Dinos (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dinos
Surnom Dinos Punchlinović
Nom de naissance Jules Lomby
Naissance (27 ans)
Douala (Drapeau du Cameroun Cameroun)
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, alternatif,
Instruments Voix
Années actives Depuis 2011
Labels Capitol Music France, SPKTAQLR

Dinos, anciennement Dinos Punchlinović[1], né le à Douala, est un rappeur français originaire de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Il est considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs lyricistes de la nouvelle génération du rap français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dinos naît le 30 novembre 1993 à Douala, au Cameroun, et arrive en France à l'âge de 4 ans avec sa famille où ils s'installent dans la cité des 4000 à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis[3]. Il sort son premier projet, Thumbs Up, en 2011, puis commence à se faire un nom dans les Rap Contenders, où deux MCs s'affrontent a capella[4],[5].

En mai 2013, Dinos signe sur le label Def Jam France[6] et, le , sort un EP intitulé L'alchimiste en référence au livre du même nom de Paulo Coelho.

Courant 2014, Dinos quitte Def Jam France pour Capitol Music France et sort, le , un second EP intitulé Apparences, porté par le titre Namek; lequel rencontre un certain succès[7].

Après une longue période d'absence sur le devant de la scène il annonce son premier album Imany qu'il ne sortira que 2 ans après. Entre l'annonce de cet album et la sortie de celui-ci, il sort Pas Imany mais presque en 2016. Dinos marque son retour le avec le titre Flashé[8]. Le , il dévoile le single Les pleurs du mal. Le , Dinos sort Imany, son premier album studio[9]. Malgré un succès critique quasi-unanime, l'album ne fait que 3.131 ventes lors de sa première semaine d'exploitation. Il faut cependant préciser que cet album est très personnel et ne comporte aucun son destiné à être un succès commercial[10] Le 20 août 2018, il participe à Colors, émission musicale allemande très populaire sur YouTube, et livre une prestation live de son titre Argentique. Il participe au projet 93 Empire produit par Affranchis Music (Sofiane), ou il est présent sur 2 titres (Drive By feat Sadek et Ixzo et Viens dans mon 93 feat Sofiane et Hornet La Frappe). Le , l'artiste sort une édition « Deluxe » et qui comprend 7 titres inédits, dont Placebo, qui aura un grand succès sur les plateformes de streaming.

Un an et demi après Imany, le , Dinos sort le titre XNXX, premier extrait de son album Taciturne, qui sort le 29 novembre de la même année. Viennent ensuite les titres Mack le Bizz Freestyle et Oskur, tous deux clippés. Avec Taciturne, Dinos écoule 7815 exemplaires en 1 semaine d'exploitation. Un score honorable d'autant plus que Dinos a sorti son album le même jour que Gradur et SCH, deux rappeurs habitués aux grands succès commerciaux[11]. cela ne l’empêchera pas d'avoir son premier disque d'or plusieurs semaines avant la sortie de son dernier album Stamina

Le , il publie Stamina,, son troisième album. Alors que l'album a réservé son lot de surprises, notamment la présence de featurings cachés, il a aussi rencontré un franc succès, que ce soit critique mais aussi commercial. Et pour preuve, selon les chiffres de ventes annoncés par Ventes Rap, ce troisième album de Dinos s'est écoulé à 23 236 équivalent ventes en première semaine.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Mixtape / Street album[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Tuerie Balboa feat. Dinos Punchlinovic - I'm a Boss (Remix)
  • 2011 : Dinos Punchlinovic Feat Volts Face - Freestyle
  • 2012 : Luidji feat. Dinos Punchlinovic - CQLP
  • 2012 : Tuerie Balboa feat. Dinos Punchlinovic - Marche pas sur mes Nike Air
  • 2012 : Sinik feat. Dinos Punchlinovic - Clash
  • 2012 : L'indis feat. Dinos Punchlinovic - Ma génération
  • 2012 : Seth Gueko, Zekwé Ramos & Alkpote feat. Dinos Punchlinovic - La nuit nous appartient
  • 2012 : Seth Gueko, Alkpote & Zekwé Ramos feat. Sofiane, Sadik Asken, Lino, Nakk Mendosa, Katana, Joe Lucazz, Skp, Dinos Punchlinovic & Boubzi - Néo Comeback
  • 2012 : Alkpote feat. Zekwé Ramos & Dinos Punchlinovic - Mr. Président
  • 2013 : Fizzi Pizzi feat. Dinos Punchlinovic - Nos valeurs
  • 2015 : Disiz feat. Soprano, Youssoupha, TiTo Prince, Hatik et Dinos Punchlinovic - La promesse (Remix)
  • 2016 : Madame Monsieur feat. Dinos - Défends-moi
  • 2016 : Luidji feat. Dinos - Appel manqué
  • 2017 : Flaco feat. Dinos & Yong C - Piccadily Circus
  • 2018 : Joe Lucazz & Char feat. Nakk Mendosa, Dinos, L'indis & Ades - Bénis
  • 2018 : Sadek, Dinos & Ixzo - Drive by
  • 2018 : Sofiane, Dinos & Hornet la Frappe - Viens dans mon 93
  • 2019 : Isha feat. Dinos - Idole
  • 2020 : Twinsmatic feat. Dinos - SEVENOCLOCK
  • 2020 : Freakey feat. Dinos - NDOMBOLO

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dinos : "Le rap est la musique du peuple" », Les Inrocks, (consulté le 17 juin 2018)
  2. Maxime HUTEAU, « Avec son nouvel album, Dinos fait la passerelle entre deux époques du rap », sur Ouest-France.fr, (consulté le 9 février 2020)
  3. Stéphanie Binet, « Dinos, rappeur mélancolique », Le Monde, (consulté le 17 juin 2018)
  4. Sophie Laroche, « "Mon écriture est liée à ce que je vis au quotidien" : Dinos nous présente Imany, son premier album », sur Konbini (consulté le 17 juin 2018)
  5. Nikita Imambajev, « Dinos : l’audace du 93, la verve de Baudelaire », sur Alohanews.be, (consulté le 17 juin 2018)
  6. « Dinos Punchlinovic rejoint Def Jam France ! », sur Booska-p.com, (consulté le 17 juin 2018)
  7. « Dinos, ambassadeur du rap patient », Ouest-France, (consulté le 17 juin 2018)
  8. Sophie Laroche, « Dinos nous présente "Flashé", le premier extrait de son grand retour », Konbini (consulté le 17 juin 2018)
  9. Grégoire Sauvage, « Dinos sort «Imany», son premier album », Radio France International (consulté le 17 juin 2018)
  10. Judith Pugliese, « Pourquoi “Helsinki” de Dinos est un « anti-tube » », sur Interlude, (consulté le 9 février 2020)
  11. Baptiste Beauquis, « Les ventes de la semaine avec SCH, Dinos et Gradur », sur Interlude, (consulté le 9 février 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]