Kate Tempest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kate Tempest

Kate Tempest, née Kate Esther Calvert[1], le 22 décembre 1985 à Brockley (en), Londres, Angleterre, est une poétesse, dramaturge et rappeuse anglaise. En 2013, elle gagne le Ted Hughes Award (en) pour son recueil de poésie Brand New Ancients. Elle sort son premier album, Everybody Down, le 19 mai 2014. Son deuxième, Let Them Eat Chaos, paraît le 27 septembre 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kate Tempest grandit à Brockley, au sud-est de Londres, dans une famille de cinq enfants. Elle raconte avoir grandi dans « un quartier pourri de la ville, mais dans une belle maison où il y avait toujours à manger ». Son père, ouvrier, devient avocat criminaliste en suivant des cours du soir. Elle raconte que c'est en le voyant ainsi travailler que naîtra chez elle le goût du travail[2].

Pendant son adolescence, M. Bradshaw, son professeur d'anglais, lit ses premières poésies et lui conseille des livres pour l'inspirer. C'est l'influence de son professeur qui l'encouragera à persévérer dans son travail d'écriture[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Everybody Down
  • 2016 : Let Them Eat Chaos

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Brand New Ancients, Picador, 2013
  • Hold your own, Picador, 2014

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Wasted, Methuen Drama, 2013
  • Hopelessly Devoted, Bloomsbury, 2014

Roman[modifier | modifier le code]

  • The Bricks that Built the Houses, Bloomsbury Circus, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nicholas Wroe, « Kate Tempest: 'Rapping changed my life' », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  2. (en) Sam Parker, Culture Editor of Huffington Post UK, « Meet Kate Tempest, The Most Exciting Young Writer In Britain », sur The Huffington Post, (consulté le 7 janvier 2017)
  3. (en) Claire Armitstead, « Kate Tempest wins Ted Hughes poetry prize for 'spoken story' », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)