George Stephenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stephenson.

George Stephenson

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de George Stephenson.

Alias
l'ingénieur
Naissance 9 juin 1781
Wylam, Northumberland
Décès 12 août 1848 (à 67 ans)
Tapton House, Chesterfield,
Derbyshire
Nationalité anglaise
Profession ingénieur civil
Descendants

George Stephenson, né en Angleterre (près de Newcastle-upon-Tyne en Angleterre) le 9 juin 1781 et mort à Chesterfield le 12 août 1848, est un ingénieur britannique. Il est généralement considéré comme l'inventeur du chemin de fer moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'ouvrier - son père Robert Stephenson était chauffeur de la pompe à feu de la mine de Wylam - George Stephenson n'apprend à lire qu'à 18 ans puis étudie la mécanique. Devenu ingénieur, il réalise, d'abord seul puis avec son fils Robert, une série de locomotives.

Stephenson construit un premier prototype en 1814 : c'est une chaudière cylindrique horizontale, munie de 4 roues, elles-mêmes entraînées à l'aide de manivelles par les pistons de 2 cylindres verticaux. En 1817, il met au point sa première vraie locomotive, qui peut remorquer un train de charbon de 70 tonnes. En 1825, nouvelle étape : Stephenson sort une machine qui roule à 30 kilomètres à l'heure. Le jour de l'inauguration de la ligne marchandise Stockton-Darlington on accroche à celle-ci un wagon rempli de musiciens : c'est aussi le premier train de voyageurs. Dans une descente, le convoi s'emballe, dépassant le cavalier porte-drapeau qui l'accompagne : il atteint les 40 kilomètres à l'heure !

La plus célèbre création de Stephenson reste cependant la Fusée (The Rocket), construite pour relier Liverpool et Manchester : La Liverpool and Manchester Railway exploita ainsi la première véritable ligne voyageur. Le 15 septembre 1830, jour de son premier voyage, George Stephenson peut être fier de lui : il a tout supervisé,les voies, les ponts et les tunnels, et vu « grand », en prévision du trafic, avec l'aide de son assistant-ingénieur, Joseph Locke.

Il a ainsi construit le premier pont qui enjambe une voie ferrée de biais, nécessitant une structure et des dispositions particulières des briques par rapport à un pont traditionnel. Le pont de Rainhill, toujours en service, est aujourd'hui classé.

George Stephenson, mort d'une pleurésie le 12 août 1848 à Tapton House (Chesterfield) à l'âge de 67 ans, est enterré dans l'église "Holy Trinity Church" à Chesterfield, Derbyshire au côté de sa deuxième épouse, Elisabeth Hindmarsh, épousée en 1820[1].

Descendance[modifier | modifier le code]

George Stephenson a eu deux enfants :

  • Robert est né le 16 Octobre 1803 et s'est marié à Frances Sanderson, fille du financier de la City of London John Sanderson, le 17 juin 1829. Robert est décédé en 1859 sans descendance.
  • Sa fille, née en 1805, ne survivra que quelques semaines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Davies, Hunter (1975). George Stephenson. Weidenfeld and Nicolson. ISBN 0-297-76934-0

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]