Le Cabaret Vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eco-Festival Cabaret Vert
Cabaret Vert
Image illustrative de l'article Le Cabaret Vert
Une des scènes du festival, les affiches sur le tri encadrant la scène et la ville en arrière-plan

Genre Rock
Lieu Charleville-Mézières Drapeau de la France France
Coordonnées 49° 45′ 44.07″ N 4° 42′ 51.07″ E / 49.7622417, 4.7141861 ()49° 45′ 44.07″ Nord 4° 42′ 51.07″ Est / 49.7622417, 4.7141861 ()  
Période Dernier week-end Août
Scènes Zanzibar, Les Illuminations, Le Temps des Cerises, Square Alternatif
Capacité 95 000
Date de création 2005
Fondateurs Association FLaP
Statut juridique Association de loi 1901
Organisateurs Association FLaP
Direction Julien Sauvage
Site web www.cabaretvert.com

Le Festival Cabaret Vert est un festival ouvert à un éventail de musiques allant du rock au reggae en passant par l'électro et le rap, le blues, le métal, la pop ou le jazz, se déroulant à Charleville-Mézières dans le département des Ardennes et regroupant, outre les concerts de musique, un village associatif, divers ateliers artistiques tels que des diffusions de courts métrages, des expositions de peinture, des ateliers de jonglerie, du théâtre de rue, du graffiti et un festival de bandes-dessinées. Son nom est celui d'un poème d'Arthur Rimbaud qui est originaire de Charleville.

Bien que devenu l'un des douze principaux festivals de musique en France, ce festival ne constitue pas un mastodonte et garde encore une dimension humaine, avec une forte présence de bénévoles passionnés dans toute l'organisation, y compris dans la direction. Parmi les événements musicaux estivaux, il se distingue par son approche éco-citoyenne, son ouverture à différences expressions artistiques, son ambiance et la qualité de sa programmation rock.

Objectif, public et budget[modifier | modifier le code]

L'objectif de l'événement est de promouvoir une image dynamique, écologique, novatrice du territoire ardennais et de la région Champagne-Ardenne[1],[2].

Outre la programmation musicale, le festival propose des animations diverses, avec des troupes d'arts de la rue, de théâtre, des graffeurs, un village associatif et un espace réservé au festival BD, où plusieurs grands auteurs et dessinateurs se retrouvent chaque année. Il met en valeur le patrimoine régional, tels que ses créateurs et musiciens[3], son savoir-faire artisanal[1]ou encore ses spécialités culinaires. Le festival et ses cantines se déclarent en outre adversaire de la malbouffe et de la mauvaise bière[4]. Toute cette démarche est effectuée dans le souci constant de proposer des prix abordables pour tous[5], et dans une approche citoyenne revendiquée en tant que telle[2].

C'est un festival de taille moyenne qui se différencie par cette approche éco-citoyenne, par son ambiance humaine, par son ouverture artistique et par sa programmation mixant des pointures internationales et des groupes régionaux de valeur. D'après une enquête de 2010, le public a vingt-six ans de moyenne d'âge. il est à 56 % ardennais et à 49 % composé d'étudiants. Le budget fait 1,4 millions d'Euros dont un peu plus de la moitié bénéficie à des entreprises locales[6]. Sa programmation dans la même période que le festival parisien Rock en Seine le prive cependant d'une partie des journalistes spécialisés[7].


Fréquentation [2],[5]

Environnement du festivalier[modifier | modifier le code]

Le festival Le Cabaret Vert utilise actuellement le site Bayard, une friche autour de l'ancienne usine La Macérienne installée en ce lieu[8]. Édifiée par Clément-Bayard, l’usine de la Macérienne était spécialisée dans la production de cycles et d’automobiles à la fin du XIXe siècle, puis de dirigeables et d’aéroplanes. Fermée en 1984, elle a été rachetée ensuite par la Ville de Charleville-Mézières. Par l'extension de Mézières et de Charleville et leur fusion, le terrain se retrouve aujourd'hui en plein centre-ville, au bord de la Meuse. Un camping est installé le temps du festival, à 250 mètres de l'entrée.

Outre les petits commerces et cafés à proximité du terrain, des boutiques et des cantines conviviales et décontractées sont créées au sein du site proposant le plus souvent des spécialités régionales (Région au sens large : spécialités de Champagne-Ardenne mais aussi de Picardie, et d'Île-de-France) : sanglier rôti, salade au lard ardennaise, jambon sec des Ardennes, Cacasse à cul nu, terrine Rimbaud, maroilles, brie de Meaux, produits de culture biologique, fruits, champignons, bières régionales, etc.. Installation, accueil, cantines, sécurité, tri, .., près de 1200 bénévoles s'investissent dans l'organisation du festival. Et les thèmes du tri des déchets, et du respect de l'environnement sont constamment mis en exergue[9]. Le festival a été récompensé en 2013 d'un Highly commended Award par l'association britannique "A Greener Festival", seul festival français ainsi primé[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Historique[modifier | modifier le code]

Mathias Malzieu fait monter et danser sur scène des festivaliers

À la genèse du festival, il y a un groupe de jeunes Ardennais attachés à leur département et agrégés autour de Julien Sauvage. Ils fondent en septembre 2003 l'association à but non lucratif FLaP.

Après avoir participé à l'organisation d'autres manifestations, cette association crée ce festival en 2005. La première édition regroupe plus de 10 000 festivaliers.

Le festival se déroule chaque dernier week-end d'août à Charleville-Mézières, initialement sur deux jours, puis sur trois et maintenant sur quatre..

Le succès des éditions successives permet à l'association FLap de s'inscrire dans le paysage culturel et artistique de la région. FLaP participe désormais à une dizaine de projets autres chaque année, concerts au Forum (salle de concert) et fête de la musique à Charleville- Mézières, festival Rock sur El’Mont[11], Les Rockeurs ont du cœur. C'est une association relais du Printemps de Bourges en Champagne- Ardenne[8].

L'activité de la FLap a mis aussi en évidence le besoin d’une salle de concert digne de ce nom à Charleville-Mézières. Aujourd’hui, un projet de salle pouvant prétendre au label de SMAC (scène de musiques actuelles) est lancé sur le site de La Macérienne, intégrant le bâtiment de l'ancienne usine[12].

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Le public au concert de Dionysos (groupe français invité en 2006 et 2012
Le rémois Yuksek invité en 2008 et 2012
Agnostic Front invité en 2012
20 000 personnes devant Franz Ferdinand en 2012

17 et 18 septembre 2005

H-Burns en 2013 .

Jacques HigelinMano SoloFlying poohFlorent VintrignerMass Hysteria - Taxi Brouss' Band – K2R RiddimKarpattCyann & Ben – Kracooqas – Kitchi Kitchi - Grendel – Hedgar – Ed Warner's cage – Durb – Funky Toaster – AntidoteTagar - Sliping Kangooroos

10 000 spectateurs

Édition 2006[modifier | modifier le code]

1, 2 et 3 septembre 2006

Hubert-Félix ThiéfaineLes WampasDionysosSaïan Supa Crew - Burning HeadsWatcha - Didier Super - Sold Out - Rookie Rock Radio – DagobaMansfield.TYABabylon Circus – Sarazvati – Zenzilé Sound System – Yvan Marc – Body Fluids - Nightingale – N'Cest – Ohm facom – Lads People – Quartier Libre – Grendel – Janaloka – Malalaft – Mali – Néo 109 – Sens Unique – Kiki's

17 000 spectateurs

Édition 2007[modifier | modifier le code]

31 août, 1 et 2 septembre 2007

ArchiveArno (Annulation. Remplacé par le groupe La Blanche) – No One Is InnocentMatmatahLofoforaNosfellAsian Dub FoundationHugues AufrayPoum TchackDJ Zebra – Toxic Kiss – Galaxie - The GladiatorsBarcella (chanteur) - Rachid TahaSiméo - Les Hurlements d'LéoPunish Yourself – Austin Newcomers – Été 67 - Les Reskapés – Patrick – Monster Klub - Punch Chaos – Sarazvati – Kowaï – Tsitomori –Bonguiba – Lulu – Michel Bühler

23 000 spectateurs

Édition 2008[modifier | modifier le code]

29, 30 et 31 août 2008

Emir KusturicadEUS (Annulation de dernière minute. Extinction de voix du chanteur) – Louis BertignacLa Rue KétanouYuksekArno - GroundationBeat Assailant – Phoebe Killdeer – Girls in HawaiiParabellum - Missill – Eths – Sna-Fu – BarcellaHeadchargerSvinkelsShaka Ponk (Annulation) – Los Tres PuntosLes Fils de TeuhpuEddie and the Hot RodsPigalle – Les Torchons - ALB – Ganisha – Zombie King – RAJ – Kageybox – Tagar – Sliping Kangooroos

36 000 spectateurs

Édition 2009[modifier | modifier le code]

