William Jessop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Jessop

Naissance 23 janvier 1745
Devonport
Décès 18 novembre 1814 (à 69 ans)
Butterley Hall dans leDerbyshire
Nationalité anglaise
Profession
ingénieur civil

William Jessop (1745 - 1814) est un ingénieur civil anglais, reconnu pour son action dans le développement du réseau de canaux et des premières lignes de chemin de fer. Il fut notamment l'ingénieur du Surrey Iron Railway.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Jessop est né, le 23 janvier 1745[1], dans le quartier Devonport[2] à Plymouth dans le Devon. Il est le fils de Josias Jessop, un contremaître charpentier au chantier naval. Josias Jessop a été responsable de la réparation et l'entretien du Rudyerd's Tower, un Phare d'Eddystone|phare en bois sur Eddystone Rock. Il a effectué cette tâche pendant vingt ans jusqu'en 1755, lorsque le phare prend feu. John Smeaton, un ingénieur civil, élabore alors des plans pour un nouveau phare en béton et Josias a été chargé de le superviser dans la construction. Les deux hommes sont devenus des amis proches, et quand Josias est mort en 1761, deux ans après l'achèvement du phare, William Jessop fut pris comme élève par Smeaton (qui a également agi à titre de tuteur).

Il débute sa carrière comme assistant de John Smeaton sur les canaux d'Angleterre et d'Irlande.

En 1789, il conçoit les rails à ornière destinés aux roues à boudin, pour un projet à Loughborough (Leicestershire), et en 1802 il est l'ingénieur du Surrey Iron Railway, chemin de fer à traction hippomobile dans le sud de Londres, qui est considéré comme pouvant être le premier railway, ouvert aux voyageurs, du monde[3].

La renommée de William Jessop est importante lorsqu'il se voit confier la conception et la construction des docks des Indes occidentales (West-India docks) sur l'ile des Chiens (Isle of Dogs) à Londres. Sur les 119 hectares, les travaux se dérouleront entre 1800 et 1804.

Il décède le 18 novembre 1814[1].

Quelques réalisations[modifier | modifier le code]

Ponts[modifier | modifier le code]

  • Swing Bridge sur le Canal de Selby[4], pont tournant en bois mis en service en 1778.
  • Chirk Aqueduct[5], pont canal construit de 1796 à 1801 près de Wrexham au Pays de Galles. Conçu avec Thomas Telford pour la British Waterways.
  • Wigwell Aqueduct[6], dit aussi Derwent Aqueduct, s'écroule pendant la construction du fait d'une erreur due à la recherche d'une diminution des coûts. Jessop, acceptant la responsabilité de son erreur, le reconstruit à ses frais. Il est ouvert en 1793.
  • March Barn Bridge, Rochdale Canal[7], Pont routier sur le canal Rochade, mis en service en 1797.
  • Pont-canal de Pontcysyllte

Tunnels[modifier | modifier le code]

  • Butterley Tunnel[8], construit par la Butterley Company qu'il a créé en 1790 avec Benjamin Outram, mis en service vers 1790.
  • Braunston Tunnel[9] (1 870 m[10]), conçu avec l'ingénieur James Barnes pour la compagnie du Grand Junction Canal, mis en service en 1793.
  • Blisworth Tunnel[11], conçu avec l'ingénieur James Barnes pour la compagnie du Grand Junction Canal, construit de 1793 à 1805.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site Structurae, William Jessop lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  2. (en) Site Engineering Timeline, Birthplace of William Jessop lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  3. « Surrey Iron Railway 200th - 26 juillet 2003 », Early Railways, Stephenson Locomotive Society (consulté le 30 juillet 2010)
  4. (en) Site Engineering Timeline, Swing Bridge, Selby Canal lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  5. Site Structurae, Chirk Aqueduct lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  6. (en) Site Engineering Timeline, Wigwell Aqueduct lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  7. (en) Site Engineering Timeline, March Barn Bridge, Rochdale Canal lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  8. (en) Site Engineering Timeline, Butterley Tunnel lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  9. (en) Site Engineering Timeline, Braunston Tunnel lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  10. Site Structurae, Braunston Tunnel lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).
  11. (en) Site Engineering Timeline, Blisworth Tunnel lire en ligne (consulté le 30 juillet 2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • en William Walker, « William Jessop », dans Memoirs of the distinguished men of science of Great Britain: living in the years 1807-8, W. Walker & son, 1862, pp. 111-115 (intégral).
  • Charles Hadfield, et Sir Alec Skempton, William Jessop, Engineer, M&M, Baldwin, 1979 (ISBN 978-0715376034)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]