Jurassic 5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir J5.
Jurassic 5
Description de cette image, également commentée ci-après

Jurassic 5, à Hambourg, en Allemagne, en 2002.

Informations générales
Surnom J5
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip-hop alternatif[1], hip-hop underground[1]
Années actives 19932007, depuis 2013
Labels TVT Records, Interscope, JVC
Site officiel jurassic5.com
Composition du groupe
Membres Akil
Zaakir
Marc 7
DJ Nu-Mark
Chali 2na
Cut Chemist

Jurassic 5 est un groupe de hip-hop alternatif américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Il se compose de membres issus de deux anciens groupes, Rebels of Rhythm et Unity Committee ; les rappeurs Charles Stewart (Chali 2na), Dante Givens (Akil), Courtenay Henderson (Zaakir alias Soup), Marc Stuart (Marc 7), et des disc jockeys Mark Potsic (DJ Nu-Mark) et Lucas Macfadden (Cut Chemist)[2]. Le groupe se sépare en 2007[3] peu après la publication de l'album Feedback, citant des « divergences musicales »[4] mais revient sur scène en 2013 et publie une nouvelle chanson en 2014[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jurassic 5 est l'union de deux groupes antérieurs, Rebels of Rhythm et Unity Committee[6]. Le style musical de Jurassic 5 est légèrement old school tout en étant plus proche du funk que la plupart des autres groupes[réf. nécessaire]. Jurassic 5 est souvent considéré musicalement proche de groupes tels que The Roots ou De La Soul[réf. nécessaire]. En 2002, il explique au Sydney Morning Herald, l'origine du nom de leur groupe. Chali 2na révèle : « Je jouais plusieurs chansons à la mère d'un ami, et elle a dit pour rire : ’vous vous prenez pour les Fantastic Five (cinq fantastiques), mais vous ressemblez plus à des Jurassic Five (cinq jurassiques).’ Et on en a rigolé. Au final, le nom est resté gravé[7]. »

Le premier album, Jurassic 5, est publié en 1998[8]. Une des chansons de l'album, Improvise, fait partie de la bande son du jeu vidéo Jet Set Radio[9] sur Dreamcast et plusieurs graffitis du jeu portent le nom du groupe. Le , le groupe publie son deuxième opus, Quality Control[1], qui atteint la 43e du classement Billboard 200[10]. Après le troisième album, Power in Numbers, publié le [11] et qui atteint la 15e place du Billboard 200[10], le groupe tourne sans Cut Chemist[12] ; le DJ quitte par la suite le groupe pour se consacrer à sa carrière solo, mais revient par la suite. Le , Jurassic 5, publie un quatrième album, Feedback[13], avant de se séparer l'année suivante[14], chacun des membres ayant décidé de poursuivre sa propre carrière. Cette séparation serait survenue à la suite de divergences entre les membres[15].

Le groupe se reforme en 2013 et participe au Coachella Festival[16]. Depuis, Jurassic 5 continue ses tournées, et le DJ Cut Chemist fait partie du groupe, avec DJ Nu-Mark. En avril 2014, Jurassic 5 participe au Glastonbury Festival[17].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) John Bush, « Quality Control Review », sur AllMusic (consulté le 16 juillet 2015).
  2. (en) Tim Perry, « Pop: Jurassic 5's monster success », sur The Independent,‎ (consulté le 22 mars 2012).
  3. (en) Mike Devlin, « 2na learning to swim alone », sur The Times-Colonist,‎ (consulté le 22 mars 2012).
  4. (en) John Bush, « Jurassic 5 Biography », sur AllMusic, Rovi (consulté le 22 mars 2012).
  5. (en) Evan Minsker, « Jurassic 5 Sample the White Stripes on "The Way We Do It", Their First New Song in Eight Years », sur Pitchfork Media (consulté le 11 décembre 2014).
  6. (en) Bevan Jee, « Old school Classic Jurassic 5 Interview », Bombhiphop.com (consulté le 23 août 2011).
  7. (en) « Jurassic 5 Explain Origin Of Their Name » (consulté le 11 mars 2015).
  8. (en) John Bush, « Jurassic 5 Review », sur AllMusic (consulté le 16 juillet 2015).
  9. (en) « Rétro : Jet Set Radio, le pionnier du cel-shading », sur Redbull,‎ (consulté le 16 juillet 2015).
  10. a et b (en) « Jurassic 5 Chart History », sur Billboard (consulté le 16 juillet 2015).
  11. (en) John Bush, « Power in Numbers Review », sur AllMusic (consulté le 16 juillet 2015).
  12. (en) « Interview », pixelsurgeon.com (consulté le 11 mars 2015).
  13. (en) John Bush, « Feedback Review », sur AllMusic (consulté le 16 juillet 2015).
  14. (en) « Jurassic 5 announce split », NME (consulté le 13 juillet 2013).
  15. (en) « Rapper Bitter About Jurassic 5 Split », contactmusic.com (consulté le 23 août 2011).
  16. (en) « Watch Jurassic 5's Reunion at Coachella », Complex Music (consulté le 13 juillet 2013)
  17. Pretty Good Digital, « 2014 - Glastonbury Festival », glastonburyfestivals.co.uk (consulté le 11 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]