Pigalle (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pigalle.
Pigalle
Description de cette image, également commentée ci-après

Pigalle en représentation lors du festival des 3 Éléphants le 26 mai 2013 à Laval, en Mayenne.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Chanson française, rock[1], rock alternatif, pop rock[2], chanson réaliste[1], folk rock (débuts)
Années actives 1982-1998, depuis 2007
Labels Boucherie Productions (1987-1997), Booster/L'autre distribution (depuis 2008)
Composition du groupe
Membres François Hadji-Lazaro
Anciens membres Daniel Hennion
Henri Paul Edouard Escudier (Riton)
Thierry Svahn

Pigalle est un groupe de rock français, originaire de Paris. Il est formé en 1982 par François Hadji-Lazaro et le bassiste Daniel Hennion.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pigalle en concert.

Pigalle est formé en 1982, à l'origine dans la veine folk-rock, par le duo Daniel Hannion et François Hadji-Lazaro[1]. Évoluant en parallèle des Garçons Bouchers (où François Hadji-Lazaro officie également), le groupe propose un style oscillant entre rock, folk et chanson réaliste, bien que certains morceaux de Pigalle sont dans une veine relativement punk comme le titre Franc tireur du premier album éponyme du groupe. Ce premier album studio, Pigalle, est publié en 1987 au label Boucherie Productions, lancé par Hadji-Lazaro[1].

En 1990, François Hadji-Lazaro décide de remanier le groupe et d'en adopter une forme plus stable pour l'enregistrement d'un deuxième album. Ce deuxième album est intitulé Pigalle 2, et longuement sous-titré Regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Tremblay, personnage falot mais ô combien attachant[1]. L'album comprend l'une de leurs chansons les plus connues[2], Dans la salle du bar tabac de la rue des Martyrs, sur laquelle est entendu un orgue de barbarie et des influences pop et rock[2]. La pochette de l'album est réalisée par le dessinateur de bande dessinée Tardi. Le , le groupe joue à l'Élysée Montmartre, puis effectue une tournée de cinq dates dans des lycées de la banlieue parisienne[1]. Le 20 janvier 1992, Pigalle joue à l'Olympia de Paris, et dans de nombreux festivals internationaux tels que le Berlin Independant Day en Allemagne, le SXSW au Texas, aux États-Unis, et même au Japon. Cette tournée est enregistrée et publiée comme album live, sous le titre Pigallive, en 1992[1].

En 1993 sort leur troisième album studio, Rire et pleurer. L'album mêle rock, ballade et folk[1]. Deux singles en sont extraits, Patate et Vendredi 13. En février 1994, le groupe remonte sur la scène de l'Olympia. Ils tournent encore par la suite et reviennent, le 19 octobre 1994, à la Cigale[1].

En 1997, Pigalle repart en tournée avant la publication d'un nouvel album. Pendant près de deux ans, ils jouent plus de 400 concerts en France et à l'international[1]. Leur cinquième album studio, intitulé Alors, est publié le [1]. À cette période, le groupe compte de six musiciens (trois sur scène), et trois en studio, avec Patrick Bouffard (vielle, cornemuse, accordéon)[1].

Après près de dix ans d'absence, à cause notamment de la carrière solo de François Hadji-Lazaro (trois albums solos) et la fin de la société de production, Boucherie Productions, François Hadji-Lazaro annonce la reformation du groupe en novembre 2007 et commence une tournée à partir de mars 2008. Un nouvel album de Pigalle sort en février 2010, Des espoirs qui fait davantage penser à du François Hadji-Lazaro en solo qu'aux compositions des albums précédents de Pigalle.En 2014, le groupe revient avec un nouvel album, T'inquiète...[3].

Membres[modifier | modifier le code]

Membre actuel[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Pigalle (Boucherie Productions)
  • 1990 : Pigalle 2 (ou Regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Tremblay, personnage falot mais ô combien attachant) (Boucherie Productions)
  • 1993 : Rire et pleurer (Boucherie Productions)
  • 1997 : Alors... (Boucherie Productions)
  • 2010 : Des espoirs (Saucissong Records/L'Autre distribution)
  • 2014 : T'inquiète... (Saucissong Records/L'Autre distribution)

Album live[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Pigallive (Boucherie Productions)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Neuf et occasion (Booster/L'autre Distribution) (inclus 6 titres inédits)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Pigalle - Biographie », sur RFI Musique (consulté le 6 août 2017).
  2. a, b et c (en) Olivier Duboc, « Pigalle Biography », sur AllMusic (consulté le 6 août 2017).
  3. « Pigalle, toujours sur la route avec « T’inquiètes… » », sur JSL, (consulté le 6 août 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :