On n'est pas couché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l’émission diffusée en 1995, voir On n'est pas couché (TF1).
On n’est pas couché
Logo de l’émission.
Logo de l’émission.

Genre Talk-show
Périodicité hebdomadaire
Création Catherine Barma
Laurent Ruquier
Réalisation Serge Khalfon
Présentation Laurent Ruquier
Participants Yann Moix
Léa Salamé
Thème du générique In the Shadows
The Rasmus
Pays Drapeau de la France France
Langue français
Nombre de saisons 10
Nombre d’émissions 310 (au 13 décembre 2014)
Production
Lieu de tournage Studio Gabriel (depuis 2014)
Moulin Rouge (2006-2014)
Durée environ 190 minutes
Format d’image 16/9
Format audio stéréo
Production Catherine Barma
Laurent Ruquier
Diffusion
Diffusion France 2
Date de première diffusion
Public conseillé tout public
Site web http://www.france2.fr/emissions/on-n-est-pas-couche
Chronologie
Précédent Tout le monde en parle

On n'est pas couché est une émission de débat télévisé diffusée depuis le sur France 2, chaque samedi soir en deuxième partie de soirée vers 23 h[1], présentée par Laurent Ruquier et coproduite par Catherine Barma et Laurent Ruquier.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'émission a été diffusée pour la première fois le . Elle est enregistrée le jeudi soir au Studio Gabriel depuis août 2014[2] et auparavant au Moulin Rouge[3] à Paris et dure environ trois à quatre heures ; c'est l'une des plus longues du PAF. La musique de générique et le thème récurrent diffusé dans l'émission est un extrait de In the Shadows du groupe finlandais The Rasmus.

Au début de l'émission, Laurent Ruquier présente de manière humoristique « Ceux qui n'ont pas pu venir ce soir », c'est-à-dire des personnalités qui ne sont pas présentes sur le plateau mais qui ont été présentes dans l'actualité de la semaine. Lors de la saison 2012-2013, cette partie a été renommée flop ten, mais conserve le même esprit. Ensuite, un invité politique rejoint le plateau pour entamer un débat d'actualité ou présenter une œuvre personnelle (excepté durant les périodes de campagne électorale). Puis, chaque invité commente un dessin humoristique qu'il a choisi dans la presse de la semaine passée. Après cela, les invités passent chacun leur tour dans le fauteuil de l'interview pour être confronté aux chroniqueurs. Elle fête sa 100e émission le samedi 11 avril 2009[4].

De nombreuses altercations au cours de ses diffusions ont eu lieu : Jacques Attali, Bernard Tapie, Doc Gynéco, Michaël Youn, Muriel Robin et Christophe Hondelatte notamment ont quitté le plateau en pleine émission.

Christophe Alévêque et Patrick Timsit ont été les personnalités les plus invitées (sept fois) du lancement de l'émission à juin 2011 (Nadine Morano parmi les invités politiques, cinq fois)[réf. nécessaire].

Chroniqueurs[modifier | modifier le code]

Chroniqueurs
Saison 1
(2006-2007)
Saison 2
(2007-2008)
Saison 3
(2008-2009)
Saison 4
(2009-2010)
Saison 5
(2010-2011)
Saison 6
(2011-2012)
Saison 7
(2012-2013)
Saison 8
(2013-2014)
Saison 9
(2014-2015)
Saison 10
(2015-2016)
Éric Zemmour Natacha Polony Léa Salamé
Michel Polac Éric Naulleau Audrey Pulvar Aymeric Caron Yann Moix

Saisons[modifier | modifier le code]

Saison 1 (2006-2007)[modifier | modifier le code]

La première de l'émission s’est déroulée le samedi 16 septembre 2006 en remplacement de l'émission Tout le monde en parle de Thierry Ardisson. Laurent Ruquier est entouré chaque semaine de polémistes et de chroniqueurs humoristiques :

Saison 2 (2007-2008)[modifier | modifier le code]

La première de l'émission de la saison s’est déroulée le samedi 8 septembre 2007. Laurent Ruquier est entouré chaque semaine des intervenants suivants :

Saison 3 (2008-2009)[modifier | modifier le code]

La première de l'émission de la saison s’est déroulée le samedi 6 septembre 2008. Laurent Ruquier est entouré chaque semaine des intervenants suivants :

Saison 4 (2009-2010)[modifier | modifier le code]

La première de l'émission de la saison s’est déroulée le samedi 5 septembre 2009. Laurent Ruquier est entouré chaque semaine des intervenants suivants :

Les deux nouveautés de la saison incluent des dessins satiriques sur l'actualité sont proposés aux invités avant l'émission, chaque invité en choisit un et le commente sur le plateau ; et « Le mur d'image » où 16 photos de personnalités faisant l'actualité sont présentées et les invités doivent choisir celle qui les intéresse le plus.

Saison 5 (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Vue générale du plateau de l'émission.
Vue générale du plateau de l'émission (en 2011).

La saison a démarré le samedi 4 septembre 2010 et s'est terminée le samedi 25 juin 2011. Cette saison était la dernière d'Éric Zemmour et Éric Naulleau. Laurent Ruquier est entouré chaque semaine des intervenants suivants :

Une nouveauté était présente en début de saison : les invités recevaient un cadeau. Cependant, à la suite de nombreuses plaintes pour publicité clandestine, ce n'est plus le cas depuis l'émission du 2 octobre 2010.

Jonathan Lambert, en fin de contrat, décide de quitter l'émission. De plus, Laurent Ruquier souhaite renouveler ses chroniqueurs, il décide alors de ne pas reconduire Éric Zemmour et Éric Naulleau pour la prochaine saison[5].

Saison 6 (2011-2012)[modifier | modifier le code]

La première de l'émission de la saison a été diffusée le . Laurent Ruquier est entouré d'une toute nouvelle équipe, composée des intervenants suivants[6] :

Audrey Pulvar quitte l'émission de façon précoce en juin 2012 à cause de la nomination de son compagnon de l'époque Arnaud Montebourg au ministère du Redressement productif[9], ce qui a provoqué une polémique à droite[10] (l'UMP ayant demandé sa démission[11]).

Saison 7 (2012-2013)[modifier | modifier le code]

La première de l'émission de la saison a été diffusée le . Laurent Ruquier est entouré, pour la saison 7, des intervenants suivants :

  • Natacha Polony, journaliste, chroniqueuse et essayiste française ;
  • Aymeric Caron[12], journaliste de télévision et de radio ;
  • Jonathan Lambert, humoriste, « le plus régulièrement possible », comme l'a dit Laurent Ruquier le 16 septembre 2012 (présent les 15 septembre 2012, 06 octobre 2012, 03 novembre 2012, 1er décembre 2012, 12 janvier 2013 et 27 avril 2013).

Saison 8 (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Les intervenants de cette saison sont, autour de Laurent Ruquier :

  • Natacha Polony, journaliste, chroniqueuse et essayiste française ;
  • Aymeric Caron, journaliste de télévision et de radio ;
  • Donel Jack'sman, humoriste (durant les deux premières émissions, mais ses prestations furent coupées au montage)[13] ;
  • Nicolas Bedos, dramaturge, metteur en scène et humoriste (chronique « de manière ponctuelle » à partir de la troisième émission)[14],[15].

En février 2014, Natacha Polony annonce son intention de quitter l'émission à la fin de la saison[16]. C'est aussi la dernière saison qui est enregistrée au Studio du Moulin Rouge.

Saison 9 (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Cette saison a lieu pour la première fois au Studio Gabriel[17]. La première émission de la saison a été diffusée le .

Les intervenants de cette saison sont, autour de Laurent Ruquier :

Saison 10 (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Cette saison a lieu au Studio Gabriel. La première émission de la saison est diffusée le .

Les intervenants de cette saison sont, autour de Laurent Ruquier :

La deuxième prestation de Marc-Antoine Le Bret, qui n'a pas fait rire le public, a été coupée au montage[18]. Mais Il est revenu par la suite et ses prestations ont été bien plus appréciées. Il a été présent au total dans les émissions du : 29 août 2015, 26 septembre 2015, 31 octobre 2015, 28 novembre 2015, 19 décembre 2015 et 9 janvier 2016.

Lors de l'émission du , Michel Onfray révèle que le poste de chroniqueur de Yann Moix lui a été proposé, et qu'il l'a refusé[19].

Le , à la suite des attentats du 13 novembre 2015 en France, France 2 ne souhaite pas diffuser l’émission enregistrée le 12 novembre avec comme invités Malek Boutih, Arash Derambarsh, Matthieu Kassovitz, Alice David, Philippe Lacheau et Enzo ainsi que Ze Fiesta de Patrick Sébastien qui devait être diffusée en première partie de soirée (finalement diffusée les 26 décembre 2015 et 2 janvier 2016). À la place, la chaîne rallonge l'édition spéciale du journal de 20 heures d'une heure, lui faisant durer 2 heures au total et diffuse, tout de suite après, une édition spéciale d'On n'est pas couché dans laquelle des personnalités, politiques et culturelles, font part de leur réaction face aux attentats. L’émission est alors intitulée On est solidaire, et est diffusée en direct et sans public de 22 h à h 15.

Pour l’émission du , Manuel Valls est invité sur le plateau. Il s’agit de la première fois qu’un Premier ministre français en exercice accepte de venir à l’émission, bien que Manuel Valls fût déjà venu en tant que Ministre de l'Intérieur et député français. L’émission réalise alors ses meilleurs chiffres d’audience de la saison 2015-2016, tant en termes de nombre de téléspectateurs (si l’on omet l’émission spéciale suite aux attentats) qu’en parts d’audience.

Audiences[modifier | modifier le code]

Chaîne Date de diffusion Invités Audience moyenne Réf.
Nombre de téléspectateurs PDM
France 2 Ségolène Royal, Florence Foresti, Pierre Arditi, Jean-Luc Lemoine, Grand Corps Malade, Robert Combas, Jean-Claude Brisseau, Michèle Bernier, Jean-Louis Murat, Élisabeth Guigou, Christine Angot, Arno Klarsfeld, Laurence Piot, Charles Berling, Lise Bellynck 1 680 000 40,2 % [44]
Chantal Jouanno, Pierre Cassignard, Cristiana Reali, Nicolas Rey, Patrick Pelloux, Kamini 2 700 000 11 % [45]
Marine Le Pen, Marc Lièvremont, Véronique Genest, Gabou Bokobza, Izia 2 300 000 28,7 % [46]
Jean-Luc Mélenchon, Ana Girardot, Niels Schneider, Alexandre Poulin, Philippe Besson 2 000 000 23,8 % [45]
Daniel Cohn-Bendit, Camélia Jordana, Éric Zemmour, Michel Denisot, Xavier Dolan et Anne Dorval 1 600 000 28,5 % [47]

(émission spéciale
On est solidaire)
Jean-Luc Mélenchon, Édouard Philippe, Jean-Christophe Lagarde, Razzy Hammadi, Catherine Frot, Youssoupha, Sylvie Testud, Arno Klarsfeld, Kheiron, Frédéric Beigbeder, Raphaël Glucksmann, Michèle Laroque, Gérard Jugnot, Michaël Foessel, Michel Drucker, Gérard Miller, Charles Berling, Manu Payet et Vikash Dhorasoo 3 240 000 22,2 % [32]
Manuel Valls, Jean d'Ormesson, Jérémy Ferrari, Gérard Darmon, Patrick Rambaud et Éva Husson 2 100 000 29,1 % [40]
Christiane Taubira, Jean Imbert, Jain et Philippe Torreton 1 990 000 28 % [48]
Légende 
  •      Les plus hauts chiffres d'audience

Polémiques[modifier | modifier le code]

L'émission est connue pour ses polémiques parfois très violentes. Les principaux invités ayant quitté le plateau se trouvent au cours de la première saison, lors de la participation de Michel Polac (Muriel Robin, Bernard Tapie et Doc Gynéco). D'autres polémiques ont eu lieu avec, entre autres, Annie Lemoine, Catherine Breillat, Cali, Harry Roselmack, Georges-Marc Benamou, Jacques Weber, Jacques Attali, Christophe Hondelatte, Daniela Lumbroso, Soan, Lady Gaga, Samuel Benchetrit, Bernard-Henri Lévy, Tristane Banon, Augustin Legrand, Yamina Benguigui, Jeannette Bougrab ou encore une querelle particulièrement violente avec Francis Lalanne.

Quelques clashs ont eu lieu avec la journaliste Caroline Fourest. Avec Éric Zemmour pour Libres de le dire, avec Éric Naulleau également, avec Frigide Barjot lors de la parution d'Inna. On note aussi une altercation entre Caroline Fourest et Aymeric Caron diffusée le 2 mai 2015 : après que le chroniqueur a évoqué une condamnation en diffamation de l'essayiste (affaire qui doit être rejugée en appel à la date de l'émission[49],[50]), celle-ci s'emporte et l'insulte[51]. Dans l'émission qui a suivi, Laurent Ruquier a expliqué avoir décidé de ne plus jamais recevoir Caroline Fourest dans l'une de ses émissions.

Mais si ces polémiques font la réputation de l'émission, la grande majorité des interviews se passent bien. Certains clashs se sont déroulés avec plusieurs protagonistes comme Isabelle Mergault et Daniel Auteuil venus parler de leur film Donnant-donnant[52], ou encore une polémique avec Patrick Sébastien et un homme du public, à laquelle se sont mêlés Audrey Pulvar (pas encore chroniqueuse), Éric Zemmour et Guy Béart[53].

Ces polémiques ont contribué à la réputation d'Éric Zemmour et d'Éric Naulleau.

Le , Michel Drucker et Laurent Ruquier ont révélé leur opposition à l'idée d'inviter Marine Le Pen dans l'une de leurs émissions. Michel Drucker a déclaré qu'il choisissait librement ses invités, tandis que Laurent Ruquier a indiqué qu'il se posait la question, mais qu'il refusait d'accueillir la présidente du Front national pour l'instant. À la suite de la condamnation judiciaire d'Éric Zemmour pour provocation à la discrimination raciale, le président de SOS Racisme Dominique Sopo a demandé à France Télévisions de sanctionner le chroniqueur d'On n'est pas couché.

La production de l'émission a annoncé en mai 2011 aux deux chroniqueurs Éric Naulleau et Éric Zemmour qu'ils ne participeront pas à la saison 2011-2012 de l'émission, une décision que Laurent Ruquier explique par un besoin de renouvellement[54].

L'association française Acrimed (Action critique Médias) a consacré plusieurs articles de critique des médias concernant des parties de cette émission[55].

En 2012, l'introduction d'un article de Marc Silberstein publié dans Le Monde libertaire compile de nombreux reproches : « On n’est pas couché, sur France 2, déversoir de toutes les rengaines pseudo-intellectuelles du moment, dérisoire cénacle composé de propagandistes de cour ou d’histrions épatant la galerie, de journaleux dégoulinants de morgue, de savants factices, voire frauduleux, d’essayistes à la mode, de politicards en mission, ou de punching-balls offerts aux ego carnassiers de ceux qui ont le pouvoir de dire ce qui est bien et ce qui mal (en politique, en littérature, en musique, en sciences, en économie, en droit du travail, que sais-je encore) »[56].

En 2014, la participation, en tant qu'invité cette fois, d'Éric Zemmour, venu promouvoir son livre Le Suicide français, crée une polémique dans les médias, notamment liée à ses propos sur la période de l'Occupation.

Le 1er novembre 2014, Patrick Sabatier est invité pour faire la promotion de son livre 60 ans et alors ?. Aymeric Caron lui demande pourquoi il n'a pas pensé à interroger à ce sujet l'animatrice Soizic Corne avec laquelle il animait Les Visiteurs du mercredi de 1976 à 1980. Celui-ci lui répond : « Elle n'est pas disponible ». Laurent Ruquier croit comprendre qu'elle est décédée et le dit à Aymeric Caron qui s'étonne de cette information ne l'ayant lu nulle part. Il demande à vérifier. Mais Laurent Ruquier lui répond qu'il n'est pas la peine d'insister. La séquence devait être coupée au montage, mais elle est montrée. Le frère de Soizic Corne s'indigne de cette attitude et le fait savoir à Laurent Ruquier qui dès la semaine suivante se place en numéro un du Flop Ten pour s'excuser.

Toujours en 2014, Laurent Ruquier crée la polémique en comparant les terroristes corses aux djihadistes. Un émoi de plusieurs Corses a lieu, notamment sur les réseaux sociaux. Malgré la controverse, Laurent Ruquier ne présente pas d'excuses[57].

En 2015, la polémique de Nadine Morano sur ses propos tenus sur la « race blanche » lors de son passage à l' émission le 26 septembre, lui a valu le retrait de son investiture aux élections régionales le 7 octobre par la commission nationale d'investiture (CNI).

Autour de l'émission[modifier | modifier le code]

Laurent Ruquier explique lors de l'émission du samedi 22 novembre 2014 le sens du nom de l'émission à la suite du propos de son chroniqueur. Aymeric Caron défend une idée du journalisme à la suite de l'extrait d'un reportage d’Élise Lucet : « Elle incarne un pan des journalistes qui disent : - non, les journalistes ne doivent pas être couchés, il est normal que l'on bouscule les gens ». Laurent Ruquier poursuit : « c'est pour ça que l'on a appelé cette émission ainsi. On n'est pas couché c'est le sens premier de l'émission, après on n'a gardé que le côté long de cette émission qui dure plus de trois heures à la diffusion en pensant évidemment que l'on n'allait pas au lit très tôt. C'est moi qui ai choisi le titre de cette émission avec le sens de On n'est pas couché devant les invités ».

Compilation[modifier | modifier le code]

En période de vacances, France 2 diffuse On n'est pas couché : Les plus belles nuits, une compilation des meilleurs moments des saisons précédentes.

Émissions en direct[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Normalement, l'émission est tournée le jeudi pour une diffusion le samedi suivant (le vendredi étant consacré au montage de l'émission). Mais lorsqu'il n'est pas possible de faire l'enregistrement le jeudi, l'émission est alors diffusée exceptionnellement en direct. Ce qui est arrivé les samedis :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Site officiel »
  2. Florence Le Méhauté, « France 2 : On n’est pas couché quitte le Moulin Rouge », sur Programme.tv,‎ (consulté le 10 décembre 2014)
  3. « assister à l'enregistrement de l'émission », sur forums.france2.fr,‎ (consulté le 12 octobre 2014)
  4. « On n'est pas couché, la 100ème (11 avril 2009) », La bande à Ruquier.com,‎ (consulté le 18 décembre 2011)
  5. « Ruquier explique pourquoi il a viré Zemmour et Naulleau »,‎ (consulté le 12 octobre 2014)
  6. http://www.ozap.com/actu/laurent-ruquier-audrey-pulvar-nicolas-bedos-rejoindront-couche/429410
  7. « EXCLU: Les humoristes Tsamère et Ferrari remplacés par Florian Gazan chez Ruquier », sur Jean-Marc Morandini,‎ (consulté le 16 novembre 2011)
  8. « On n’est pas couchés : Ça déménage chez Ruquier ! », sur France-Soir,‎ (consulté le 16 novembre 2011)
  9. "On n'est pas couché" : Pulvar sur le départ Le HuffPost, 4 juin 2012
  10. Audrey Pulvar au cœur d'une tempête politico-médiatique Atlantico 20 mai 2012
  11. "On n'est pas couché" : l'UMP demande la démission d'Audrey Pulvar La depeche, 21 mai 2012
  12. http://www.ozap.com/actu/-on-n-est-pas-couche-aymeric-caron-va-remplacer-audrey-pulvar/441497
  13. Raphaël Porier, « On n’est pas couché : Donel Jack’sman déjà évincé » sur programme.tv, 13 septembre 2013
  14. Charlotte Moreau, « "On n’est pas couché" : Nicolas Bedos brille chez Ruquier » sur Le Parisien, 22 septembre 2013
  15. Anne-Yasmine Machet, « Nicolas Bedos rejoint On n'est pas couché » sur L'Express, 3 septembre 2013
  16. « "On n'est pas couché" : la dernière de Natacha Polony », sur Le Point,‎
  17. Annonce de Laurent Ruquier dans l'émission du 14 juin 2014.
  18. Hortense Guyot, « "On n'est pas couché" : Marc-Antoine Le Bret déjà coupé au montage », sur Metronews,‎ (consulté le 1er octobre 2015).
  19. A.M., « Michel Onfray à Yann Moix : "Votre place, on me l'a proposée et je l’ai refusée" » sur programme.tv, 20 septembre 2015
  20. Sarah Lecoeuvre, « Audiences : retour gagnant pour On n'est pas couché », sur Le Figaro interactif,‎ (consulté le 30 août 2015)
  21. Joachim Ohnona, « ONPC : Marc-Antoine Le Bret coupé au montage... Déjà sur le départ ? », sur PurePeople.com,‎ (consulté le 7 septembre 2015)
  22. Allyson Jouin-Claude, « On n'est pas couché : Guy Bedos insulte (encore) Nadine Morano », sur Le Figaro interactif,‎ (consulté le 14 septembre 2015)
  23. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : Guy Bedos se lâche, déjà un record avec 27 % du public et un pic à 3,2 millions de curieux », sur TouteLaTele.com,‎ (consulté le 14 septembre 2015)
  24. Guillaume Denis, « On n’est pas couché : Laurent Ruquier annonce le départ de Léa Salamé, France 2 en baisse », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 21 septembre 2015)
  25. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : le face à face Léa Salamé, Yann Moix, Nadine Morano domine la soirée », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 3 octobre 2015)
  26. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : Alain Finkielkraut et la polémique « Race blanche » de Nadine Morano offrent un record à Laurent Ruquier », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 4 octobre 2015)
  27. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : avec Claude Bartolone et Shy’m, Laurent Ruquier attire 25,3 % du public », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 15 octobre 2015)
  28. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : Ruquier, Moix et Salamé en tête dès la fin de Coupe du monde de rugby, le mag », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 18 octobre 2015)
  29. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : un double record pour Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix face à Danse avec les stars » sur toutelatele.com, 25 octobre 2015
  30. Jérôme Roulet, « Avec Nicolas Hulot et Baptiste Lecaplain, On n’est pas couché conserve son leadership » sur toutelatele.com, 1er novembre 2015
  31. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix résistent à TF1 et Nikos Aliagas », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 8 novembre 2015)
  32. a, b et c Jérôme Roulet, « On est solidaire / On n’est pas couché : un hommage salué face au Mentalist », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 15 novembre 2015)
  33. a et b Jérôme Roulet, « On n’est pas couché devance Danse avec les stars la suite, 3 millions de Français devant le "Top 10" de Laurent Ruquier », sur www.toutelatele.com,‎ (consulté le 22 novembre 2015)
  34. Benoît Daragon, « Audiences : Laurent Delahousse, "On n'est pas couché" et "Salut les Terriens !" en forme » sur PureMédias, 29 novembre 2015
  35. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : en l’absence d’invité politique, Laurent Ruquier en retrait face à Danse avec les stars, la suite » sur toutelatele.com, 13 décembre 2015
  36. Jérôme Roulet, « On n’est pas couché : une part de marché impactée par la fin de Miss France et Le rêve d’une vie » sur toutelatele.com, 20 décembre 2015
  37. Joshua Daguenet, « On n’est pas couché en mode best of et Stars 80 au coude à coude en seconde partie de soirée » sur toutelatele.com, 27 décembre 2015
  38. Olivier Sudrot, « On n’est pas couché VS Le grand blind test : Laurent Ruquier leader en hausse face à Laurence Boccolini » sur toutelatele.com, 4 janvier 2016
  39. Joshua Daguenet, « On n’est pas couché : un record pour la première de Laurent Ruquier en 2016 » sur toutelatele.com, 10 janvier 2016
  40. a et b Le TVMag.com, « Audiences : 2,1 millions de téléspectateurs pour Manuel Valls dans On n'est pas couché », sur Le Figaro interactif,‎ (consulté le 17 janvier 2015)
  41. Joshua Daguenet, « On n’est pas couché : Laurent Ruquier loin devant le grand blind test de TF1 » sur toutelatele.com, 24 janvier 2016
  42. Olivier Sudrot, « On n’est pas couché : Laurent Ruquier leader en hausse sur France 2 », sur Toutelatele.com,‎ (consulté le 31 janvier 2016).
  43. Joshua Daguenet, « On n’est pas couché : Christiane Taubira fédère 2 millions de téléspectateurs » sur toutelatele.com, 7 février 2016
  44. http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=6395&anecdotes=true
  45. a et b http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/marine-le-pen-record-d-audience-et-accrochages-au-grand-journal-23-03-2011-1310368_52.php
  46. http://www.purepeople.com/article/laurent-ruquier-record-d-audience-pour-on-n-est-pas-couche_a96214/1
  47. http://coulisses-tv.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=4690%3Arecord-d-audience-pour-laurent-ruquier-et-“on-n-est-pas-couché”-samedi-sur-france-2&Itemid=396
  48. Audiences : Christiane Taubira booste "On n'est pas couché"... mais pas autant que Manuel Valls, Ozap
  49. « Caroline Fourest : le mensonge de trop », sur blog.mediapart.fr,‎ (consulté le 8 mai 2015)
  50. « A mes procureurs », sur www.huffingtonpost.fr.
  51. « Caroline Fourest à Aymeric Caron dans "ONPC" : "Ça me fait chier de parler à quelqu'un d'aussi con !" », sur Francetvinfo.fr,‎ (consulté le 8 mai 2015).
  52. [vidéo]« Clash entre Isabelle Mergault et Zemmour/Naulleau dans On n'est pas couché », sur YouTube (consulté le 25 février 2014)
  53. Clash entre Zemmour, Sébastien, Béart, Pulvar, et un spectateur
  54. « Ruquier ne reconduit pas Naulleau et Zemmour la saison prochaine », sur Ouest-France,‎ (consulté le 16 novembre 2011)
  55. http://www.acrimed.org/mot1309.html
  56. Le Monde libertaire dénigré : des ravages médiatiques sur l’égocentrisme d’un esprit autrefois salutaire, consulté le 15 mars 2014.
  57. Fabien Morin, « Une blague de Laurent Ruquier sur les extrémistes fait polémique en Corse », sur TV Magazine,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]