Jean-Luc Lemoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemoine.
Jean-Luc Lemoine
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Luc Lemoine en 2016.

Nom de naissance Jean-Luc Marie Lemoine
Surnom J2L
Naissance (47 ans)
Paris
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Humoriste
Autres activités Chroniqueur, présentateur télé

Jean-Luc Lemoine, né le [1] dans le 15e arrondissement de Paris, ayant grandi à Morangis (Essonne), est un humoriste, chroniqueur et présentateur télé français.
Depuis 2011, il est chroniqueur sur C8 dans l'émission Touche pas à mon poste ! animée par Cyril Hanouna. En 2016 Jean-Luc Lemoine est également sur scène en tournée avec un one-man show nommé Si vous avez manqué le début... présentant également l'émission Guess My Age sur C8.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Marie Lemoine est né d'un père français, Roger Lemoine, policier motocycliste originaire de Fontaine-Couverte (Mayenne), et de Thérèse, une mère femme au foyer d'origine vietnamienne[2],[3]. Il passe son enfance dans l'Essonne à Morangis, en compagnie de ses parents et de sa grande sœur Lydia[4]. Il déménage ensuite à Chilly-Mazarin où il ira au collège des Dines Chiens, puis il poursuivra sa scolarité au lycée Jacques Prévert de Longjumeau, établissement auquel il reste très attaché.

Jean-Luc Lemoine expérimente pour la première fois la scène en classe de terminale alors qu'il est âgé de 17 ans[5], devant les 900 spectateurs de son lycée Jacques-Prévert de Longjumeau. Avec deux camarades de lycée, dont Sébastien Sort, avec qui il travaillera pendant dix ans[3], il monte un trio, Les Cauchemars, qui se produit à Paris au Berry Zèbre en 1991[6]. Après un baccalauréat C (scientifique : mathématiques, physique et chimie) obtenu en 1988, il poursuit un DUT GEA (Gestion et Administration des entreprises) à l'IUT de Sceaux de 1988 à 1990 et une maîtrise en publicité[3].

Surveillant au lycée de Longjumeau (comme job étudiant), il décide en 1991 de louer sa première salle de théâtre, le Berry Zèbre, pour jouer à Paris, et se servir de son expérience pour écrire un de ses sketchs. Plus tard, il est enrôlé par l'armée ; mais, à la suite d'une crise d'eczéma, il est envoyé trois jours plus tard à l'hôpital avant d'être réformé quatorze jours plus tard[7],[8].

En 1993, le trio devient un duo baptisé Les Fourmis rouges, qui durera jusqu'en 1995. En 1993, il joue au Blancs Manteaux pendant quinze jours sous la direction d'André Galliard et écrit des articles pour Infos du Monde. En 1994, il joue au Movies sous la direction de Franck Dubosc durant dix mois. Il anime par la suite en 1995 Top has been et Le Joyeux Mérou sur Ado FM[6].

En 1996, il tient un rôle dans la pièce Mon colocataire est une merde, qu'il joue pendant treize mois au Point Virgule, et qu'il tente d'adapter au cinéma en 1997. Ensuite, jusqu'en 1998, il participe à Christophe Alévèque mène l'enquête, un programme court pour France 2, puis à Faites la fête sur Canal+.

Carrière à la radio et à la télévision[modifier | modifier le code]

Encore étudiant, il débute à la télévision sur la chaîne locale Téléssonne en 1993[9].

En 1998, il arrête le théâtre pour devenir scénariste et monte des sketches en duo pour l'émission Stand' up Comedy sur Paris Première. Il écrit son premier one-man show qui fait un triomphe à Paris, avant d'être remarqué par Laurent Ruquier, qui l'invite à le rejoindre dans son équipe sur Europe 1 à partir de 2000, puis à participer également à son émission On a tout essayé sur France 2 en 2001[3].

Il participe aux émissions de Laurent Ruquier : On va s'gêner sur Europe 1 et On a tout essayé sur France 2 de 2001 à 2006. Il quitte l'équipe d'On a tout essayé à la rentrée 2006-2007 pour participer à la nouvelle émission de Laurent Ruquier, On n'est pas couché, tous les samedis soir sur France 2, en remplacement de Tout le monde en parle. Il y anime la rubrique « Le médiateur », où il revient sur des faits marquants d'émissions précédentes, par le biais d'anonymes qui lui posent des questions (qu'il prépare lui-même). Il y répond souvent avec des extraits des émissions précédentes, et les commentaires qu'il fait sur ces extraits sont souvent en décalage avec le propos initial des invités. Le sérieux avec lequel il parle tranche avec l'hilarité du public et des invités. Il se moque souvent des deux polémistes Éric Zemmour et Michel Polac (remplacé en mai 2007 par Éric Naulleau), ainsi que de Laurent Ruquier lui-même, qui sont les premiers à en rire.

Il a été invité en 2004 et 2008 à l'émission Fort Boyard sur France 2. Le , il participe à l'émission Identity (son secret sera qu'il a une mère vietnamienne). Il participe également à Culture VIP présenté par Valérie Bénaïm et fait remporter son équipe face à celle de Faustine Bollaert. Pendant cet été-là, il présente L'habit ne fait pas Lemoine en compagnie de Julie Raynaud, émission de deuxième partie de soirée qui rassemble jusqu'à 1,5 million de spectateurs et dont le succès est mal vécu par Laurent Ruquier qui l'accuse dans la presse de plagiat[3].

En 2009, il participe régulièrement à l'émission La Porte ouverte à toutes les fenêtres sur France 4. Il a animé une chronique humoristique sur la station radio Rire et Chansons du 1er février au [10].

À la rentrée 2010, il anime sur France 2 une émission en lieu et place de Panique dans l'oreillette, intitulée Le Bureau des Plaintes qui s'arrête en mars 2011 faute d'audience, après avoir changé de chroniqueurs plusieurs fois et l'émission est même passée du mercredi soir au mardi soir, sans changement niveau audience[11],[12].

En septembre 2011, il participe à l'émission Touche pas à mon poste ! sur France 4. Il fait partie de l'équipe de chroniqueurs qui participent à la nouvelle version de l'émission, diffusée cette fois sur D8 dès octobre 2012. Il y présente une chronique hebdomadaire, Les Questions en 4/3 de Jean-Luc Lemoine, abrégé en Les 4/3. La chronique commence avec une question humoristique posée par un anonyme interrogé dans un marché parisien. Ensuite, Jean-Luc répond à la question avec humour et montre des off, ce qui s'est passé hors-antenne pendant les pubs ou ce à quoi les téléspectateurs n'ont pas fait attention.

Le 19 septembre 2011, sur Europe 1, alors qu'il est l'invité d'honneur d’On va s'gêner de Laurent Ruquier, il explique qu'il a accepté « parce que l'ambiance m'a rappelé une bande que j'avais fréquenté auparavant ». Laurent Ruquier lui suggère donc de revenir dans la bande à l'occasion, ce qu'il fera en novembre 2011.[réf. nécessaire]

Son retour dans l'émission marque la réconciliation alors qu'il s'était quelque peu fâché avec Laurent Ruquier lorsqu'il a présenté L'habit ne fait pas Lemoine.

À partir du , il devient chroniqueur dans l'émission de radio présenté par Cyril Hanouna Les pieds dans le plat qui est diffusée sur Europe 1.

En 2015, toujours chroniqueur régulier dans Touche pas à mon poste ! sur D8. Il se voit offrir par la chaine un prime spécial, consacré à sa chronique Les Questions en 4/3. L'émission est diffusée le 30 janvier 2015. La chronique redeviendra plus régulière à partir de 2016, et elle sera présentée désormais tous les mercredis, au lieu du jeudi précédemment.

Durant l'été 2016, il présente l'émission Guess My Age : Saurez-vous deviner mon âge ? sur D8[13].

Le 5 septembre 2016, il devient le temps d'un jour "La Miss Météo" de La Nouvelle Édition.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il vit avec Adeline depuis 2003, avec qui il a eu deux enfants : Gaspard et Violette.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Lemoine a participé à plusieurs films, en tant qu'acteur ou en tant que scénariste.

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Recto/Verso, adaptation de la pièce Mon colocataire est une merde
  • 1998 : Prise de tête, pour Les Films Alain Sarde
  • 2000 : mention spéciale du scénario ; festival du court métrage d’Istres
  • 1998/1999 : Le rendez-vous, pour Les Films du Kiosque
  • 1998/2001 : Les moniteurs, pour Miniato productions / Studio Canal +
  • 1997 : 99/00 Le grand chef, pour Alter Films
  • 2003 : La voyante et le président, pour Hachette (non tourné)

One-man show[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les Grillades du souvenir en 1995
  • Mon colocataire est une merde en 1996
  • Le Sens du ludique, une comédie pornographique et familiale en 2005 au théâtre du Splendid
  • Amours et chipolatas en 2006 (auteur)

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • En 2017, le groupe Stupeflip fait probablement (le nom étant coupé avant qu'il soit fini d'être prononcé) référence à lui dans sa chanson Grosse Tête[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.jean-luc-lemoine.com/edito.htm
  2. http://fc-jeanluclemoine.skyrock.com/3110690173-Biographie.html
  3. a, b, c, d, e et f Daphné Bürki, émission Le Tube sur Canal+, 25 octobre 2014, deuxième partie, 6 min 40 à 12 min 15 s.
  4. http://www.purepeople.com/people/jean-luc-lemoine_p1070
  5. « Virgin Tonic on Twitter », sur Twitter (consulté le 2 novembre 2016)
  6. a et b Elsa Larriviere, « Jean-Luc Lemoine présente sa première émission », sur live2times.com,
  7. « La biographie de Jean-Luc Lemoine », sur Premiere.fr,
  8. « Jean-Luc Lemoine - VSD », sur www.vsd.fr (consulté le 22 juin 2015)
  9. « Patrice Arditti et Téléssonne invités chez Cyril Hanouna », sur Essonneinfo.fr,
  10. Annonce de son arrivée sur Rire et Chanson
  11. « Le Bureau des Plaintes est ouvert », Le Figaro, 15 septembre 2010
  12. « REVIEW - Le Bureau des plaintes : Du bon et du moins bon », critique de l'émission Le Bureau des Plaintes sur première.fr
  13. a et b Aurélie Corbin, « Guess My Age : Jean-Luc Lemoine à la tête du nouveau jeu de D8 (VIDEO) », sur Télé-Loisirs (consulté le 24 mars 2016)
  14. « STUPEFLIP EN EXCLU SUR LONGUEUR D'ONDES ! », sur Longueur d'Ondes, (consulté le 6 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :