Isabelle Alonso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alonso.
Isabelle Alonso
Description de cette image, également commentée ci-après
Isabelle Alonso, à « La Comédie du livre »
de Montpellier, 23 mai 2009.
Naissance (66 ans)
Auxerre (Yonne)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Isabelle Alonso, née le à Auxerre (Yonne), est une militante féministe, romancière et chroniqueuse de radio et de télévision française.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Isabelle Alonso est née le [1],[2] à Auxerre de parents réfugiés politiques espagnols[3] dans une famille de quatre enfants. Elle est devenue française à l'âge de 8 ans par naturalisation[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, elle crée sa propre entreprise de conseil financier [5],[6].

Radio et télévision[modifier | modifier le code]

Remarquée par Philippe Bouvard en 1995 après la parution de son premier essai Et encore, je m’retiens ! Propos insolents sur nos amis les hommes, elle devient pour trois ans une des Grosses Têtes de RTL[6].

Dès son lancement en septembre 2000, elle est chroniqueuse dans l'émission On a tout essayé sur France 2 ainsi que dans l’émission radio On va s'gêner sur Europe 1, toutes deux animées par Laurent Ruquier.

De à , elle participe à L'Émission pour tous sur France 2[7].

Elle fait partie des personnalités intervenant au jeu télévisé Mot de passe sur France 2[8].

En 2014, elle revient ainsi aux Grosses Têtes sur RTL[9].

Presse et littérature[modifier | modifier le code]

Elle est chroniqueuse à Siné Hebdo devenu Siné Mensuel en 2010[10], et au mensuel Siné Madame créé en 2019 sur une idée née de sa rencontre avec le dessinateur Siné en 2008[11].

De 2002 à 2004, elle joue le rôle de Juliette dans la pièce de théâtre La Presse est unanime, créée par Laurent Ruquier, et on la retrouve plus tard (en 2010 et 2011) dans un one woman show mis en scène par Caroline Loeb et tiré de son premier livre Et encore, je m’retiens ![6]. Avec ce spectacle, elle souhaite montrer que « le féminisme est consubstantiel à la démocratie »[6]. Elle retrace l'histoire du travail des femmes, parle des inégalités persistantes ou encore de la place des femmes dans le monde politique[6].

Elle participe au festival d'Avignon (avec le Petit Hébertot de Xavier Jaillard) en 2012 [12] et 2014[13]. Le spectacle tourne dans toute la France[14], en Belgique[15] et en Suisse, jusqu'en 2015.

Engagement féministe[modifier | modifier le code]

Féministe engagée, Isabelle Alonso milite pour la défense des droits des femmes dans le monde. Elle se dit féministe par humanisme[16], pacifiste[17] et écologiste[18].

En 1999, suite aux insultes sexistes à l'encontre de Dominique Voynet, alors ministre de l'environnement, elle fonde l'association féministe Les Chiennes de garde avec Florence Montreynaud[6]. Le manifeste lancé déclare : « Nous, Chiennes de garde, nous montrons les crocs. Adresser une injure sexiste à une femme publique, c'est insulter toutes les femmes. Nous nous engageons à manifester notre soutien aux femmes publiques attaquées en tant que femmes. Nous affirmons la liberté d'action et de choix de toutes les femmes. Nous, Chiennes de garde, nous gardons une valeur précieuse : la dignité des femmes. »[6]. Elle en est la présidente jusqu'en 2003[6].

Elle tient un blog où elle publie les insultes anti-féministes qu'elle reçoit quotidiennement[6]. Elle y propose également une actualité concernant le mouvement Femen ainsi que les violences faites aux femmes[6].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Au niveau politique, Isabelle Alonso a apporté son soutien à Anne Hidalgo lors de la campagne des municipales de 2014 à Paris[19],[20] et à Jean-Luc Mélenchon pour la campagne de la présidentielle de 2017[21].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Isabelle Alonso a été distinguée dans l'ordre national du mérite au grade de chevalier le 2 mai 2017[22].

En 2018, elle reçoit le prix spécial du jury Jules Renard pour son livre "Je peux me passer de l'aube" aux éditions Héloïse d'Ormesson[23].

Œuvres[modifier | modifier le code]

avec Ségolène Royal et Laurence Rossignol après son spectacle à la Nouvelle Seine à Paris le 28 septembre 2014

Romans[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF13024724), consultée le 17 août 2012.
  2. Daniel Carrot, « Cosmopolit’Alonso », Dernières Nouvelles d’Alsace,‎ (lire en ligne).
  3. « Isabelle Alonso », sur France Inter.
  4. « Isabelle Alonso ».
  5. http://www.babelio.com/auteur/Isabelle-Alonso/33621
  6. a b c d e f g h i et j Claire Blandin, « Isabelle Alonso », Dictionnaire des féministes, PUF,‎ , p. 24-26
  7. Kévin Boucher, « France 2 officialise une partie de la bande de "L'Émission pour tous" de Laurent Ruquier » sur PureMédias, le 27 décembre 2013
  8. http://television.telerama.fr/tele/autre/mot-de-passe,3607262,emission43193809.php
  9. http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/christine-bravo-au-bord-de-la-crise-de-memerisation-dans-les-grosses-tetes-aujourd-hui-7774500753
  10. « Siné : maintenant, le mensuel »,
  11. « "Siné Madame" sort mercredi : dans les coulisses du premier mensuel satirique réalisé par des femmes »,
  12. http://www.festi.tv/Festival-Avignon-Off-2012-Rencontre-avec-Isabelle-Alonso_v518.html
  13. http://plusdeoff.com/2014/06/17/celebrites-festival-off-avignon-2014
  14. http://www.lavoixdunord.fr/region/grande-synthe-et-encore-j-me-retiens-le-ia17b47594n1696275
  15. http://editionseho.typepad.fr/weblog/2012/06/isabelle-alonso-sous-les-feux-des-projecteurs-%C3%A0-bruxelles-.html
  16. Émission On n'est pas couché diffusée le 10/06/2012
  17. http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article10361
  18. http://telescoop.tv/browse/896381/19/un-soir-a-la-tour-eiffel.html
  19. http://www.grazia.fr/societe/news/municipales-2014-entre-nkm-et-hidalgo-les-people-ont-fait-leur-choix-599414
  20. https://www.actualitte.com/article/monde-edition/l-industrie-du-livre-tres-presente-en-soutien-a-anne-hidalgo/46294
  21. http://www.lepoint.fr/art-de-vivre/stars-et-presidentielle-qui-soutient-qui-23-04-2017-2121816_4.php
  22. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=8C282C9A02AD9CEE652714CF34A28393.tpdila22v_2?cidTexte=JORFTEXT000034539587&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000034539581
  23. http://www.lejsl.com/edition-autun/2018/04/08/autun-le-prix-jules-renard-vient-d-etre-decerne-par-christophe-barbier-et-claude-lelouch

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :