Kwame Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brown.
Kwame Brown Portail du basket-ball
Kwame Brown cropped.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Kwame James Brown
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 10 mars 1982 (32 ans)
Charleston, Caroline du Sud
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 132 kg (290 lb)
Situation en club
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
Glynn Academy, HS
Draft NBA
Année 2001
Position 1er
Franchise Wizards de Washington
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2011-2012
2012-2013
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Grizzlies de Memphis
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Bobcats de Charlotte
Warriors de Golden State
Bucks de Milwaukee
Sixers de Philadelphie
4,5
7,4
10,9
7,0
7,4
8,4
5,7
3,5
4,2
4,2
3,3
7,9
6,3
1,9

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Kwame Brown (né le 10 mars 1982 à Charleston, en Caroline du Sud), est un joueur de basket-ball. Il évolue au poste d'intérieur, il mesure 2,11 mètres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brown est considéré comme l'un des lycéens les plus impressionnants de sa génération. Il termine son cursus au Glynn Academy High School en battant les meilleures performances de tous les temps au rebond (il en attrape 1 235) et au contre (605), et termine deuxième meilleur marqueur lycéen de tous les temps. Il est nommé dans la McDonald’s All-American Team de l'année 2001, qui réunit les meilleurs lycéens du pays. Il est, à la sortie du lycée, un joueur courtisé par de nombreuses universités.

Brown s'engage initialement pour l'université de Floride, mais finalement quelques semaines plus tard se déclare candidat pour la draft NBA 2001. La direction des Wizards de Washington est séduite par le jeune homme et utilise son premier choix de draft pour le sélectionner, ce qui est une première dans l'histoire de la NBA : jamais un lycéen n'avait été sélectionné comme premier choix. Michael Jordan, membre de l'équipe dirigeante du club, espère beaucoup dans ce choix.

Le fait d'être numéro un de la draft, d'avoir été choisi par l'un des plus grands joueurs de tous les temps, mettent trop de pression sur les épaules de Brown. La saison rookie de Brown est l'une des plus faibles jamais réalisée par un premier choix de draft. Les médias et même Jordan critiquent le rookie, et notamment son manque de maturité. Jordan, tellement déçu par les performances de Brown et de l'équipe en général, quitte son poste de président des opérations de basket-ball de la capitale, pour retrouver le parquet. Mais cela ne suffit pas à qualifier l'équipe pour les playoffs.

Kwame Brown finit la saison avec 4,5 points et 3,5 rebonds par match. Depuis, ce joueur est considéré comme l'un des plus gros bide de la draft.

Malgré tout, la direction des Wizards de Washington croit toujours en son jeune protégé. Durant sa seconde saison professionnelle Brown joue un peu plus, il est titulaire 20 match sur les 80 joués. Il double son temps de jeu, mais ses progrès sont lents, il marque 7,4 points et prend 5,3 rebonds par match. Lors de sa troisième saison, ses progrès continuent, avec 10,9 points et 7,4 rebonds par match. Il réalise même un grand match face aux Kings de Sacramento, en inscrivant 30 points et prenant 19 rebonds. Mais l'avenir de Brown aux Wizards semble compromis : durant l'été le joueur refuse de prolonger son contrat de 5 ans pour 30 millions de dollars. Brown déclare vouloir tester le marché des joueurs libres à l'issue de la saison 2004-2005, il réalise une fin de saison prometteuse, laissant entrevoir toutes les qualités qu'on attendait de lui.

Sa quatrième saison est marquée par une régression sur le plan statistique. Durant la saison 2004-2005, il ne dispute que 42 matchs, à cause de blessures, et marque presque 7 points de moyenne. En fin de saison, les critiques virulentes s'élèvent contre lui. Il entre en conflit avec ses coéquipiers et son entraîneur Eddie Jordan, de plus la presse locale rajoute de l'huile sur le feu, et Kwame devient la tête de turc des fans.[réf. nécessaire]

La situation avec le public est tellement envenimée, que Gilbert Arenas, le meneur All-Star du club, enregistre avant le premier match des playoffs une vidéo demandant aux fans de ne pas huer Brown lors de son entrée en jeu. Les fans écoutent Arenas, et Brown peut jouer cinq petites minutes en toute quiétude lors du premier match. Mais quelques jours plus tard, Brown sèche un entraînement ainsi que le match suivant. Les Wizards suspendent alors Brown, qui ne joue plus des playoffs.

Brown est restricted free agent, à l'issue de la saison 2004-2005, il est expédié alors aux Lakers en compagnie de Laron Profit et en échange de Caron Butler et Chucky Atkins, et rejoint Kobe Bryant. Cet échange n'est pas une réussite pour les Lakers. En effet l'éclosion de Kwame Brown sur laquelle ils misaient n'a toujours pas eu lieu, alors que Caron Butler est devenu un All Star chez les Wizards. Il est impliqué au milieu de la saison 2007/2008 dans l'échange qui l'envoie aux Grizzlies de Memphis en échange de Pau Gasol. Cet échange a souvent été considéré comme un vol, par les spécialistes et amateurs de basket, puisque cet échange renforce considérablement les Lakers.

En août 2008, Brown, agent libre, s'engage avec les Pistons de Détroit, pour un contrat de 1 an pour 4 millions de dollars. Le contrat est renouvelé pour la saison 2009-2010[1].

Lors de l'été 2010, il est à nouveau recruté par son mentor Michael Jordan qui envers et contre tous croit toujours en lui, il effectue la saison 2010-2011 avec les Bobcats de Charlotte.

Recruté par les Warriors de Golden State au début de la saison 2011-2012, il est victime d’une déchirure au niveau des muscles pectoraux le 11 janvier 2012, il devrait donc rater entre trois et quatre mois de compétition et sera sans doute absent le reste de la saison.

Le 13 mars 2012, Brown est envoyé aux Bucks de Milwaukee avec Monta Ellis et Ekpe Udoh contre Andrew Bogut et Stephen Jackson[2].

Le 13 juillet 2012, il s'engage avec les Sixers de Philadelphie pour deux ans et 6 millions de dollars[3].

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :