Lomepal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lomepal
Description de cette image, également commentée ci-après
Lomepal en 2019.
Informations générales
Nom de naissance Antoine Valentinelli
Naissance (28 ans)
Paris 14e, France
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Rap français, hip-hop, chanson française
Instruments Voix
Années actives Depuis 2011
Labels Pressing, Pineale Prod, Grand Musique Management
Site officiel lomepal.com
Lomepal à L'Astrolabe (Orléans)

Antoine Valentinelli, dit Lomepal, né le dans le 14e arrondissement de Paris, est un rappeur et chanteur français.

Après ses débuts dans le rap en 2011, Lomepal publie quatre EP puis deux albums studio, FLIP, sorti en et certifié double disque de platine[1], et Jeannine, sorti en et certifié quadruple disque de platine. En 2019, Lomepal sort la réédition de Jeannine sous le titre Amina.

En parallèle, il se lie d'amitié avec d'autres rappeurs comme les belges Caballero et JeanJass, mais aussi Roméo Elvis et Fixpen Sill. En 2017, Lomepal a déjà accumulé plus d'une centaine de concerts et 100 millions de vues sur sa chaîne YouTube[2].

Le rappeur parisien doit son nom de scène à ses amis de jeunesse. En effet, ces derniers le croyaient toujours malade en raison de son teint pâle, d'où Lomepal, transcription phonétique de « l'homme pâle ». Son premier nom de scène était Jo Pump[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Antoine Valentinelli[4] est né le dans le 14e arrondissement de Paris. Il est le fils de Dominique Valentinelli, lecteur-correcteur chez Gallimard[5], et d'une mère artiste-peintre[6],[7].

Il évolue ainsi dans un environnement aussi artistique qu'instable. En effet, les revenus de sa mère, qui l'élève, sont très irréguliers : « Classe moyenne, un peu bohème. J'ai vécu dans un immense atelier où il y avait de grandes expos. Ma mère vendait bien et, à d'autres moments, c'était beaucoup plus difficile financièrement[7]. » Son père quitte la maison alors qu'il est encore jeune, Antoine ne grandira donc pas avec lui mais entouré de ses trois sœurs et de sa mère[4].

L'époque du lycée illustre bien cette situation, le jeune Antoine se fait renvoyer du lycée Rodin à Paris 13e et entraîne même la mutation de la proviseure, il déclarera à propos de cette période « Chez moi, c'était la guerre : mon père se faisait la malle, ma mère était à l'hôpital, je n'avais pas la tête à l'école[4]. » Il entame par la suite des études de montage, qu'il arrête pour se consacrer au rap[8].

Débuts (2011–2016)[modifier | modifier le code]

Proche du collectif L'Entourage, il est devenu rappeur par le biais du skate, sa première passion à cause de laquelle il s'est « déjà tout cassé 5 fois »[9], dit-il. « C'est bien simple : je ne me rappelle pas ne pas avoir skaté un jour pendant dix ans[10]. » En 2011, il sort son premier titre À la trappe sous le pseudonyme de Jo Pump, en featuring avec Nekfeu[11]. Il continue en solo avec son premier extended play (EP) intitulé 20 mesures. En 2013, un second, Le singe fume sa cigarette, avec le compositeur Hologram Lo et le rappeur belge Caballero ainsi qu'un autre EP baptisé Cette foutue perle. En 2014, il poursuit avec l'EP Seigneur. L'année suivante, il sort Majesté. En 2016, il publie ODSL, un EP en collaboration avec S-Two.

Flip (2017)[modifier | modifier le code]

Le , Lomepal publie son premier album studio, FLIP. La pochette de l'album montre l'artiste travesti en femme sur fond rose, ce qui constitue un fait très atypique dans le milieu hip-hop, d'influences relativement masculines[12]. Le titre de son album solo fait référence à une figure classique dans le monde du skate, le kick-flip (figure qui consiste en un saut suivi d'une rotation longitudinale de la planche) : « Avant, je ne voulais pas forcément en parler dans ma musique, car je voulais le faire bien. J'ai attendu ce moment et c'est là, maintenant[13]. » Jouant également sur les multiples sens que flip peut avoir, il apparaît en femme sur la pochette[14]. L'album est promu grâce au single Yeux disent qui rencontre un succès rapide. L'accueil critique est favorable et en , FLIP est certifié double disque de platine[15].

Jeannine (2018)[modifier | modifier le code]

Le , Lomepal dévoile son second album intitulé Jeannine, où l'on retrouve des collaborations avec Roméo Elvis, JeanJass, Orelsan et Philippe Katerine. L'album est annoncé fin avec le single 1000°C, en duo avec Roméo Elvis. La pochette, plus sobre, présente ici la silhouette de Lomepal sur un fond bleu ciel. Le nom de cet album fait référence à sa grand-mère, qui était atteinte de schizophrénie[16],[17].

Le , l'artiste sort en collaboration avec Arte un film mi-documentaire mi-session live intitulé 3 Jours à Motorbass où il interprète des morceaux issus principalement de ses deux premiers albums en version acoustique. Un album rassemblant l'ensemble des morceaux sort peu après[18].

Le , Lomepal sort Amina, réédition de Jeannine accompagnée de onze titres supplémentaires, dont cinq morceaux inédits, mais aussi trois versions acoustiques, un instrumental et une maquette[19].

En 2020, il est nominé aux Victoires de la musique dans la catégorie « artiste masculin » face à Philippe Katerine et Alain Souchon[20].

