Noisia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Noisia
Description de cette image, également commentée ci-après
De gauche à droite : Thijs de Vlieger, Nik Roos, Martijn van Sonderen
Informations générales
Autre nom NOISIΛ
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas
Genre musical Drum and bass
Bass music
Breakbeat
Electronica
Dubstep
Années actives Depuis 2003
Labels Vision, Division, Invisible, mau5trap
Site officiel www.noisia.nl
Composition du groupe
Membres Nik Roos
Martijn van Sonderen
Thijs de Vlieger

Noisia (stylisé en NOISIΛ pour « vision » retourné à 180°), est un groupe de musique électronique originaire de Groningue aux Pays-Bas, spécialisé dans la drum and bass. Il est composé de Nik Roos, Martijn van Sonderen et Thijs de Vlieger.

Biographie[modifier | modifier le code]

2003-2006 – Formation du groupe et premiers accords avec des labels[modifier | modifier le code]

Le premier titre de Noisia qui reçut de l’intérêt de la part d’un label (Mayhem Shadow Law Recording’s) fut trouvé dans un forum de discussion d’une production. 2003 marqua la naissance du premier morceau du groupe sorti sur un label : "Tommahawk" avec la participation de Mayhem sur le label Paul Reset’s Recordings. "Silicon / Tomahawk" sortit en . Entre 2005 et 2009, ils sortirent quelques morceaux orientés liquid funk comme "Drifter", ils ont également conçu un EP sous l’alias Hustle Athletics sur le label Love Break Recording. Ils décidèrent plus tard de rester sous le nom de Noisia pour ne pas apporter de confusion aux auditeurs et de ne pas se retrancher dans un style particulier avec des noms différents.

2007-2009 – Virage pop et productions[modifier | modifier le code]

Le début de l’année 2007 marqua la sortie de l’album Colour of Me de Tasha Baxter, un album entièrement produit par Noisia, très orienté pop avec des influences de reggae et de drum and bass, le projet dura plus d’un an. En , ils sortent l’album de compilation FabricLive.40 sur le label britannique Fabric, avec plusieurs de leurs propres sons[1]. En , Noisia remixe "The Omen" du groupe The Prodigy pour la sortie du morceau. Le , Noisia produit le second album de Hadouken! For The Masses qui prit la 19ème place des UK Albums Chart.

2010-2015 – Split The Atom[modifier | modifier le code]

Ils sortent leur album studio Split The Atom le , suivi d’une édition spécial sur le label de deadmau5 : mau5trap en . Ils réalisèrent également un remix officiel de "Scary Monsters and Nice Sprite" de Skrillex fin 2010, ainsi qu’un remix de "Raise Your Weapon" de deadmau5 en . Fin de l’année 2012, Noisia dévoile un remix du morceau de Mark Knight "Nothing Matter", puis un peu après un remix de "Smack My Bitch Up" de The Prodigy pour la réédition de The Fat Of The Land.

Le ils sortent la bande son entière de DmC : Devil May Cry, avec plus de trois heures de musique. Ils avaient déjà travaillé pour des jeux vidéo occasionnellement, incluant Midnight Club 3: Dub Edition, Wipeout HD et MotorStorm: Pacific Rift. Deux de leurs titres figurent également dans le jeu de snowboard SSX : "Machine Gun" et "Could This be". L’année 2013 marque également la sortie de leur album I am Legion en collaboration avec le groupe de hip hop Foreign Beggars sur les labels OWSLA et Division[2], le .

2016 – Outer Edges[modifier | modifier le code]

Le , Noisia annonce le titre de leur nouvel album Outer Edge et sortent le premier single de l’album "Anomaly". L’album sort le , dix minutes avant qu’ils fassent la première de leur nouveau show visuel au festival de drum and bass Let It Roll en République Tchèque. L’album, comme la plupart de leurs titres, est accompagné d’une version vinyle et CD en [3].

Fin 2020 - Séparation du groupe[modifier | modifier le code]

En , le groupe annonce sur les réseaux sociaux et leur site web la séparation de celui-ci à la fin 2020, 20 ans après la formation du groupe.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Drum&BassArena Awards[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Meilleurs producteurs
  • 2015 : Meilleurs producteurs, meilleur morceau avec "Dead Limit", meilleur live act
  • 2016 : Meilleurs producteurs, meilleur album avec Outer Edges, meilleure vidéo avec "Mantra"
  • 2017 : Meilleure vidéo avec "Tentacles"

Maisons de disque[modifier | modifier le code]

Noisia est détenteur de trois labels : Vision leur label de drum and bass principal, où ils sortent la plupart de leurs titres, Division[4] un label de musique électronique pour des morceaux autres que drum and bass[4], et Invisible[5] un deuxième label de drum and bass cette fois-ci destinés aux autres artistes, proposant des titres expérimentaux avec une atmosphère sombre. Le , le groupe annonce que leur label Invisible ne sera désormais plus actif. Nik Roos expliqua dans une interview qu'à l'origine Vision était destiné à leurs propres titres, mais maintenant étant donné qu'ils ont sorti des titres d'autres artistes sur ce label comme Sofie Letitre, Mefjus ou encore The Upbeats, c'était devenu inutile de continuer à faire deux labels séparés. Les titres d'autres artistes de drum and bass seront donc maintenant publié sur leur label Vision[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « fabric nightclub, london ~ record label ~ FABRICLIVE.40: Noisia » (version du 6 septembre 2009 sur l'Internet Archive), sur www.fabriclondon.com,
  2. (en-US) Emma Greenberg et Emma Greenberg, « I Am Legion Bounce to a Dark Beat », sur Rolling Stone, (consulté le 9 février 2019)
  3. « Noisia », sur Discogs (consulté le 9 février 2019)
  4. a et b https://soundcloud.com/divisionrecordings/noisia-groundhog
  5. https://soundcloud.com/invisiblerecordings/nick-bee-1xtra
  6. https://ukf.com/news/noisia-close-invisible-recordings/24681
  • Martijn se prononce Martin et Thijs se prononce Teils (comme dans bouteille et en prononçant le s à la fin) en néerlandais

Liens externes[modifier | modifier le code]