King Gizzard & The Lizard Wizard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
King Gizzard & The Lizard Wizard
Description de cette image, également commentée ci-après
King Gizzard & the Lizard Wizard en février 2016
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre musical Rock psychédélique, rock progressif, garage, acid, surf, expérimental
Années actives Depuis 2010
Labels Flightless Records/Shock Records (Australie), Heavenly Recordings (Europe), ATO/Castle Face Records (US)
Site officiel kinggizzardandthelizardwizard.com
Composition du groupe
Membres Stu Mackenzie, Ambrose Kenny Smith, Joey Walker, Cook Craig, Lucas Skinner, Eric Moore, Michael Cavanagh

King Gizzard and the Lizard Wizard est un groupe de rock psychédélique formé en 2010 à Melbourne, en Australie. Le groupe est constitué de Stu Mackenzie, Ambrose Kenny-Smith, Cook Craig, Joey Walker, Lucas Skinner, Eric Moore, et Michael Cavanagh.

Le groupe est réputé pour ses performances scéniques énergiques et leur production musicale abondante et hétéroclite. Ils ont réalisé à ce jour 13 albums, depuis 2012 (dont cinq en 2017). Avec des débuts aux sonorités mêlant surf music, rock psychédélique et garage rock, leur production plus récente réuni encore davantage d'influences : rock progressif, folk, jazz, soul, heavy metal et même l'utilisation de micro-intervalles).

Membres[modifier | modifier le code]

  • Stu Mackenzie : chant, guitare, flûte, claviers, clarinette, basse, contrebasse, mellotron, sitar, zurna
  • Ambrose Kenny-Smith : harmonica, claviers, synthétiseur, orgue, chant, percussions, guitare
  • Joey Walker : guitare, claviers, synthétiseur, chant, setâr
  • Cook Craig : guitare, synthétiseur, basse, chant
  • Lucas Skinner : basse, claviers
  • Michael Cavanagh : batterie, percussions
  • Eric Moore : batterie, percussions, thérémine, management

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation (2010)[modifier | modifier le code]

Les sept membres du groupe ont tous grandi dans la même région, entre Deniliquin, Melbourne et Geelong en Australie. À leurs débuts, il ne s'agissait que d'une bande d'amis organisant des jam-sessions, jusqu'à ce qu'une connaissance mutuelle leur propose de jouer à un concert. Le nom du groupe aurait été trouvé à la dernière minute. Alors que Stu voulait nommer le groupe « Gizzard Gizzard », quelqu'un d'autre voulait le surnom de Jim Morrison « The Lizard King ». Au final, ils ont trouvé un compromis en choisissant le nom de "King Gizzard and the Lizard Wizard"[1]. Un de leurs amis, l'artiste Jason Galea, crée les visuels de leurs albums et a réalisé la plupart de leurs clips.

Des premiers EPs à 12 Bar Bruise (2011-2012)[modifier | modifier le code]

La première production du groupe, Anglesea (2011) est un EP de 4 titres, sorti sur CD. Elle porte le nom de la ville qui a vu grandir Stu Mackenzie et n'est plus disponible à la vente, physique ou digitale[2]. Un deuxième EP, Willoughby's Beach EP, sort le 21 octobre 2011, chez Shock Records.

En décembre 2011, le groupe fait sa première apparition au Meredith Music Festival, en Australie.

Le premier LP du groupe 12 Bar Bruise sort le 7 septembre 2012. Les 12 pistes de cet album de garage rock ont été enregistrées par les soins du groupe et plusieurs d'entres elles de manière peu conventionnelle. Par exemple, le chant du morceau éponyme de l'album a été enregistré par quatre iPhones placés dans une pièce. Stu chantait directement dans l'un d'eux[3].

Eyes Like the Sky et Float Along – Fill Your Lungs (2013)[modifier | modifier le code]

Le second album de King Gizzard & the Lizard Wizard, Eyes Like the Sky, sort le 22 février 2013. Décrit comme un livre audio western, l'album est narré par Broderick Smith (le père d'Ambrose Kenny-Smith) et évoque des histoires de hors la loi, d'enfants soldats, d'Amérindiens et de fusillades, le tout au cœur de la Conquête de l'Ouest.

L'album a été écrit par Smith et Stu Mackenzie. Quand on lui a demandé ses influences pour cet album, Stu indique : « J'aime les Westerns. J'aime les méchants et j'aime Red Dead Redemption. Oh, et j'adore les guitares diaboliques »[4].

Le troisième album du groupe, Float Along - Fill Your Lungs, est sorti le 23 septembre 2013. Sur cet album de 8 pistes, King Gizzard délaisse temporairement le garage rock pour se tourner vers une musique plus douce, aux sonorités folk et psychédélique[5].

Oddments et I'm in Your Mind Fuzz (2014)[modifier | modifier le code]

Float Along – Fill Your Lungs est suivi de Oddments, le 7 mars 2014. Sur cet album de 12 titres, la musique du groupe se fait plus mélodique et le chant de Stu plus proéminent[6]. Oddments a été décrit comme ayant été enregistré « à travers une chaussette en laine et dans une pièce adjacente »[7].

I'm in Your Mind Fuzz, est leur cinquième album, sorti le 31 Octobre 2014. Composé de 10 pistes, il évoque l'univers de la fantasy[8] et ses paroles se penchent sur le concept du contrôle par la pensée. C'est la première fois que le groupe utilise une approche plus "traditionnelle" pour écrire et enregistrer un album. Les chansons ont été écrites, répétées par le groupe, puis enregistrées ensemble en studio[9]. Pitchfork décrit l'album comme « s'ouvrant en sprint » et finissant « avec certains de leurs meilleurs slow jams »[10].

Quarters! et Paper Mâché Dream Balloon (2015)[modifier | modifier le code]

Le sixième album de King Gizzard, Quarters!, sort le 1er mai 2015. Cet opus comporte 4 titres de 10 minutes et 10 secondes[11], composant chacun un quart de l'album. Teinté de jazz fusion et d'acid rock, Quarter's se veut plus décontracté et a été décrit comme « sans précédent dans le répertoire du groupe » et comme « un album qui a plus de chances de vous faire vous trémousser doucement plutôt que de vous faire perdre une chaussure dans un pogo violent »[12].

Plus tard dans la même année, le groupe livre son septième album, Paper Mâché Dream Ballon. Ce « concept-album sans concept » consiste en une œuvre entièrement acoustique, enregistrée dans la ferme des parents de Stu Mackenzie, dans l'État du Victoria. Il est composé d'une collection de chansons courtes décrites comme « douces, psychédéliques, sans fuzz »[13]. Le groupe a réalisé un clip pour le titre Trapdoor[14]. C'est le premier album distribué aux USA (via ATO Records)[15].

Nonagon Infinity (2016)[modifier | modifier le code]

Le huitième album du groupe, Nonagon Infinity, sort le 29 avril 2016[16]. Décrit par Stu Mackenzie comme « un album sans fin », il se compose de 9 chansons connectées entre elles par des motifs musicaux s'enchaînant parfaitement, jusqu'au dernier titre « reliant directement le premier, comme un ruban de Möbius sonore »[17].

Le 8 mars, le groupe réalise un clip pour le premier single de l'album, Gamma Knife. Il contient un riff du morceau People-Vultures, révélé le 4 avril et suivi d'un clip le 6 mai. Cet album est unanimement salué par la critique, Stuart Berman de Pitchfork le qualifiant d'un des albums rock'n'roll les plus excitants de ces dernières années[18]. L'album vaudra au groupe son premier ARIA Award dans la catégorie du meilleur album de hard rock ou heavy metal, en 2016.

5 albums en 1 an (2017)[modifier | modifier le code]

Début 2017, King Gizzard entend se lancer dans un nouveau challenge en sortant 5 albums dans la même année, sans certitudes d'y parvenir et tout en poursuivant ses tournées mondiales. Le neuvième opus, Flying Microtonal Banana, est enregistré dans le studio du groupe[19] et sort le 24 février 2017[20]. Initialement conçu pour être joué au saz (ou bağlama) turc, l'album a été décrit comme « une appropriation explosive de la musique à micro-intervalles »[21]. Trois titres sont diffusés en avant première: Rattlesnake, en octobre 2016[22], Nuclear Fusion en décembre 2016[23] et Sleep Drifter en janvier 2017[24]. Le groupe réalise un clip pour le titre Rattlesnake, réalisé par Jason Galea[25].

L'album suivant, Murder of the Universe, sort le 23 juin. Décrit par le groupe comme un « concept-album pour en finir avec les concepts »[26],[27]. Il se compose de 3 chapitres : The Tale Of The Altered BeastThe Lord Of Lightning vs Balrog; (30 mai 2017) et Han-Tyumi And The Murder Of The Universe (11 avril 2017). Les deux premiers chapitres sont narrés par la chanteuse folk Leah Senior[28], tandis que le chapitre final est dicté par un programme de synthèse vocale.

Le groupe fait sa première télévision internationale sur le plateau du Late Show with Conan O'Brien, sur la chaîne américaine TBS le 17 avril[29].

Le projet suivant, Sketches of Brunswick East, est une collaboration avec le groupe de jazz psychédélique d'Alex Brettin, Mild High Club et sort le 18 août[30]. Puisant son inspiration dans le Sketches Of Spain de Miles Davis (1960) ainsi que de Brunswick East, le quartier de Melbourne où se situe le studio d'enregistrement du groupe, les musiciens y livrent un album de jazz d'improvisation. Stu Mackenzie décrit que l'album « peut être une tentative de représenter les grands changements qui opèrent dans un monde en évolution constante et notre tentative de trouver la beauté dans cet endroit où nous passons beaucoup de temps » (en référence aux changements constants de leur quartier)[31].

Polygondwanaland, le douzième album du groupe, sort le 17 novembre en téléchargement libre. Le groupe encourage fans et labels indépendants à sortir leur propre édition de l’album, déclarant que « Polygondwanaland est gratuit. Gratuit comme dans "libre". Vous êtes libres de le télécharger et d'en faire des copies si vous le voulez. Faites-en des cassettes, des CDs, des vinyles... Vous avez toujours rêvé de créer votre propre label ? FONCEZ ! Employez vos potes, pressez vos vinyles et faites votre packaging. Nous ne possédons pas cet album, il est à vous. Alors allez-y, partagez-le, et profitez-en. Si vous voulez l’album en cassette, je ne saurais pas trop vous conseiller. Soyez créatifs. On a essayé une fois, mais ça sonnait vraiment comme de la merde. Peut-être avec les fichiers en .WAV. »[32] Le single Crumbling Castle sort 18 octobre 2017 accompagné de son clip, réalisé par Jason Galea[33].

Stu Mackenzie confirme le 7 décembre que le cinquième et dernier album de 2017 sortirait « très très tard dans l'année »[34]. Deux titres sortent moins d'une semaine après, All is Known déjà interprété en concert auparavant, et Beginner's Luck, un tout nouveau morceau[35],[36]. Le 30 décembre, fidèles à leur promesse, la page Facebook du groupe annonce la sortie du dernier album, Gumboot Soup, pour le lendemain[37]. Stu Mackenzie expliquera dans une interview « n'est certainement pas un assemblage de B-sides ou quoi que ce soit du genre. Ce sont juste des chansons qui ne fonctionnaient pas sur aucun des quatre autres albums, ou qui ne collaient pas forcément à l'atmosphère de ces albums, ou encore qui ont été créées peu après la production des albums. »[38]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2011 - Willoughby's Beach
  • 2012 - 12 Bar Bruise
  • 2013 - Float Along - Fill Your Lungs
  • 2013 - Eyes Like The Sky (Story Written And Narrated By Broderick Smith)
  • 2014 - I'm In Your Mind Fuzz
  • 2014 - Oddments
  • 2015 - Quarters!
  • 2015 - Paper Mâché Dream Balloon
  • 2016 - Nonagon Infinity
  • 2017 - Flying Microtonal Banana
  • 2017 - Murder of the Universe
  • 2017 - Sketches of Brunswick East
  • 2017 - Polygondwanaland
  • 2017 - Gumboot Soup

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2011 - Anglesea
  • 2011 - Willoughby's Beach

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2010 - Sleep - Summer
  • 2010 - Hey There / Ants & Bats
  • 2011 - Black Tooth
  • 2012 - Bloody Ripper
  • 2014 - Head On / Pill
  • 2014 - Cellophane / The Wholly Ghost
  • 2015 - Slow Jam 1
  • 2015 - The River
  • 2015 - Trapdoor
  • 2015 - Bone
  • 2016 - Gamma Knife
  • 2016 - Mr. Beat
  • 2017 - Rattlesnake
  • 2017 - Sleep Drifter
  • 2017 - Digital Black

Clips[modifier | modifier le code]

  • "Dead Beat"
  • "Danger $$$"
  • "Bloody Ripper"
  • "Sam Cherry's Last Shot"
  • "MUCKRAKER"
  • "NEIN"
  • "Eyes Like The Sky (Trailer)"
  • "Head On/Pill (Live Clip)"
  • "30 Past 7"
  • "I'm Not A Man Unless I Have A Woman"
  • "Vegemite"
  • "Hot Wax"
  • "Cellophane"
  • "Satan Speeds Up"
  • "Slow Jam"
  • "The River"
  • "Paper Mâché Dream Balloon (Promo)"
  • "Trapdoor"
  • "Robot Stop"
  • "Gamma Knife"
  • "People Vultures"
  • "Invisible Face"
  • "Rattlesnake"
  • "Han Tyumi & The Murder of The Universe"
  • "The Lord of Lightning vs Balrog"
  • "Countdown" (with Mild High Club)
  • "Crumbling Castle"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « King Gizzard And The Lizard Wizard », FasterLouder,‎ (lire en ligne)
  2. (en-US) « King Gizzard And The Lizard Wizard », FasterLouder,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « Album Review: King Gizzard And The Lizard Wizard ‘12 Bar Bruise’ | Purple Sneakers », Purple Sneakers,‎ (lire en ligne)
  4. (en-US) « ALBUM REVIEW: King Gizzard And The Lizard Wizard 'Eyes Like The Sky' | Purple Sneakers », Purple Sneakers,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « King Gizzard & The Lizard Wizard : Float Along – Fill Your Lungs », Beat Magazine, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  6. (en-US) « King Gizzard & The Lizard Wizard – Oddments », FasterLouder,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Album Review: King Gizzard And The Lizard Wizard - Oddments (2014 LP) | the AU review », sur the AU review (consulté le 7 mars 2018)
  8. Canal Cascais, « King Gizzard & the Lizard Wizard | Vodafone Mexefest 2014, Portugal », (consulté le 7 mars 2018)
  9. (en-US) « King Gizzard and the Lizard Wizard Enter Your Mind Fuzz - Interview Magazine », Interview Magazine,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « King Gizzard & The Lizard Wizard: I'm in Your Mind Fuzz Album Review | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 7 mars 2018)
  11. (en) « King Gizzard & The Lizard Wizard* - Quarters! », sur Discogs (consulté le 7 mars 2018)
  12. (en-US) « King Gizzard & The Lizard Wizard's 'Quarters!' Reviewed In Quarters », Tone Deaf,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Michael Hann, « King Gizzard and the Lizard Wizard: Paper Mâché Dream Balloon review – mellow, defuzzed psychedelia », sur the Guardian, (consulté le 7 mars 2018)
  14. Flightless, « King Gizzard & The Lizard Wizard - Trapdoor », (consulté le 7 mars 2018)
  15. (en-US) « ATO Welcomes King Gizzard & The Lizard Wizard! – ATO RECORDS », sur atorecords.com (consulté le 7 mars 2018)
  16. « Nonagon Infinity - King Gizzard & the Lizard Wizard | Songs, Reviews, Credits | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 7 mars 2018)
  17. (en-US) « Watch King Gizzard’s “Gamma Knife” + “People-Vultures” Music Videos – ATO RECORDS », sur atorecords.com (consulté le 7 mars 2018)
  18. (en) « King Gizzard & The Lizard Wizard: Nonagon Infinity Album Review | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 7 mars 2018)
  19. (en) « King Gizzard & the Lizard Wizard », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  20. « King Gizzard & The Lizard Wizard - Flying Microtonal Banana - New Record 2017 ATO Radioactive Yellow Colored Vinyl with Download - Psychedelic Rock - Shuga Records », sur Shuga Records (consulté le 8 mars 2018)
  21. (en-US) « King Gizzard & The Lizard Wizard Talk New Album, 'Flying Microtonal Banana' », Guitar World, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  22. Flightless, « King Gizzard & The Lizard Wizard - Rattlesnake (Official Video) », (consulté le 8 mars 2018)
  23. Flightless, « King Gizzard & The Lizard Wizard - Nuclear Fusion (Official Audio) », (consulté le 8 mars 2018)
  24. Flightless, « King Gizzard & The Lizard Wizard - Sleep Drifter (Official Audio) », (consulté le 8 mars 2018)
  25. Flightless, « King Gizzard & The Lizard Wizard - Rattlesnake (Official Video) », (consulté le 8 mars 2018)
  26. « King Gizzard & The Lizard Wizard - Murder Of The Universe (Altered Beast Edition) », sur Flightless Records (consulté le 8 mars 2018)
  27. (en-US) « King Gizzard Announces New Album ‘Murder of the Universe’ out June 23rd. Watch 360 Degree Live Performance – ATO RECORDS », sur atorecords.com (consulté le 8 mars 2018)
  28. (en) « King Gizzard & The Lizard Wizard - Murder Of The Universe », Clash Magazine, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  29. (en) « King Gizzard & The Lizard Wizard “The Lord Of Lightning” 04/17/17 », sur TeamCoco (consulté le 8 mars 2018)
  30. (en) « King Gizzard & the Lizard Wizard Surprise Release New Album: Listen | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 8 mars 2018)
  31. (en) « King Gizzard & the Lizard Wizard Surprise Release New Album: Listen | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 8 mars 2018)
  32. (en-US) « POLYGONDWANALAND », sur kinggizzardandthelizardwizard.com (consulté le 8 mars 2018)
  33. Flightless, « King Gizzard & The Lizard Wizard - Crumbling Castle », (consulté le 8 mars 2018)
  34. (en-US) « King Gizzard & The Lizard Wizard Give Update On Fifth & Final Album For 2017 », Music Feeds,‎ (lire en ligne)
  35. (nl) « Nieuwe singles King Gizzard & The Lizard Wizard – “Beginners Luck” & “All Is Known” », Dansende Beren,‎ (lire en ligne)
  36. (en-US) « King Gizzard have just dropped two brand new singles », Tone Deaf,‎ (lire en ligne)
  37. « King Gizzard & The Lizard Wizard », sur www.facebook.com (consulté le 8 mars 2018)
  38. (en-US) « Band of the Year King Gizzard and the Lizard Wizard Can’t Stop, Won’t Stop, and Don’t Need to Stop », Consequence of Sound,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel