Gouvernement René Viviani (2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement René Viviani (2)
Régime Troisième République
président de la république Raymond Poincaré
Président du Conseil René Viviani
Début 26 août 1914
Fin 29 octobre 1915
Durée 1 an, 64 jours
Coalition Union sacrée
XIe législature
601 / 601
Chronologie
Précédent Gouvernement René Viviani I
Suivant Gouvernement Aristide Briand V

Le deuxième gouvernement René Viviani a été formé au début de la Première Guerre mondiale, le 26 août 1914, et s'est dissous après plus d'un an d'activité, le 29 octobre 1915.

Composition[modifier | modifier le code]

René Viviani
  • Sous-secrétaires d’État :
    • Sous-secrétaire d’État des Affaires étrangères : Abel Ferry (RI) (27 août 1914 - 29 octobre 1915)
    • Sous-secrétaire d’État de l'Intérieur : Paul Jacquier (PRS) (27 août 1914 - 29 octobre 1915)
    • Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé de l'Artillerie et de l'équipement militaire : Albert Thomas (18 mai 1915) (SFIO)
    • Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé du Ravitaillement et de l'intendance militaire : Joseph Thierry (FR) (1er juillet 1915)
    • Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé du Service de Santé militaire : Justin Godart (PRS) (1er juillet 1915)
    • Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé de l'Aéronautique militaire : René Besnard (PRS) (14 septembre 1915)
    • Sous-secrétaire d’État de la Marine chargé de la Marine marchande : Georges Bureau (PRD) (13 mars 1915)
    • Sous-secrétaire d’État de l'Instruction publique et des Beaux-Arts : Albert Dalimier (PRS)

Politique menée[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

  • 26 août : Démission du Premier gouvernement Viviani qui reforme alors un ministère de Défense nationale : les socialistes entrent au gouvernement (Delcassé aux affaires étrangères et Millerand à la Guerre), l'Union sacrée se concrétise. Si le nombre de ministres ne change guère (seul Jules Guesde est ministre sans portefeuille), le nombre de sous-secrétaires d’État de la Guerre est porté de un à quatre et sont respectivement chargés : de l'Artillerie et de l'équipement militaire ; du Ravitaillement et de l'intendance militaire ; du Service de Santé militaire et de l'Aéronautique militaire.
  • 29 août-2 septembre : Le gouvernement français quitte Paris menacée par l'avancée allemande et s'installe à Bordeaux laissant la capitale sous le gouvernement militaire du général Gallieni.
  • septembre : Le ministre de la guerre Alexandre Millerand et les responsables des industries concernées (tel Louis Renault) décident le 20 septembre de porter à 100 000 par jour la fabrication d'obus pour le canon de 75. Des groupes régionaux d'industriels sont pour organiser l'approvisionnement et la coordination des nombreuses opérations.
  • 5 novembre : La France, ainsi que le Royaume-Uni, déclarent la guerre à la Turquie.
  • 8 décembre : Retour du gouvernement français à Paris.

1915[modifier | modifier le code]

  • 8 avril : promulgation de la loi portant sur la création de la croix de guerre destinée à récompenser les soldats méritant.
  • 6 juillet : le gouvernement convoque un conférence à Calais avec les état-major Français et Britanniques afin de coordonner les opérations alliées. L'évacuation des Dardanelles y est finalement décidée.
  • 26 août : La Chambre vote les nouveaux crédits militaires.
  • 13 octobre : Démission du ministre des Affaires étrangères Delcassé à la suite de son échec lors des négociations avec la Bulgarie, afin d'empêcher ce pays de se joindre aux Empires centraux. Le président du Conseil René Viviani assure l’intérim.
  • 16 octobre : Réquisition des blés et farines.
  • 17 octobre : La France déclare la guerre à la Bulgarie.
  • 29 octobre : Démission du président du Conseil Viviani. Aristide Briand Président du Conseil.

Article connexe[modifier | modifier le code]