Alliance française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les alliances étrangères de la France, voir Alliances françaises.
Fondation Alliance française
Image illustrative de l'article Alliance française

Création 21 juillet 1883 création comme association
26 juillet 2007 statut actuel de fondation
Type Fondation reconnue d'utilité publique
Siège Drapeau de la France France Paris
Coordonnées 48° 50′ 47″ N 2° 19′ 43″ E / 48.846361, 2.3286241 ()48° 50′ 47″ N 2° 19′ 43″ E / 48.846361, 2.3286241 ()  
Langue(s) Français
Secrétaire général Jean-Claude Jacq
Personne(s) clé(s) François Hollande, président d'honneur du conseil d'administration
Site web www.fondation-alliancefr.org

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Fondation Alliance française

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fondation Alliance française

L'Alliance française est une organisation française dont l'objectif est de faire rayonner la culture française à l'extérieur de la France.

Histoire de l’Alliance française[modifier | modifier le code]

Elle fut créée le 21 juillet 1883 à l'initiative de Paul Cambon[1], alors chef de cabinet de Jules Ferry et avec l'appui d'un comité où l'on trouvait des personnalités telles Ferdinand de Lesseps, Louis Pasteur, Ernest Renan, Jules Verne et Armand Colin au 215 boulevard Saint-Germain à Paris.

Cette création avait pour but de rebondir après la défaite française de 1870[1] en renforçant le rayonnement culturel français à l'étranger, notamment la philosophie des Lumières dans l'empire colonial naissant[1]. Le statut de l'Alliance était apolitique et non religieux. Le premier bureau était ainsi composé d'un catholique, le père Charmetant, d'un protestant, Paul Melon, d'un dignitaire israélite, Alfred Mayrargues, ainsi que d'anti-cléricaux notoires[1]. Le nom d'Alliance française a peut-être été inspiré par l'Alliance israélite universelle, créée vingt ans plus tôt[2].

De même, les liens avec le cercle Saint Simon sont patents. Fondée comme l'Alliance française, en 1883, cette association accueille dans ses rangs les mêmes fondateurs, ainsi qu'une bonne part de ses dirigeants.

En 1906, le mécène américain James Hazen Hyde fonde la Fédération des Alliances françaises aux États-Unis et en devient président jusqu'en 1953.

La Fondation Alliance française[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fondation Alliance française.

La Fondation Alliance française est une fondation française de droit privé reconnue d’utilité publique et dont la mission est la promotion de la langue et de la culture française à l’étranger. Son siège se situe au 101, boulevard Raspail à Paris 6e où se trouve également l’Alliance française Paris Île-de-France.

La Fondation Alliance française est liée au ministère français des Affaires étrangères et européennes par une convention annuelle spécifiant que l’Alliance française forme avec les centres et instituts culturels français à l’étranger « un réseau unique » et « situe son action et son développement dans le cadre de la politique linguistique et culturelle définie par le gouvernement français et mise en place par le ministère ». L’évolution de la carte du réseau des alliances, notamment du point de vue des emplois financés par le ministère, est étudiée conjointement par les deux parties et les décisions sont validées en commun. Conformément à la loi n° 2010-873 du 27 juillet 2010[3] relative à l'action extérieure de l'État, une convention sera signée avec le nouvel "Institut français" pour poursuivre et renforcer la politique de « réseau unique », se traduisant notamment par un projet de logo commun et par un annuaire commun du réseau français à l'étranger [4].

Alliance française Paris Ile-de-France
Alliance française de Delhi
Alliance française de Washington
Alliance française de La Paz, Bolivie.
Alliance française de Mindelo (São Vicente, Cap-Vert)
Alliance française de Belo Horizonte, Brésil.
Alliance française d'Astana
Alliance Française de Manille, la plus ancienne des succursales à l’Extrême-Orient, fondée aux 1920

Les présidents de l’Alliance française[modifier | modifier le code]

Les secrétaires généraux de l’Alliance française[modifier | modifier le code]

L’Alliance française dans le monde[modifier | modifier le code]

Le réseau de l’Alliance française comprend :

  • L’Alliance française Paris Île-de-France, anciennement l’Alliance française de Paris
  • des comités situés dans d'autres villes de France, dont une dizaine assure des cours de français pour les étudiants étrangers,
  • 1 040 implantations dans 136 pays sur l'ensemble des continents, dont 149 en Afrique et Océan Indien[6], 124 en Amérique du Nord[7], 259 en Amérique Latine[8], 28 Antilles et Caraïbes[9], 116 en Asie[10], 279 en Europe[11], 54 en Océanie[12].

Les établissements du réseau contribuent à l’enseignement de la langue française comme langue étrangère et délivre des diplômes spécifiques ou ceux définis par le ministère français de l’Éducation nationale (DELF et DALF).

