Francis Crick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francis et Crick.

Francis Crick

Description de cette image, également commentée ci-après

Francis Harry Compton Crick

Naissance 8 juin 1916
Weston Favell, Northamptonshire (Royaume-Uni)
Décès 28 juillet 2004 (à 88 ans)
San Diego, Californie (États-Unis)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Champs Physique
Biologie moléculaire
Institutions Université de San Diego
Diplôme University College de Londres
Université de Cambridge
Renommé pour Structure de la molécule d'ADN
Distinctions Prix Nobel de physiologie ou médecine (1962)
Médaille Copley (1975)

Signature

Signature de Francis Crick

Francis Harry Compton Crick (né le 8 juin 1916 à Weston Favell, Northamptonshire, en Angleterre, et mort le 28 juillet 2004 à l'hôpital de l'Université de San Diego, en Californie) est un biologiste britannique.

Il reçut avec James Watson et Maurice Wilkins le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1962 pour la découverte de la structure de l'ADN, ainsi que la médaille Copley en 1975.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de cordonniers, il étudie la physique au University College London et obtient un diplôme en sciences en 1937.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, il est incorporé dès 1939 et travaille sur les mines sous-marines magnétiques et acoustiques pour le compte de la Royal Navy. À la fin de la guerre, il s'intéresse à la biologie et à la chimie.

En 1951, il commence à travailler avec l'américain James D. Watson au Cavendish Laboratory de l'Université de Cambridge en Angleterre et se focalise à plein temps sur le décryptage de la structure de la molécule ADN, déjà identifiée par les biologistes comme clé de départ pour la compréhension de la génétique.

En se basant sur les analyses cristallographiques aux rayons X de Rosalind Franklin, sur les compétences spécifiques en génétique et en processus biologiques de Watson, ils proposent la structure en double hélice de la molécule d'ADN (acide désoxyribo-nucléique), publiée le 25 avril 1953 dans la revue Nature.

La structure de la molécule en double hélice qu'est l'ADN a donné au monde l'une des clés pour comprendre les secrets du vivant. Cette découverte lui vaut le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1962 ainsi qu'à James Watson et au britannique d'origine néo-zélandaise Maurice Wilkins dont les travaux ont servi de base.

Chaque brin de la molécule porte quatre bases chimiques qui se font face deux à deux : l'adénine avec la thymine, et la cytosine avec la guanine. Ces quatre bases chimiques abrégées en A, T, C, et G, constituent l'alphabet par lequel s'écrivent les gènes le long de chaînes de l'ADN. Ils expliquent aussi que chaque brin d'ADN est un double miroir de celui qui lui fait face, ce qui permet d'expliquer comment l'ADN peut se recopier et se reproduire. Crick et Watson commencent donc à étudier le déchiffrage de l'ADN, qui sera résolu en 1966.

Il est lauréat de la Royal Medal en 1972.

En 1973, il entre au Salk Institute for Biological Studies de l'Université de San Diego pour faire des recherches en neurosciences. Il concentra ses efforts sur la compréhension du cerveau, et a fourni à la communauté scientifique de nombreuses idées et hypothèses, et la démonstration expérimentale de la transmission d'image fixes à 50 hertz par la rétine au cerveau, ce qui est un apport fondamental pour le futur des théories de la perception visuelle.

En 1976, il accepte un poste de professeur à l'Université de San Diego, et s'installe dans la jolie ville de La Jolla face à l'océan Pacifique.

En 1995, il abandonne son poste de Président du Salk Institute for Biological Studies pour raison de santé.

Il est mort le 28 juillet 2004 à l'hôpital de l'Université de San Diego, en Californie, à l'âge de 88 ans, des suites d'un cancer du côlon.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Francis Crick, Une vie à découvrir. De la double hélice à la mémoire, Editions Odile Jacob, 1989, 240 p. ISBN 2-7381-0068-6

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]