Jacques Jaujard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Jaujard, né le 3 décembre 1895 à Asnières-sur-Seine[1] et mort le 21 juin 1967 à Paris[2], était un haut fonctionnaire français de l'administration des Beaux-Arts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Secrétaire général des Musées nationaux en 1926, il est nommé par arrêté du 20 septembre 1940 directeur des musées nationaux et de l'école du Louvre. Durant l'occupation il tente sans succès de faire accepter aux Allemands l'établissement d'un inventaire des œuvres en partance[3]. Il organisa contre les injonctions du gouvernement de Vichy le déménagement et la mise en sûreté des œuvres d'art du Louvre en province (Midi, château de Sourches, etc.). Il contribua à la sauvegarde des collections d'art publiques et privées (collection Maurice de Rothschild), et encouragea l'action de Rose Valland au musée du Jeu de Paume. En aout 1944 à la Libération il est nommé directeur général des Arts et Lettres. Il réforme les théâtres nationaux, crée la Caisse nationale des Lettres et les centres dramatiques de province.

En juillet 1959, à la création du Ministère d'État chargé des Affaires culturelles confié à André Malraux, Jaujard en devint le secrétaire général. Il préside l'AFAA jusqu'en 1967. Il fut élu en décembre 1955 à l'Académie des beaux-arts, au fauteuil de l'amiral Lacaze.

L'entrée principale de l'École du Louvre porte son nom.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire Malraux, CNRS Éditions, 2011.
  2. http://musea.univ-angers.fr/rubriques/elements/popup/popup_esp.php?ref_notice=259
  3. Claude Lorentz La France et les restitutions allemandes au lendemain de la seconde guerre mondiale (1943-1954) p.225 note 4 Direction des archives et de la documentation (ISBN 2-11-089157-2)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Palewski, Notice sur la vie et les travaux de Jacques Jaujard (1895-1967), Paris, Institut de France, Académie des Beaux-Arts, séance du 20 novembre 1968, 27 p.
  • J. Jaujard, Feuilles, Paris, A. Blaizot, 1974, 64 p.
  • Fr. des Varennes, Jacques Jaujard : un bienfaiteur de la culture, Paris, Institut de France, 1984, 16 p.
  • G. Fonkenell, Le Louvre pendant la guerre. Regards photographiques, 1938-1947, catalogue de l’exposition organisée au Musée du Louvre, Paris, Musée du Louvre-Éd. Passage, 2009, 165 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]