Miss Honey Dijon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Honey Dijon
Description de l'image Honey Dijon on the LOVE 18 set.jpg.
Informations générales
Surnom Honey Dijon
Nom de naissance Honey Redmond
Naissance Chicago, États-Unis
Activité principale DJ, productrice, mannequin
Genre musical Musique électronique, Dance musique, House
Labels Maxi Records, Stereo Cool, Classic Music Company

Honey Dijon (ou Miss Honey Dijon, née Honey Redmond) est une DJ américaine, productrice de musique électronique et icône de la mode. Elle est née à Chicago et vit à New York. L'artiste se produit dans les clubs, les galeries d'art et événements de mode à travers le monde entier[1]. Réputée pour ne pas adhérer à style musical particulier, Honey Dijon est connue pour balayer tous les genres musicaux dans ses sets[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Miss Honey Dijon grandit dans le South Side de Chicago, dans une famille qu'elle décrit comme très musicale[3]. Elle commence à fréquenter les clubs dès son adolescence, des virées nocturnes que ses parents acceptent tant que ses études n'en souffrent pas[4]. À Chicago, où elle s'expose à une scène house en plein essor, la musicienne rencontre et se perfectionne auprès de DJs et producteurs tels que Derrick Carter, Mark Farina et Greenskeepers. Plus tard, Honey Dijon déménage à New York, où elle est introduite au sein du label Maxi Records et de Danny Tenaglia[5]. Elle devient l'un des piliers des clubs alternatifs ainsi que de l'industrie de la mode[6].

En 2017, Miss Honey Dijon édite un premier album solo The Best of Both Worlds, sur lequel elle collabore notamment avec l'artiste Charles McCloud dit Matrixxman[7].

Activisme et image publique[modifier | modifier le code]

Miss Honey est transgenre. Elle est une ardente défenseur des droits liés à la transidentité. Elle fait également beaucoup de sensibilisation, parlant de son expérience en tant que DJ femme noire transgenre dans la danse-musique. En 2016, elle se confie sur ces questions identitaires et sur la visibilité des personnes transgenres lors d'une interview pour la chaîne de télévision britannique Channel 4[8]. En février 2017, elle participe à une vaste table ronde avec DJ Sprinkles / Terre Thaemlitz sur « le remixage de genre » dans la musique électronique[9]. Un évènement organisé par le MoMA PS1 museum à New York[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2013 : The Mixologist EP, Sebastian Manuel, Honey Dijon, Stereo Cool
  • 2017 : The Best Of Both Worlds, Classic Music Company

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alex Hawgood, « Talking to Honey Dijon, a Fashion-Forward D.J. », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. « Honey Dijon Tracks & Releases on Beatport », sur www.beatport.com (consulté le 11 mars 2017)
  3. (en) « Real Talk: Honey Dijon on What it Means to Be a DJ », sur www.xlr8r.com,
  4. (en) « Honey Dijon Interview: Clubs and fashion have always been lovers », Skiddle,‎
  5. Aaron Gonsher, « Honey Dijon: From Chicago to the World », sur Red Bull Music Academy,
  6. (en) « Fireside Chat Honey Dijon », Red Bull Radio,‎
  7. (en) Philip Sherburne, « Review : The Best of Both Worlds by Honey Dijon », sur https://pitchfork.com,
  8. (en) Channel 4 News, « Honey Dijon on trans visibility », sur https://www.youtube.com,
  9. (en) Krystal Rodriguez, « Honey Dijon, Terre Thaemlitz, and More to Play MoMA PS1’s Gender and Technology Event Series », sur https://thump.vice.com,
  10. (en-US) « Between 0 and 1: Remixing Gender, Technology, and Music – PS1 – Sunday Sessions », sur momaps1.org (consulté le 11 mars 2017)