28, 29 et 30 août 2009

DeftonesGhinzuBirdy Nam NamTrickyDub IncorporationI'm from Barcelona - The Asteroids Galaxy Tour - Zone Libre Vs Casey & B James – La Grande Sophie - Pierre PerretTen Years AfterDebout sur le Zinc - High Tone – Lyre le temps - 64 Dollar Question – Shaka PonkFumujThe Sweet Vandals - We Are Enfant Terrible – Absynthe MindedYeti Lane - The Bewitched Hands On The Top Of Our HeadsMerlotGavroche - RAJ - Exit Wounds – Tournelune – Ed Warner's cage – Kitchi Kitchi – Goo

42 000 spectateurs

Édition 2010[modifier | modifier le code]

27, 28 et 29 août 2010

Triggerfinger, Massive Attack, Ska-P, dEUS, Olivia Ruiz, Fat Freddy's Drop, The Bloody Beetroots, Raggasonic, Gojira, Madball, The Jim Jones Revue, Jello Biafra & The Guantanamo School of Medicine, Goose, Staff Benda Bilili, The Black Box Revelation, The Subs, Monotonix, Dan le Sac vs Scroobius Pip, Marvin, Katzenjammer (Annulation de dernière minute : extinction de voix des deux chanteuses), We Are Enfant Terrible, Starlion, Lisa Portelli, Maladaptive, The Inspector Cluzo, This is Not Hollywood, CBY, Tziganesh’ti, Platoon Playground et Grunge.

48 000 spectateurs

Édition 2011[modifier | modifier le code]

26, 27 et 28 août 2011

Iggy and The Stooges, NOFX, Pete Doherty, Tiken Jah Fakoly, The Dø, The Rapture, Selah Sue, Têtes Raides, Suicidal Tendencies, Hatebreed, Vitalic Selector Set, Atari Teenage Riot, Sexy Sushi, The Wombats, The Death Set, Stupeflip, Lilly Wood and the Prick, Mademoiselle K, Pigalle, The Bewitched Hands, The Shoes, The BellRays, Beataucue, John Grape, Eddy Louiss, Huck, Nourai, Viscera, This Is Not Hollywood, Rockin' Bitch.

51 000 spectateurs. À noter que lors de cette édition, une jeune femme de 26 ans a trouvé la mort suite à une overdose[13].

Édition 2012[modifier | modifier le code]

L'édition 2012 du festival se déroule pour la première fois sur 4 jours: du jeudi 23 au dimanche 26 août 2012.

Manu Chao, Franz Ferdinand, Public Enemy, Orelsan, Skrillex, Birdy Nam Nam , The Dandy Warhols, Dionysos, C2C, Digitalism, Eagles of Death Metal, Kap Bambino, Toots and the Maytals, JoeyStarr, Enter Shikari, Charlie Winston, Noisia, Agnostic Front, The Love Me Nots, Caravan Palace, Daniel Darc, Barcella, Yuksek, Raspect Crew Asher Selector & Muzikal Family, Charlie Fabert.

73 000 spectateurs.

Édition 2013[modifier | modifier le code]

L'édition 2013 du festival se déroule du jeudi 22 au dimanche 25 août 2013, conservant cette formule sur 4 jours après le succès 2012[14].

Deftones, Asaf Avidan, A$AP Rocky, Alt-J (∆), Major Lazer, Amon Tobin, Eels, Carbon, The Offspring, Crystal Castles, Boys Noize, Skip the Use, Sick of It All, Netsky, The Bronx (groupe), Bass Drum of Death, Outside Inc., Den House, J.C Satan, Qhuit party, Gérard Baste, Wu-Tang Clan, Two Door Cinema Club, Hanni El Khatib, The Bloody Beetroots, Royal Republic, Bomba Estéreo, Gesaffelstein, Brodinski, H-Burns, Grindi Mandberg, Caos Locos, Keziah Jones, Keny Arkana, Valerie June, The Skints, The Moodhunters, Mila Marina, Nightbush City Rockers

75 000 spectateurs[14].

Édition 2014[modifier | modifier le code]

L'édition 2014 du festival se déroulera du jeudi 21 au dimanche 24 août 2014.

Les premiers noms sont Placebo, -M-, Shakaponk, Metronomy, Fauve, Kavinsky, Murkage, Volbeat, The parov stelar band, Airbourne, Flume, Red Fang, Die Antwoord, Jagwar Ma, Casseurs Flowters, Tinariwen, The Cool Kids, Nick Waterhouse ...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • Clélie Mathias, « L'invité festival : Nicolas Humbertjean pour le festival "le Cabaret Vert" à Charleville-Mézières », France Inter,‎ 26 août 2012 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]