le Parti communiste chinois, entre deux basketteurs chinois  : sa mère mesure 1,88 m, et son père fait 2,08 m[2].

Sa taille (2,29 m selon les données de la NBA[1]) a participé grandement à sa notoriété dans le monde du basket-ball. En effet il est, depuis ses débuts, le plus grand joueur de la Ligue. C'est d'ailleurs l'un des plus grands de toute l'histoire aux côtés de Gheorghe Muresan (2,31 m), Manute Bol (2,31 m), Shawn Bradley (2,29 m) et Giant Gonzales (2,29 m).

Yao Ming est une véritable icône dans son pays, où sa réussite en Amérique du Nord fait figure d'exemple. Le 1er mai 2005[3], la République populaire de Chine l'a d'ailleurs décoré du titre de « travailleur modèle » (laomo). C'est d'ailleurs cette popularité dans son pays d'origine qui lui assure la participation au NBA All-Star Game, les joueurs étant sélectionnés par les supporters via un vote mondial.[réf. nécessaire]

En 2005, un documentaire lui est consacré : The Year of the Yao, qui retrace sa première saison en NBA[4]. Faute de promotion suffisante (la NBA, qui a produit le documentaire, n'a utilisé que ses propres supports pour promouvoir le documentaire), le distributeur New Line Cinema a annulé la sortie nationale pour sortir le film directement en DVD.

En septembre 2005, Yao Ming a ressigné pour cinq saisons avec les Rockets de Houston pour la somme de 75 millions de dollars. Ce renouvellement montre l'attachement de la franchise texane pour son « géant chinois », grand vecteur promotionnel en plus de son jeu.

Lors de la saison 2005-2006, Yao Ming a compilé une moyenne par match de vingt-deux points et plus de dix rebonds en cinquante-sept matchs avec les Rockets de Houston. Il a été de nouveau sélectionné pour le All-Star Game 2006, avec 2 342 738 voix. Ses statistiques en quatre années de carrière, sont alors de dix-huit points et neuf rebonds en moyenne, en 301 matchs de saison régulière, dont 291 comme titulaire au sein de son équipe les Rockets de Houston.

Une blessure au gros orteil l'a écarté des terrains en fin de saison et il n'a pas pu aider son équipe à se qualifier pour les playoffs NBA. En revanche, il est rétabli pour participer aux championnats du monde de basket-ball avec l'équipe de Chine, qui a eu lieu au Japon à l'été 2006. Avec l'aide de Yao, l'équipe de Chine se qualifie pour les huitièmes de finale et s'incline face à la Grèce malgré une belle entame de jeu.

La saison 2006-2007 voit la confirmation de Yao Ming comme l'un des meilleurs pivots de la NBA. Il est nommé meilleur joueur du mois de novembre de la NBA, juste avant d'être blessé au tibia. Il est revenu dans l'effectif des Rockets au début mars 2007, et son équipe a fini quatrième de la conférence Ouest. Après avoir mené 2-0 face au Jazz de l'Utah, les Rockets ont de nouveau perdu un premier tour de play-offs au terme de 7 matchs.

Lors de la Saison NBA 2007-2008, Yao Ming a pu compter sur le renfort des joueurs comme Luis Scola. Après avoir réalisé l'un des meilleurs débuts de saison de la franchise (6-1), l'équipe enregistre 6 défaites consécutives par manque d'organisation dans leur jeu. Jusqu'à début janvier, l'équipe n'arrive plus à gagner malgré une bonne performance de Yao, mais Tracy McGrady, l'autre star de l'équipe, est irrégulier et l'entraîneur change régulièrement la rotation de l'équipe[Quoi ?], la perspective de play-offs s'éloigne. L'année 2008 voit la renaissance des Rockets malgré la blessure de McGrady, Yao et ses équipiers ont réussi à hausser leur niveau de jeu, et l'équipe remonte dans le classement. Le retour de McGrady ne fait que renforcer le jeu des Rockets, et ces derniers réalisent un record de victoires consécutives de la franchise. Malheureusement, au moment où les Rockets semblent retrouver un niveau digne d'un prétendant au titre, Yao est victime d'une fracture de fatigue du pied et contraint de rater la fin de la saison

Il est absent toute la saison 2009-2010 pour soigner sa blessure au pied. De retour sur les parquets en octobre 2010 (début de la saison 2010-2011), son rendement est très faible (10,2 points et 5,4 rebonds en 18 minutes). L'une des raisons de ce retour mitigé est que son temps de jeu est limité à 24 minutes maximum par match par l'encadrement médical des Rockets, il a en outre une interdiction de jouer deux soirs de suite.

Il se blesse de nouveau le 10 novembre 2010 dans un match contre Washington, seulement son cinquième de la saison. Son retour annoncé à plusieurs reprises n'aura pas lieu, le 16 décembre 2010 le diagnostic est une fracture de fatigue qui met fin à sa saison. Son retour à la compétition prendra entre 7 et 10 mois, selon le médecin de l'équipe de Houston.

Le 8 juillet 2011, certainement fatigué par les incessantes périodes de rééducation, le pivot des Rockets annonce sa retraite après 9 saisons en NBA[5].

En janvier 2012, Yao est nommé à la section de Shanghai de la Conférence consultative politique du peuple chinois[6].

Équipes[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses personnelles[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2003 - Il a joué dans une publicité pour les ordinateurs portables Apple (Cf. pub) en compagnie de Verne Troyer.
  • 2005 - The Year of the Yao

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Fiche de Yao Ming », sur NBA.com (consulté le 5 février 2009)
  2. « Le sportif chinois, triste gagnant », sur Site internet du journal Le Monde (consulté le 11 août 2012)
  3. Maik Grossekathöfer, « Yao Ming, joueur modèle », sur Courrier international (reprise du Spiegel).
  4. (de) Fiche sur Imdb
  5. Dimitri Kucharczyk, « Officiel : Yao Ming prend sa retraite ! », sur basketusa.com,‎ 8 juillet 2011
  6. (en) « Former NBA star, new adviser », sur China Daily,‎ 16 janvier 2012

Anecdote[modifier | modifier le code]

Une photographie le représentant en train de rire aux éclats est devenue source d'inspiration pour de nombreux mèmes sur internet.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :