Ibn Khalaf al-Muradi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ali 'Ibn Khalaf al-Muradi (علي ابن خلف المرادي) était un savant arabe d'Espagne du XIe siècle, ingénieur et écrivain, auteur de Kitāb al-asrār fī natā'ij al-afkār (Le Livre des secrets résultant des pensées)[1]. Le manuscrit décrit entre autres le fonctionnement du premier automate jamais créé, « l'horloge du château et des gazelles ».

Ses horloges fonctionnaient notamment grâce à un complexe procédé utilisant de petits conduits d'eau. Al Muradi a également créé, autour de l'an 1000, le premier calendrier « automatique » qui pouvait indiquer le jour, le mois et l'année grâce à un ingénieux procédé hydraulique.

Al Muradi était un proche collaborateur de Al-Zarqali, un des grands astrologues du XIe siècle.

En 2008, le centre de recherche Leonardo3[2] a réédité son œuvre sous le titre Le Livre des secrets, à partir d'un manuscrit de Tolède datant de 1266.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ahmed Djebbar, « Technology in the service of progress: The examples of hydraulic technologies », Arab-Muslim Civilization in the Mirror of Universal, UNESCO, 2010, pp. 292-300.
  2. http://www.leonardo3.net/leonardo/qma/libro_eng.html