Éditions Robert Laffont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Éditions Michel Lafon.
logo
Logo de Éditions Robert Laffont
Repères historiques
Création 1941
Fondateur(s) Robert Laffont
Fiche d’identité
Forme juridique Autre SA à conseil d'administration
Statut Groupe d'édition
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Alain Kouck
Spécialité(s) tous types
Collection(s) « Ailleurs et Demain », « Bouquins », « Vécu », « Best Sellers », « Pavillons », « Pavillons Poche»
Langue(s) de
publication
Français
Diffuseur(s) Interforum
Société mère Editis
Filiale(s) NiL Éditions, Éditions Julliard, Éditions Seghers, Bouquins[1]
Site officiel www.laffont.fr
Principaux concurrents
Albin Michel, Jean-Claude Lattès

Les Éditions Robert Laffont sont une maison d'édition française fondée en 1941 par Robert Laffont.

Elle publie des biographies, des témoignages, des livres d'ésotérisme, de la littérature de langue française, de la littérature traduite de langue étrangère, des mémoires, des romans policiers, des romans d'espionnage, des livres de spiritualité et aussi, auparavant, l'encyclopédie annuelle Quid.

Historique[modifier | modifier le code]

Stand au Salon du livre de Paris 2011

La maison d'édition Robert Laffont a été fondée en 1941 par Robert Laffont.

Elle a été acquise au début des années 1990 par les Presses de la Cité, puis intègre le groupe Editis, deuxième groupe d'édition français.

À partir de 1998, elle est dirigée par Leonello Brandolini, avec pour directrice générale Nicole Lattès, « l'âme éditoriale de la maison »[2].

En janvier 2013, Brigitte Lannaud, numéro trois de la maison, est remerciée. En avril, Leonello Brandolini, son PDG, qui s'oppose à la volonté de l'actionnaire principal d'Editis, le groupe Planeta, de restructurer la société en intégrant la force de vente et le service de fabrication aux unités de la maison mère, est remplacé par Alain Kouck, PDG d'Editis[3].

Composition[modifier | modifier le code]

La collection « Bouquins », créée par Guy Schoeller, hébergée depuis sa création en 1979[4], est probablement celle qui la distingue le plus de ses concurrents, bien qu'elle ait lancé les collections « Vécu » et « Best sellers ». Tout en se distinguant de La Pléiade par un grand nombre de ses caractéristiques (type de papier, prix du livre, etc.), cette collection s'en rapproche par d'autres côtés (œuvre complète d'un auteur, appareil de notes, en bref, souci d'exhaustivité).

La maison possède les éditions Julliard, Seghers et NiL. Elle diffuse dans différents pays francophones et possède des bureaux en Belgique et au Canada. Laffont Canada avait été fondée à Montréal, en 1978, pour distribuer les livres de l'éditeur français. Bien qu'elle ait fermée ses portes en 1992, elle a généré des profits de plus de 6 millions de dollars lors de son existence.

Salariant une centaine d'employés, Robert Laffont est la plus grosse filiale, en littérature générale, du groupe Editis[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le planisphère 2013 de l'édition française par Livres Hebdo
  2. Alain Beuve-Méry, « Le PDG des éditions Robert Laffont remercié »}, Le Monde.fr, 10 avril 2013
  3. a et b « Leonello Brandolini, PDG des éditions Robert Laffont, remercié », Le Monde, 10 avril 2013
  4. Qui sommes-nous ?

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]