Les Alliances françaises installées dans les pays étrangers sont généralement nées d’initiatives locales et sont très intégrées dans la vie des pays. Régies par le droit local (le plus souvent sous une forme associative), elles sont indépendantes de l’Alliance française de Paris, tant statutairement que financièrement, et fonctionnent vis-à-vis du siège parisien comme des franchises. La Fondation Alliance française est propriétaire de la marque « Alliance française » et accorde le droit de l’utiliser après examen des statuts et des objectifs annoncés. Il n’y a pas de relations financières entre le siège et les Alliances installées à l’étranger qui doivent pourvoir elles-mêmes à leur financement. Ainsi à New York, le French Institute Alliance Française recourt au mécénat tel qu’il est pratiqué aux États-Unis.

Le ministère français des Affaires étrangères a depuis 2001 une politique de signature de conventions-cadres de coopération entre les Alliances françaises et les services de coopération et d’action culturelle des ambassades, qui peuvent aller jusqu’à confier la gestion de l’action culturelle à l’Alliance française locale. Ces conventions peuvent prévoir des subventions publiques et la mise à disposition de personnels français détachés pour des fonctions de direction. Seules les plus grandes antennes, soit environ 20 % des implantations[1].

Ce mode de financement par des associations autonomes le distingue d'organismes étrangers équivalents tels que le British Council, le Goethe-Institut allemand ou l'Institut Cervantes espagnol[1].

L’Alliance française Paris Île-de-France[modifier | modifier le code]

L’Alliance française Paris Île-de-France est un centre d’enseignement du français langue étrangère (FLE) et de formation d'enseignants de FLE.

Établissement privé d'enseignement supérieur sans but lucratif, organisme de formation reconnu, l'Alliance française Paris Île-de-France est une association loi de 1901 reconnue d'utilité publique.

Jusqu’en 2007, année de création de la Fondation Alliance française, l’Alliance française de Paris était trois divisée en trois directions : la Direction des relations internationales (DRI), l’École de Paris et la Direction des ressources humaines et financières (DRHF).

En 2007, la DRI est devenue la Fondation Alliance française tandis que l’École de Paris et la DRHF sont devenues l’Alliance française de Paris Île-de-France.

Avec près de 12 000 étudiants de 160 nationalités différentes accueillis chaque année, l'Alliance française Paris Île-de-France est le plus important centre de ce type en France, mais aussi l’un des plus anciens, puisque l’Alliance française offre des cours à Paris depuis 1894.

Elle a bâti son action et sa réputation sur la qualité de son enseignement et de ses formations, dans un cadre et un environnement multiculturels favorisant l’échange, le respect et la convivialité.

Trois conventions régissent les relations entre la Fondation Alliance française et l’Alliance française Paris Île-de-France :

  • une convention financière : l’Alliance française Paris Île-de-France accompagne financièrement la Fondation.
  • une convention concernant les locaux : l’Alliance française de Paris a fait donation de son bâtiment boulevard Raspail à la Fondation au moment de la division en 2007
  • une convention pédagogique : l’Alliance française Paris Île-de-France accompagne les Alliances françaises dans leurs projets de professionnalisation de leurs équipes pédagogiques et administratives. Près de 40 missions annuelles sont ainsi effectuées à l’étranger.

L’Alliance française Paris Île-de-France travaille aussi bien avec des individuels, des ministères, des organismes publics qu’avec de grandes entreprises qu’elle accompagne dans leur volonté d’améliorer la maîtrise de la langue en milieu professionnel.

Elle est aussi centre de formation pour les professeurs de français langue étrangère. Chaque année, près de 2 300 professeurs du monde entier sont formés, sur place ou à distance en formation initiale ou continue.

Elle délivre des diplômes spécifiques pour les professeurs, tels que le DAEFLE (Diplôme d'aptitude à l'enseignement du français langue étrangère) qu'elle a créé en collaboration avec le Centre national d'enseignement à distance (Cned) ou le DPAFP - FLE (Diplôme professionnel de l’Alliance française Paris Île-de-France en français langue étrangère), qui s’obtient à l’issue d’une formation initiale sur place en cinq mois.

De même, elle propose des stages pédagogiques l’été ou des stages à la carte pour les professeurs de FLE qui souhaitent approfondir leurs connaissances.

L'Alliance française Paris Île-de-France a reçu en 2008 puis de nouveau en 2012 le label « Qualité français langue étrangère », délivré tous les quatre ans par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et le ministère de la Culture et de la communication. Elle a obtenu la note maximale dans tous les critères étudiés : accueil des étudiants, qualité des enseignants et des cours proposés, des locaux et de la gestion de l'école.

Elle est également cofondateur d’ALTE (Association of Language Testers in Europe (en)), association qui comprend certaines des plus prestigieuses institutions européennes dans le domaine de l’évaluation en langue étrangère.

L'Alliance française Paris Île-de-France collabore étroitement avec l'Asdifle (wikidata) (Association de didactique du français langue étrangère, affiliée à la FIPF), qui y a son siège social et son secrétariat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]