Les Hurlements d'Léo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Hurlements d'Léo
Description de cette image, également commentée ci-après
Les Hurlements d'Léo aux Eurockéennes de Belfort 2011
Informations générales
Surnom Les HDL
Naissance Bordeaux, Drapeau de la France France
Genre musical Rock, Chanson, Punk, Caravaning, Rock Alternatif
Années actives Depuis 1996
Labels Indépendant
Influences Mano Negra, Clash, Mano Solo, VRP
Site officiel www.hurlements.com
Composition du groupe
Membres Jocelyn Gallardo
Laurent Kebous
Julien "Juju" Arthus
Vincent « Vince » Serrano
Fred Gallot
David Bourguignon
Cyril « Pepito » Renou
Bayrem Ben Amor
Anciens membres Francky Banane
Pierre Wetzel
Fred Renaud
Rafael Bord
Nadia Leclerc
Benoît Chesnel
David Chesnel
Rémy Devert
Erwan Naour
Renaud Eychenne
Nicolas Saillan
Napo Romero

Les Hurlements d'Léo (parfois abrégé en HDL) est un groupe de rock français jouant un genre qu'ils définissent eux-mêmes en plaisantant comme java-chanson-punk-caravaning. Leur nom provient de la chanson Léo par les VRP.

Historique[modifier | modifier le code]

Le genèse et le canal historique (1996 - 2007)[modifier | modifier le code]

L'histoire débute à Bordeaux en 1996, où une bande de 5 copains jouent dans les bars et scènes de la région. L'effectif évolue pendant 2 ans pour se stabiliser à la formation actuelle en 1998. Le groupe tourne alors dans les festivals de toute la France (Bourges, La Rochelle, Rennes, Angoulème, ...).

En 1998, les HDL enregistrent leur premier album Le Café des jours heureux. Quelques années plus tard, le nom de cet album inspira la création d'un bar dans Bordeaux[1].

La rencontre des Ogres de Barback aboutit à l'achat d'un grand chapiteau, Latcho Drom, qui parcourt les routes de France et d'Europe[2].

En 2000, les HDL enregistrent leur deuxième album La Belle Affaire.

En 2001, les HDL et les Ogres s'unissent pour une tournée baptisée « un air deux familles »[3], qui donne naissance à un album live sorti en 2002.

Début 2003, sortie du troisième album Ouest terne puis le groupe reprend la route cette fois-ci en compagnie des Allemands des 17 Hippies. Ils seront jusque 20 sur scène (8 français et 12 allemands). Début 2004, cette collaboration franco-allemande prend le nom de Hardcore Trobadors et donne naissance à un album de 6 titres[4].

En 2005, les HDL sortent un live de leur dernière tournée[réf. souhaitée].

Le 13 mars 2006, sortie de l'album Temps suspendu. [5]

En 2007, la rencontre avec le groupe L'Enfance Rouge donne lieu à deux mini tournées (10 jours en France et en Belgique dont Garorock puis 7 dates en Italie, Bosnie, Slovénie) et un album intéressant et original malgré un flop commercial, sous le nom République du sauvage. Cet échec ainsi que la vie incessante de tournée entraînera le groupe à entrer en pause sans savoir quel sera son avenir.

Le renouveau et les nouveaux projets (2009 - aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

Le groupe renaît de ses cendres avec un line-up grandement modifié. Un remplacement des départ "poste à poste" est effectué pour un tournée de rodage afin de voir si l'envie de continuer l'aventure est toujours là. Cette tournée accompagnée, le 20 avril 2009, de la sortie d'un double album best of et inédits 13 ans de caravaning.

Le 28 février 2011, sortie du dernier album Bordel de luxe sous le label "Ladilafé" avec Patricia Bonnetaud (Yelen musiques). Juliette Dragon du Cabaret des filles de joie est l'égérie de cette nouvelle tournée. 140 concerts suivront[6].

Derrière cela, rencontre et aventure éphémère avec la fanfare parisienne Les Fils de Teuhpu sous le nom Camping de Luxe entre le 15 mars 2013 et le 4 août 2013. Cette collaboration donnera naissance également à un album 6 titres[7].

À partir de 2014, le groupe travaille à un projet autour de l'œuvre de Mano Solo. En juin 2015, un double album voit le jour qui fait la part belle aux premières chansons de l'artiste (issues des albums La marmaille nue, Les années sombres principalement) et aux compositions du groupe les Frères Misère. Cet album est aussi marqué par l'intervention de nombreux invités issus de groupes amis, de cette mouvance alternative et libertaire (Les Ogres de Barback, Debout sur le zinc, Babylon Circus etc.) mais aussi Nilda Fernandez, Francesca solleville, Bertrand cantat ou Romain Humeau. Lors de la tournée, Les Hurlements d'Léo sont accompagnés par le guitariste de Mano Solo, Napo Romero, et différents invités (dont Fredo, le chanteur des Ogres de Barback).

Fin 2017, ils partent pour une 20aine de dates en France pour fêter les 20 ans du groupe. Parallèlement à cette tournée, ils annoncent la préparation et la sortie de leur 7ème album "Luna de Papel" pour mars 2018 sur le label Irfan.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]


Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Albums Live[modifier | modifier le code]

Splits[modifier | modifier le code]

  • Est-ce ainsi sur les hommes vivent? (2003) avec Laréplik / 1 titre sur une compil [8]
  • 10$ bill et Maniacs vs Sharkiat (2006) avec Sleepers / 5 dates

Compilations[modifier | modifier le code]

Projets annexes / Participations[modifier | modifier le code]

On retrouve un ou plusieurs actifs du groupe dans les projets suivants :

Il s'agit de Laurent Bousquet (Lolo), accompagné de Maddox, Bertille Fraisse, Gérald Gimenez et Olivier Sousbie.

  • Telegram
  • Les Touffes Kretiennes

Fanfare a géométrie variable composée de Pepito (Trompette, Chant), Juju (Saxophone, Chant), Jojo (Trombone), Vince (Saxophone, Chant) ainsi que des membres de: Les Fils de Teuhpu, Ma breuch, Les chevals, Jungle Juice, Babylon Circus, Raoul Petite...

  • Elektric Geisha est un groupe de punk manouche dont Renaud Eychenne est le contrebassiste[9].
  • Heroes de Puta est un projet créé par R1 (Erwan Naour) avec Rémy (Maddox) et Nico.
  • Wallace, groupe de chanson/rock fondé par R1 (Erwan Naour) depuis son départ du groupe en 2013
  • El Comunero a été créé en 2008 en hommage au grand-père de Thomas Jimenez, Manuel, ancien combattant de la guerre d'Espagne, pour perpétuer ces chansons humanistes et antifascistes et faire avancer la cause de la Seconde République espagnole dont la mémoire est aujourd'hui encore bafouée. Laurent chante et joue de la guitare, Jojo joue accordéon, trombone et ukulélé, et Renaud joue de la contrebasse. Le deuxième album d'El Comunero sortira à la fin de l'année[10].
  • Le Radio Local Karaoké Live Show est comme son nom l'indique un karaoké live composé de Jojo (accordéon) dit « La machine », Nox dit « la déboite à rythmes » à la mini batterie et Zébulon dit « le MC » au mégaphone. Il existe depuis 2001[11].
  • Spank [12]
  • Boogie Bastards

Jojo et Pepito ont participé à l'album Reprisé des Croquants en 2004, et Jojo à l'album Air de jeux des Castafiores en 2004 également.

On peut noter également une participation du groupe sur l'album Croc'Noces des Ogres de barback aux côtés de Debout sur le zinc[réf. souhaitée].

Participation à la compil' Mano negra illegal avec le titre Love & Hate.

Participation à la compil La Pittoresque Histoire de Pitt Ocha avec le titre Chipoti, Chipota.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bordel de Luxe (2011) de David Benito et Laurent Bourlaud [13]. Bande dessinée librement inspirée du morceau Bordel de Luxe
  • Hurlements en coulisses (2013) d'Emmannuel Moynot [14]. Bande dessinée - reportage réalisée, après qu'il a accompagné le groupe de juin à novembre 2011 (concerts, festivals, en France et à l'étranger).
  • Les Hurlements D'Léo Chantent Mano Solo - Histoire(s) (2016). Livre/Disque qui retrace l'histoire de ce projet avec interview de tous les invités. Il est agrémenté d'un live de 19 titres issus de la tournée[15].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Café des Jours Heureux (le bar !) », (consulté le 22 août 2017)
  2. « Un air, deux familles, retour à la fête », sur www.fri.fr, (consulté le 30 juillet 2017)
  3. « .:Les Hurlements D\'Léo - Site Officiel :. - UN AIR DEUX FAMILLES #1R2F », sur hurlements.com (consulté le 3 juillet 2017)
  4. « Hardcore Trobadors | 17 Hippies », sur www.17hippies.de (consulté le 3 juillet 2017)
  5. « Les Hurlements d'Léo - Temps Suspendu », krinein.com,‎ (lire en ligne)
  6. « Les Hurlements d’Léo, nouvelle donne », RFI Musique,‎ (lire en ligne)
  7. « Les hurlements d'Léo & Les fils de Teuhpu - Camping de Luxe », sur bruno-et-co.blogspot.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  8. « Local Du CLAV »
  9. « Site d'Elektric Geisha », sur http://www.elektricgeisha.com (consulté le 30 juillet 2017)
  10. « Site Web de El Comunero »
  11. « Projets artistiques », sur jocelyn-gallardo.jimdo.com (consulté le 3 juillet 2017)
  12. « SPANK », sur www.facebook.com (consulté le 3 juillet 2017)
  13. « Bordel de luxe », sur www.accfa.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  14. « Futuropolis >> Fiche titre : Hurlements en coulisses », sur www.futuropolis.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  15. « Les Hurlements d'Léo chantent Mano Solo – Histoire(s) - cd1d.com », sur cd1d.com (consulté le 3 juillet 2017)