John Paxson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paxson.
John Paxson Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet John MacBeth Paxson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 29 septembre 1960 (54 ans)
Dayton, Ohio
Taille 1,88 m (6 2)
Situation en club
Numéro 4 (spurs) 5 (bulls)
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
1979-1983 Fighting Irish de Notre Dame
Draft NBA
Année 1983
Position 19e
Franchise Spurs de San Antonio
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

John MacBeth Paxson, né le 29 septembre 1960 à Dayton (Ohio), est un ancien meneur américain de basket-ball devenu membre du staff des Bulls de Chicago, équipe avec laquelle il a été couronné trois fois champion NBA.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Son père Jim Paxson a joué dans les années 50 pour les Lakers de Minneapolis et les Royals de Cincinnati et son frère homonyme Jim Paxson, Jr. a joué 11 ans aux Trail Blazers de Portland puis aux Celtics de Boston.

Star du lycée d'Archbishop Alter High School à Kettering (Ohio), il a été nommé en 1979 McDonald's All-American, en compagnie de Isiah Thomas, James Worthy et Byron Scott. Puis il a joué en universitaires à l'Université de Notre Dame, compilant 1366 points (12,2 de moyenne), 411 passes décisives et 133 interceptions en quatre ans, tout en brillant dans ses études (deux fois All-America Academic).

Cela lui permet d'être sélectionné au premier tour de la draft NBA 1983 en 19e position par les Spurs de San Antonio, où il joue deux saisons (4,9 points et 2,9 passes de moyenne), avant de signer aux Bulls de Chicago. Il s'illustre aux côtés de Michael Jordan comme un remarquable shooteur à 3 points, réussissant en particulier le tir victorieux des Finales NBA 1993 à 3,9 secondes de la fin, ce qui permet aux Bulls de remporter leur 3e titre consécutif. Au total, il a joué 369 matches avec 7,2 points et 3,6 passes par rencontre.

Carrière d'entraineur et de dirigeant[modifier | modifier le code]

À sa retraite, Phil Jackson le promeut entraîneur assistant pour la saison 1995-1996, année du quatrième titre des Bulls grâce au retour de Michael Jordan. Mais préférant plutôt se consacrer à sa famille, il ne poursuit pas l'expérience sur le banc et devient commentateur sportif. Quand Jordan rejoindra les Wizards de Washington, il proposera à John Paxson le poste d'entraîneur, qu'il déclinera pour les mêmes raisons. En 2003, il revient dans le staff des Bulls, succédant à Jerry Krause.

Après une première saison très décevante (avant-dernier du championnat) où il doit limoger son ancien coéquipier Bill Cartwright, Paxson fait signer de jeunes talents - Kirk Hinrich (All-Rookie Team 2003-04), Ben Gordon, Luol Deng, Chris Duhon et Andres Nocioni - et l'équipe renoue avec les playoffs les deux saisons suivantes, malgré un jeu intérieur limité. La signature de Ben Wallace permettra d'obtenir 49 victoires en 2006-2007. Durant la saison, il refuse de transférer Luol Deng à Memphis contre le futur champion NBA Pau Gasol. A la draft NBA 2007, il choisit le jeune français double champion NCAA Joakim Noah.

À la suite du mauvais début de saison 2007, il renvoie l'entraîneur Scott Skiles, qu'il remplace par son assistant Jim Boylan. Avec 33 victoires, l'équipe n'est pas au rendez-vous des plays-offs. Malgré une probabilité de seulement 1,7 %, les Bulls remportent le premier choix à la loterie de la Draft NBA 2008, qui aboutit à l'arrivée du talentueux meneur Derrick Rose, couronné Rookie of the year à la fin de la saison. Il choisit Vinny Del Negro comme nouvel entraîneur, qui amène l'équipe en play-offs.

En mai 2009, Gar Forman remplace Paxson au poste de manager général, ce dernier devenant vice-président des opérations basket.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]