Lucien Lacaze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacaze.
Officier général francais 5 etoiles.svg Lucien Lacaze
L'amiral Lacaze en 1916
L'amiral Lacaze en 1916

Naissance
à Pierrefonds (Oise)
Décès (à 94 ans)
à Paris
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Pavillon de la marine française Marine nationale française
Grade Amiral
Années de service 1879 –
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur
Médaille militaire
Officier des Palmes académiques
Membre de l'Académie française
Membre et secrétaire de l'Académie de marine
Membre de l'Académie des sciences coloniales
Membre libre de l'Académie des beaux-arts
Autres fonctions Ministre de la Marine
Ministre de la Guerre
Préfet maritime de Toulon (août 1917- ?)
Vice-président du conseil de la Marine (? - 1922)
Président du Conservatoire national des arts et métiers (1945-1955)

Lucien Marie Jean Lacaze, né le à Pierrefonds (Oise) et mort à Paris le , est un amiral et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin et d'une Créole descendante d'un officier de marine, il passe son enfance à la Réunion dans le domaine paternel situé près de Saint-Denis. À l'âge de douze ans, il rentre en France métropolitaine pour poursuivre ses études chez les jésuites de Sarlat. Il est reçu à l'École navale en 1879 et devient enseigne de vaisseau en 1882. Lieutenant de vaisseau en 1886, il est fait capitaine de frégate en 1902.

Il fait campagne au Sénégal, aux Indes et au Tonkin avant de devenir attaché naval à Rome, puis chef d'état-major de l'amiral Paul-Louis Germinet. Il commande alors le cuirassé Masséna, puis il est nommé chef du cabinet du ministre de la Marine Théophile Delcassé. Lors de la Première Guerre mondiale, il commande une division de l'escadre de la mer Méditerranée, puis il est chargé d'organiser le transport d'un corps expéditionnaire en Orient. En 1919, il se distingue par sa fermeté et son tact lors des incidents survenus à Toulon à la suite des mutineries de la mer Noire[1].

Fonctions ministérielles[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Académie française[modifier | modifier le code]

L'amiral Lacaze est élu au premier tour à l'Académie française le 12 novembre 1936, le même jour que le futur cardinal Grente et Jacques de Lacretelle. Il s'était déjà porté candidat la même année au même fauteuil, mais l'élection avait été blanche. Il succède à Jules Cambon, mort le 19 septembre 1935, au fauteuil 40. Sa réception officielle a lieu le 4 novembre 1937. Jacques Chastenet lui succèdera le 29 novembre 1956.

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Lucien Lacaze n'a publié aucun ouvrage, mais il est l'auteur de quelques brochures, telle que La Politique maritime de la France, parue en 1936, ainsi que de plusieurs discours et de nombreuses préfaces d'ouvrages sur des sujets maritimes et historiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Précédé par Lucien Lacaze Suivi par
Jules Cambon
Fauteuil 40 de l’Académie française
1936-1955
Jacques Chastenet