Cassius (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cassius
Description de cette image, également commentée ci-après
Cassius au Festival RockAdel de 2012.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Musique électronique, French touch
Années actives 19882019
Labels Astralwerks, Ed Banger Records, Mo' Wax
Composition du groupe
Membres Hubert Blanc-Francard
Anciens membres Philippe Cerboneschi (†)

Cassius est un duo de musique électronique français. Jusqu'en 2019, il était composé de Philippe « Zdar » Cerboneschi et Hubert « Boombass » Blanc-Francard. Sous ses différentes incarnations, le duo est considéré comme l'une des figures emblématiques de la French touch, du fait de son succès international dans la seconde moitié des années 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Étant tous les deux fans de hip-hop, ils proposent des musiques à MC Solaar et se retrouvent à participer à la production de quelques morceaux de son premier album, Qui sème le vent récolte le tempo, sous le nom de La Funk Mob[1]. À la suite de leur participation à son second album, Prose combat, James Lavelle du label londonien Mo' Wax les repère et leur demande des instrumentaux « hip-hop bizaroïdes »[2]. C'est sous le nom de La Funk Mob que le duo réalisa les EP Les Tribulations extra-sensorielles et Breaking Boundaries, Messing Up Heads, édités par le label britannique Mo' Wax en 1994, avant de remixer des morceaux pour entre autres Depeche Mode ou Björk[3].

Albums[modifier | modifier le code]

S'intéressant aux rythmes house, Zdar réalise l'album Pansoul en 1996 sous le nom de Motorbass, en compagnie d'Étienne de Crécy[1]. Après avoir converti Hubert « BoomBass » à la house, ils composent leur premier morceau house, Foxxy Lady sous le patronyme L'Homme qui valait trois milliard$[4]. Le disque a de bonnes critiques outre-Manche, il terminera dans le classement des 50 singles de l'année du magazine Mixmag[réf. nécessaire]. Le duo change de nom pour Cassius en référence au boxeur Cassius Clay[5] et signe un contrat avec Virgin. En 1998, ils sortent leur premier single Cassius 99, qui se classe dans le Top 10 au Royaume-Uni[6]. Quelques mois plus tard, en janvier 1999, ils sortent leur premier album 1999, mélange de house, hip-hop et funk ; le titre du disque est le même que celui d'un album de Prince. Avec plus de 250 000 exemplaires vendus dans le monde (dont 50 000 en France), l'album sera nommé aux victoires de la musique 2000[réf. nécessaire].

En sort leur deuxième album, Au rêve[7]. L'album réunit de nombreux invités (comme Jocelyn Brown, Ghostface Killah ou M), est produit dans des grands studios américains, mais c'est un échec commercial. Hubert Boombass dira « Au Rêve c’est un peu notre Titanic… »[8]. Malgré tout, le single The Sound of Violence se positionne en tête des classements dance aux États-Unis en décembre 2002. Il réalise un remix avec le groupe Indochine en mélangeant la chanson The Sound of Violence et Punker. Le remix s'appelle Sound of Punker[9].

En 2006 sort le troisième album patronyme de Cassius, 15 Again[10], qui marque le virage pop-rock du groupe. Cette fois aussi, l'album réunit de nombreux invités (comme Étienne de Crécy, M, Pharrell Williams, Sébastien Tellier, Guy-Manuel de Homem-Christo et Eric Chedevile avec Le Knight Club). En 2010, Cassius sort un nouvel EP sur le label Ed Banger Records, intitulé The Rawkers. Le single et son clip i <3 u so font un buzz sur internet, devenant même une application pour iPhone et étant repris par la suite dans une publicité pour automobile. En , Cassius est retourné en studio pour enregistrer son nouvel album Ibifornia. Le 16 septembre 2015, le duo annonce via sa page Facebook que son album sortira sur le label Interscope Records.

Dissolution[modifier | modifier le code]

En 2019, 20 ans après leur premier album, ils annoncent un 5e album, intitulé Dreems, dont la sortie est prévue pour le mois de juin. Le dans la soirée, deux jours avant la sortie de l’album, Philippe Cerboneschi (« Zdar ») meurt à la suite d'une chute accidentelle du troisième étage de son immeuble. Il se trouvait sur son balcon quand le garde-corps a cédé, l'entraînant dans le vide[11]. Il avait 52 ans. Le duo devait se produire à l'Olympia de Paris deux jours plus tard, durant la Fête de la musique[12].

Le , Boombass sort un remix de Grand petit con interprété par -M-. Lors d'un entretien, en mai 2020, il déclare ne pas vouloir poursuivre Cassius seul[13]. Le 14 mai 2020 il dévoile Pour que tu, qui est présent sur l'EP Le Virage, sorti le 5 juin 2020[14]. Le , Boombass publie un livre intitulé Boombass, une histoire de la French touch dans lequel il raconte sa carrière dans l'industrie musicale[15].

Membres[modifier | modifier le code]

Hubert Blanc-Francard[modifier | modifier le code]

Hubert Blanc-Francard (né en 1968), dit « Boombass », est le fils du producteur parisien Dominique Blanc-Francard. Son frère cadet Mathieu s'est rendu célèbre sous le pseudonyme de Sinclair.

Philippe Cerboneschi[modifier | modifier le code]

Philippe Cerboneschi dit « Zdar » est fils d’hôteliers, né le [16] à Aix-les-Bains[17],[18] et mort le 19 juin 2019 à Paris. Philippe Zdar est assistant de Dominique Blanc-Francard aux studios +XXX (« plus 30 ») lorsqu'il rencontre Hubert Boombass en 1988. Ils participent aux quatre premiers albums de MC Solaar : Qui sème le vent récolte le tempo, Prose Combat, Paradisiaque et Mc Solaar[1],[19].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2011 : I Love Techno 2011 – Mix Album from Cassius

Singles[modifier | modifier le code]

  • Foxxy (1996/1998, HBF/Justice)
  • Cassius 1999 (décembre 1998, HBF/Justice)
  • Feeling for You (mai 1999, Astralwerks)
  • La Mouche (octobre 1999, Astralwerks)
  • I'm a Woman (juin 2002, Astralwerks)
  • The Sound of Violence (oct 2002, Astralwerks)
  • Toop Toop (2006)
  • Youth, Speed, Trouble, Cigarettes. (2009)
  • The Rawkers (2010, Ed Banger Records)
  • I <3 U So (2010, Ed Banger Records)

Samples utilisés[modifier | modifier le code]

  • Feeling For You : Gwen McCrae - All this Love that I'm Giving
  • Foxxy : Willy Hutch - Foxy Brown Theme
  • Nulife : Dynamic Corvettes - Precious Woman
  • Cassius 99 : Donna Summer - [If It] Hurts Just a Little
  • La Mouche : Candido - Thousand Finger Man
  • Crazy Legs : Two Sisters - B-Boys Beware
  • Interlude : Players Association - Disco Inferno
  • Planetz : The Whispers - The Planets of Life
  • I <3 u so : Sandra Richardson - I Feel a Song (In My Heart)
  • Arcadine : Roberta Flack & Donny Hathaway - I (Who Have Nothing)
  • See Me Now et 20 Years (How Do You See Me Now) : Extortion feat. Dihan Brooks - How Do You See Me Now

Productions pour d'autres artistes[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Année Album Position[22],[23],[24],[25]
France Norvège Suède
1999 1999 31 30 49
2002 Au Rêve 54 - -
2006 15 Again 44 - -

Distinction[modifier | modifier le code]

Nommé 1 fois aux Victoires de la musique[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Louis-Henri de La Rochefoucauld, « Cassius, le duo qui ne voulait pas être Daft Punk », sur gqmagazine.fr, GQ Magazine, (consulté le ).
  2. Magic, chap. 27, p. 44.
  3. Stéphane Davet, « Boom Bass et Zdar, une paire de bricoleurs », sur Le Monde, (consulté le ).
  4. « 25 ans après, le super culte "Pansoul" de Zdar et De Crécy réédité par Ed Banger », sur jack.canalplus.com (consulté le ).
  5. « Philippe Zdar, membre de Cassius et producteur, est mort », sur Télérama, (consulté le ).
  6. (en) « Cassius 99 Remix », sur aCharts (consulté le ).
  7. Joseph Ghosn, « Au Rêve », sur lesinrocks.com, Les Inrockuptibles, (consulté le ).
  8. P. 156 du livre French Touch de Stéphane Jourdain, édition Castor Music.
  9. (en) Sound of Punker - Indochine | Song Variations & Versions | AllMusic (lire en ligne).
  10. Pascal Bertin, « 15 Again », sur lesinrocks.com, Les Inrockuptibles, (consulté le ).
  11. Prisma Média, « Mort de Philippe « Zdar » Cerboneschi : cette étrange photo qui bouleverse les internautes - Voici », sur Voici.fr (consulté le ).
  12. « Philippe "Zdar", membre du duo électro Cassius est mort (agent) », sur France 24, (consulté le )
  13. « Boombass : "Cassius n'a plus de raison d'être" - Jack », sur Jack (consulté le ).
  14. « Boombass dévoile "Pour que tu", extrait de son projet solo ! - Hands Up », sur handsupelectro.fr (consulté le ).
  15. « Culture d'été. Boombass, moitié du duo Cassius, se confie dans un livre », sur France Info (consulté le ).
  16. « Philippe Cerboneschi », sur BFM Business (consulté le ).
  17. Stéphane Davet, « Mort de Philippe «Zdar», pionnier de la French touch », sur Le Temps, (consulté le ).
  18. Alexandre Bernard, « "Zdar", moitié de Cassius et pionnier de la French Touch », Le Figaro,‎ , p. 16 (ISSN 1241-1248).
  19. J.Cl., « Décès accidentel de Philippe «Zdar», du duo électro Cassius », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le ).
  20. [vidéo] The Missing sur YouTube (version non-interactive)
  21. « The Missing » : le clip signé « We Are From L.A » dont vous êtes le héros
  22. « FR Charts ».
  23. (de) « DE Charts », sur offiziellecharts.de.
  24. (de) « CH Charts », sur hitparade.ch.
  25. (en) « UK Charts », sur officialcharts.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]