Chronologie des sciences

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La mise au point d’une frise chronologique en histoire des sciences se heurte à deux écueils :

  • le choix d’une date et d’un savant pour une découverte, sans être arbitraire, est souvent conventionnel (et donne souvent lieu à une controverse) ;
  • ce type de présentation donne l’impression d’un progrès cumulatif et continu des sciences.

Ces réserves étant faites, voici néanmoins quelques dates à manier avec précaution…


Préhistoire et protohistoire[modifier | modifier le code]

Les hommes de la préhistoire ont développé de nombreuses techniques, depuis le silex taillé jusqu'à l'écriture en passant par le feu et l'agriculture. Ils ont également porté un certain regard sur le monde qui les entourait, comme le montrent les traces d'activités religieuses. Mais rien ne montre qu'ils aient eu la moindre activité d'ordre scientifique jusqu'à des périodes très tardives. On note toutefois des traces de trépanations cicatrisées sur des crânes d'hommes préhistoriques. Ces traces découvertes par Broca laissent penser qu'il y a eu des prémices d'activités scientifiques et une idée d'une action du cerveau sur le comportement.

Ce n'est qu'au paléolithique supérieur que l'on peut commencer à observer l'émergence de quelques embryons d'activité scientifique, avec les débuts des mathématiques et de l'astronomie.

Mais ce n'est vraiment qu'au néolithique puis au chalcolithique que se développent réellement ces activités, en particulier chez les égyptiens ou les babyloniens, sans toutefois que l'on puisse les qualifier réellement de science.

Antiquité[modifier | modifier le code]

VIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Jabir Ibn Hayyan (Geber) : Développement de l'alchimie. Découverte de l'acide chlorhydrique et de l'acide nitrique. Promotion des méthodes de séparation physique (distillation et cristallisation).

IXe siècle[modifier | modifier le code]

  • L'alcool distillé et l'éthanol isolé par Al-Kindi au IXe siècle à des fins médicales.
  • Déodorant : Au IXe siècle, Ziriab invente un déodorant parfumé (?). Abulcasis améliore le concept en donnant une forme proche aux déodorants à bille moderne (?).
  • Ghaliya: Al-Kindi produit un parfum nommé ghaliya contenant du musc et de l'ambre entre autres, à peine 3000 ans après les mésopotamiens.
  • Kérosène : C'est le savant musulman d'origine persane "Al-Razi" qui a décrit dans la langue codée de son "Livre des Secrets" la distillation du pétrole permettant d'obtenir du kérosène.

Aviation[modifier | modifier le code]

  • Planeur : en 875, à l'âge de 65 ans Abbas Ibn Firnas se fait confectionner des ailes en bois recouvertes d'un habit de soie qu'il avait garni de plumes de rapaces. Il se lance d'une tour surplombant une vallée, et, même si l'atterrissage est mauvais (il s'est fracturé les deux jambes), il resta dans les airs pendant une dizaine de secondes. Il fut observé par une foule qu'il avait par avance invitée. Il comprit par la suite son erreur : il aurait dû ajouter une queue à son appareil.

Xe siècle[modifier | modifier le code]

  • vers 975 Gerbert d'Aurillac : introduit en Occident la numération de position, met en évidence avec la vibration d'un monocorde que les notes de musique forment une suite harmonique.
  • Volant d'inertie: au XIe siècle l'agronome Ibn Bassal décrit dans son livre Kitab al-Filaha le mécanisme du volant d'inertie utilisé pour un moulin à eau, la saqiya.
  • Moulin à vent : les premiers moulins à vent apparaissent dès le Ier siècle mais la technique est améliorée au IXe siècle comme le relate le géographe perse Istakhri bien qu'une anecdote implique le second calife Omar ibn al-Khattâb au VIIe siècle. Les moulins à vent servaient à moudre des céréales, broyer, piler, pulvériser diverses substances, presser des drupes ou écraser des olives pour produire de l'huile, ou même pour actionner une pompe, par exemple pour l’irrigation.
  • Pansement et plâtre : Abu al-Qasim a inventé le plâtre moderne et le pansement, procédés qui sont encore utilisés dans les hôpitaux du monde entier. Le recours à des plâtres pour des fractures est devenu une pratique courante pour les médecins arabes, même si cette méthode n'a pas été généralisée en Europe avant le XIXe siècle.
  • Scie à os: inventée par Abu al-Qasim.

XIe siècle[modifier | modifier le code]

  • vers 1020 Alhazen : premier grand traité d'optique depuis l'Antiquité
  • Avicenne (Ibn Sina) : Canon de la médecine, première œuvre majeure dans les sciences de la vie depuis Gallien.
  • Automate : Une des horloges inventées par Ibn Khalaf al-Muradi au XIe siècle en Espagne intègre un "complexe et un ingénieux système qui, au début de chaque heure, actionne une série d'automates, incluant des serpents, femmes et hommes mécaniques qui fonctionnent sur un système basé sur un jeu d'eau, de mercure et de poulies".
  • Humanoïdes mécaniques programmables : Al-Jazari (1136-1206) réalisé le premier robot humanoïde programmable en 1206 qui innove sur les automates non-programmables. Le robot d'Al-Jazari, fabriqué pour les fêtes royales, était au départ un bateau flottant sur un lac et embarquant quatre musiciens automatiques.

XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Premières universités
  • Roger Bacon : importance de la méthode expérimentale.

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]