Maurice de Broglie (physicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurice de Broglie (évêque).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Broglie.

Maurice de Broglie

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Maurice de Broglie en 1921

Naissance 27 avril 1875
Paris (France)
Décès 14 juillet 1960 (à 85 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Champs physique

Louis-César-Victor-Maurice, duc de Broglie, né à Paris 8e le 27 avril 1875 et mort à Neuilly-sur-Seine le 14 juillet 1960[1], fils de Victor de Broglie (1846-1906), est un physicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enseigne de vaisseau dans la Marine nationale, Maurice de Broglie soutient en 1908 une thèse de doctorat sur les gaz ionisés, il est le secrétaire du premier Congrès Solvay en 1911, il est élu membre de l’Académie des sciences en 1924 et de l’Académie française en 1934. Ses travaux sur les spectres de rayons X lui ont valu la médaille Hughes en 1928 et le Prix Félix Robin de la Société française de physique en 1922.

Il devient membre étranger de la Royal Society en 1940 et il est titulaire de la chaire de physique générale et expérimentale au Collège de France de 1942 à 1945.

Il épouse Camille de Rochetaillée (1883-1966), dont il a une fille qui est morte dans son enfance[2].

Son frère Louis de Broglie hérita à sa mort du titre de duc de Broglie.

Le collège de Broglie (Eure) porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, mairie du 8e arrondissement, année 1875, acte de naissance N° 616, avec mention marginale du décès
  2. Laure de Broglie (1904-1911).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]