Prophets of Rage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Prophets of Rage
Description de l'image Prophets of Rage 1.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rap rock, rap metal
Années actives Depuis 2016
Site officiel prophetsofrage.com
Composition du groupe
Membres B-Real
Chuck D
Tim Commerford
DJ Lord
Tom Morello
Brad Wilk

Prophets of Rage est un supergroupe de rap metal américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Le groupe est constitué de trois des quatre membres de Rage Against the Machine : le guitariste Tom Morello qui a l'idée du nouveau groupe, le bassiste Tim Commerford et le batteur Brad Wilk, ainsi que de DJ Lord et Chuck D de Public Enemy, et B-Real de Cypress Hill[1],[2],[3].

Le groupe tire son nom de Prophets of Rage, l'un des morceaux de Public Enemy qui figure sur leur album de 1988, It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back.

Biographie[modifier | modifier le code]

Politisé, Prophets of Rage est formé en réaction à la campagne électorale présidentielle de 2016 aux États-Unis qui voit la victoire de Donald Trump. Tom Morello est à l'origine du groupe, contactant Chuck D via sa femme qui est très impliquée dans les droits des minorités aux États-Unis et contre la discrimination, B-Real avec qui ils avaient déjà évoqué le projet de travailler ensemble, Morello disant à B Real « Le peuple à besoin d'une voix tout de suite. Les gens ont besoin d'écouter ces chansons; un message ». Morello déclare que « nous ne sommes pas un supergroupe. Nous sommes une force d'intervention d'élite de musiciens révolutionnaires déterminés à combattre cette montagne de merde d'année électorale »[2]. Le groupe donne son premier concert le 31 mai 2016 au Whisky a Go Go de West Hollywood[4]. Il prévoit également de jouer le 19 juillet 2016[3] en marge de la convention du Parti républicain qui se tient à Cleveland du 18 au 21 juillet 2016 et qui doit désigner Donald Trump comme candidat à l'élection présidentielle du 8 novembre 2016[5]. La première tournée de Prophets of Rage est nommée Make America Rage Again (« Enragez l'Amérique de nouveau »)[3], une déformation du slogan « Make America Great Again » de la campagne présidentielle de Trump, et doit être officiellement lancée le 19 août 2016 à Fairfax (Virginie)[6].

Le catalogue musical de Prophets of Rage est composé des morceaux de Public Enemy, Cypress Hill et Rage Against the Machine, avec l'accord de celui qui était le chanteur de ce dernier groupe, Zack de la Rocha, qui a décliné l'invitation à se joindre à Prophets of Rage[2]. Le groupe joue également un medley de No Sleep 'Til Brooklyn des Beastie Boys et de Fight the Power de Public Enemy[7].

Prophets of Rage sort son premier album homonyme, le .

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Prophets of Rage (Fantasy Records)

EP[modifier | modifier le code]

  • 2016 : The Party's Over

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position Album
US
Main.

[8]
US
Alt.

[8]
2016 Prophets of Rage 4 35 The Party's Over (EP)
2017 Unfuck the World Prophets of Rage
Living on the 110 16
Radical Eyes
« — » montre qu'aucun classement n'est atteint.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tom Morello says Prophets of Rage will record new music, Sam Moore, NME, 10 juin 2016.
  2. a, b et c (en) Prophets of Rage: Inside New RATM, Public Enemy, Cypress Hill Supergroup, Andy Greene, Rolling Stone, 31 mai 2016.
  3. a, b et c (en) Prophets of Rage's Tom Morello: Why Trump, Sanders are not truly anti-establishment, Deena Zaru, CNN, 12 juillet 2016.
  4. (en) Prophets of Rage Set Defiant Tone at Explosive L.A. Debut, Steve Appleford, Rolling Stone, 1er juin 2016.
  5. « Trump, c'est Hitler », Laura-Julie Perreault, La Presse, 17 juillet 2016.
  6. (en) Prophets of Rage to 'Make America Rage Again' With Summer Tour, Daniel Kreps, Rolling Stone, 6 juin 2016.
  7. (en) Prophets of Rage Play First Show, Set Includes Rage, Cypress Hill, P.E., Beastie Boys, Radio.com, 1er juin 2016.
  8. a et b Meilleure position pour Serj Tankian aux États-Unis :

Lien externe[modifier | modifier le code]