Accident (2018)[modifier | modifier le code]

Lors de vacances à l'île Maurice en 2018, accompagné de plusieurs amis dont le rappeur belge Caballero, il est victime d'un grave accident de voiture. En sortant d'un restaurant dans lequel ils fêtaient l’anniversaire de Caballero, ils décident de prendre leur voiture malgré leur alcoolémie. Leur voiture heurte un trottoir puis un poteau. L'accident n'a fait aucun blessé, cependant Lomepal en reste traumatisé. Il se confie sur cet accident dans la chanson Flash sortit dans la réédition de son album Jeannine, intitulé Amina sortit le , "Trois bouteilles vides, on roulait vite/On aurait dit la fin d'un film [...] La Cooper s'est crashée, j'entends encore le son/Bruyant comme la mort dans une belle chanson"[21]. À l'occasion de l’anniversaire de son ami Caballero, le , il publie des photos et vidéos datant du jour de l'accident sur son compte Instagram, il accompagne sa publication d'un message dans lequel il déclare : « C’est quand on a tapé une première fois le trottoir en rigolant que j’ai réalisé que cette soirée ressemblait beaucoup trop à un spot de prévention routière. Seul Dieu sait pourquoi la décapotable n’a pas fait de tonneaux et pourquoi la route était vide à ce moment-là mais on a tous survécu.. On est sortis de ce cercueil de fer et j’ai pleuré comme un bébé. [...] on n'est pas morts sur cette route et maintenant je sais quel drôle de bruit ça fait une voiture qui heurte un poteau à 100 km/h, j’ai jamais eu autant envie de vivre que depuis ce jour-là[22]. »

Styles et influences[modifier | modifier le code]

Lomepal tire son inspiration du thème de la solitude en général du rap politique. Au début, il rappait autour du voyage, de la sensation de tout vouloir quitter, des thèmes qui sont aussi assez liés à la solitude selon lui.

Il a l'habitude de composer avec une instrumentale en fond sans la voix du rappeur pour ne pas être déconcentré, ce qui lui donne des idées sur des flows, des manières d'attaquer la rime. Il écrit sans cesse sur son téléphone portable, dès qu'il a une idée qui lui passe par la tête, le plus souvent c'est dans les transports qu'il s'y met. Cela lui permet d'écrire beaucoup. À ce sujet, il déclare : « La plupart de mes textes sont des pièces recousues que j’assemble par-ci par-là après les avoir grattées à la volée[3]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Albums studio

EP

Album live

  • 2019 : 3 jours à Motorbass

En collaboration[modifier | modifier le code]

EP

  • 2013 : Le singe fume sa cigarette (avec Caballero, Keroué & Vidji)
  • 2014 : Fixpen Singe (avec Caballero & Hologram Lo’)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les certifications : Notre base de données », sur SNEP (consulté le 7 décembre 2018).
  2. « Flip premier album du jeune rappeur Lomepal », sur France Culture, (consulté le 13 juillet 2017).
  3. a et b Julien Haddad, « [Interview] Lomepal (1/2) : « Le rap c'est un jeu de feinte. » », sur Le Rap en France, (consulté le 10 mars 2018).
  4. a b et c « Dans la cabane de Lomepal, l'Eminem du 13e », sur Le Monde (consulté le 18 mars 2018).
  5. Goby Valentine, « Le roman d'un roman », sur Le Figaro, (consulté le 18 mars 2018).
  6. On n'est pas couché, « Lomepal - On n'est pas couché 17 mars 2018 #ONPC », sur YouTube, (consulté le 18 mars 2018).
  7. a et b Emmanuel Marolle, « Flip de Lomepal : il nous a retournés », sur Le Parisien, (consulté le 18 mars 2018).
  8. « Lomepal n'a jamais rêvé d'être un gangster », sur Greenroom, (consulté le 18 mars 2018).
  9. « Lomepal : ven. 06 oct. 17 », sur Le Transbordeur (consulté le 13 juillet 2017).
  10. « Lomepal va-t-il devenir le Eminem français ? », sur Jack, (consulté le 13 juillet 2017).
  11. Nekfeu, « À la trappe », (consulté le 28 février 2020).
  12. Brice Bossavie, « Lomepal, rap hors-piste », sur next.liberation.fr, Libération, (consulté le 27 mars 2018).
  13. Sophie Laroche, « Rencontre : Lomepal, le rappeur skateur, nous parle de son premier album », sur Konbini France, (consulté le 13 juillet 2017).
  14. Quotidien, « Lomepal, la révélation rap de l'année », (consulté le 27 février 2018).
  15. « Flip de Lomepal certifié disque de platine ! », sur Rapunchline, (consulté le 24 février 2018).
  16. « Lomepal : 4 bonnes raisons d'aimer son second album "Jeannine" », sur Culturebox (consulté le 13 décembre 2018).
  17. « Lomepal annonce son troisième album! », sur Booska-p, 2019-24-10 (consulté le 24 octobre 2018).
  18. « "3 jours à Motorbass" : Lomepal publie un album de versions acoustiques », sur chartsinfrance.net (consulté le 15 novembre 2019).
  19. Pierre Gaurand, « Lomepal lâche 5 inédits pour la réédition de Jeannine », sur Mouv', (consulté le 26 octobre 2019).
  20. Jean, « Victoires de la Musique 2020 : Les nominés sont... », sur evous.fr, .
  21. Mouv', « "C'est un gros traumatisme que l'on a eu lui et moi avec cette histoire" @levraiLomepal parle de son accident de voiture avec @caballerobxl dans #MouvRapClub #LomepalSurMouvpic.twitter.com/oFv8F0IVuk », sur @mouv, (consulté le 27 novembre 2019).
  22. « Lomepal sur Instagram : Ce flash tourne encore en boucle / Le 22 novembre 2018 à l’Ile Maurice mon frère Artur a eu 30 ans. Vers 23h on a quitté un restaurant pour… », sur Instagram (consulté le 27 novembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :