Profilage (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Profilage.

Profilage

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la série.

Genre Série policière, de profilage criminel, Dramatique
Création Fanny Robert et Sophie Lebarbier
Production Gwendale Schmitz
Acteurs principaux Odile Vuillemin
Philippe Bas
Guillaume Cramoisan
Vanessa Valence
Raphaël Ferret
Jean-Michel Martial
Musique Alexandre Fortuit
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 5 (6e en tournage)
Nb. d'épisodes 54 (Liste)
Durée environ 50 minutes
Diff. originale – en production
Site web http://www.tf1.fr/profilage/

Profilage est une série télévisée française créée par Fanny Robert et Sophie Lebarbier et diffusée depuis le sur TF1.

En Belgique, la série est diffusée sur la RTBF depuis le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série relate les enquêtes de Chloé Saint-Laurent, psychologue spécialisée en criminologie. Son expérience et sa sensibilité exceptionnelles lui permettent de décrypter l’esprit des assassins comme des victimes pour aider la police du 3e DPJ à résoudre les enquêtes les plus troublantes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

  • Vanessa Valence : Frédérique « Fred » Kancel, décédée (saisons 1 à 5)
  • Guillaume Cramoisan : le commandant Matthieu Pérac, décédé (saisons 1 et 2, meurt assassiné par Louise Drancourt dans le dernier épisode de la saison 2)
  • Didier Ferrari : « Le Doc » (saison 1, 6 épisodes)
  • Guillaume de Tonquédec : « Le Doc » (saison 2, 12 épisodes)
  • Laurence Cormerais : Delphine Pérac, femme de Mathieu (saisons 1 et 2)
  • Marie Kremer : Louise Drancourt, fausse-sœur de Chloé (saison 2 épisodes 7 à 12, saison 5 épisode 6)
  • Nathan Georgelin : Lucas Rocher, fils de Thomas (saisons 3 à 5)
  • Benjamin Baroche : Alban Skela / commandant Antoine Garrel (saisons 3 et 4)
  • Frédérique Bel : Barbara Cluzel, avocate en guerre contre Thomas (saison 3)
  • Juliette Roudet : Adèle Delettre, criminologue (saisons 4 et 5)
  • Fanie Zanini : Lili Merrick, fille adoptive de Chloé (saisons 4 et 5)
  • Laurence Masliah : Laurence Fisher, mère de Chloé (saisons 4 et 5)

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après les échecs plus ou moins relatifs de Paris, enquêtes criminelles et RIS police scientifique, copiés-collés de séries américaines, les scénaristes Fanny Robert et Sophie Lebarbier décident, elles, de revendiquer « l'originalité et la nouveauté » pour leur fiction. Elles décident donc de construire une série policière qui se concentre sur l'aspect psychologique. Elles créent le personnage de Chloé Saint-Laurent, jeune psychologue experte en criminologie, aux « névroses [...] évidentes », rappelant le Dr Spencer Reid, d'Esprits criminels[1].

Odile Vuillemin se rend au casting détendue, persuadée qu'elle n'obtiendra pas le rôle de Chloé Saint-Laurent. Avec son physique « atypique » et dans un milieu où on est vite catalogué, elle pense ne pas correspondre aux critères de TF1. Mais lors de son essai il se passe « un truc » et finalement, elle décroche ce qui est son premier rôle dans une série télévisée[2]. Lors du casting, le réalisateur Éric Summer flashe sur les chaussures vernies, blanches à talons jaunes, d'Odile Vuillemin. Il donne à l'actrice carte blanche pour le style vestimentaire de son personnage. Elle part acheter à Londres des tenues fantaisistes colorées, devenues emblématiques de son personnage, et change sa couleur de cheveux[3]. Fanny Robert, co-créatrice de la série, écrit le rôle d'Hippolyte de Courtène en pensant le donner à son mari acteur, Raphaël Ferret, mais la chaîne n'est pas de cet avis. Finalement, ne trouvant pas d'autre acteur pour le rôle et devant l'insistance de Fanny Robert, TF1 accepte que Raphaël Ferret prenne le rôle[4].

À la fin de la deuxième saison, l'acteur Guillaume Cramoisan, qui incarne le Commandant Matthieu Pérac, annonce qu'il quitte la série. Il justifie son départ par un sentiment que son personnage « piétine » et n'a pas de perspective d'évolution[5]. Il est remplacé à partir de la troisième saison par le comédien Philippe Bas qui incarne un nouveau personnage, le Commandant Thomas Rocher[6]. Valérie Dashwood, venue passer un casting pour un rôle dans un épisode, obtient le rôle récurrent du médecin légiste en remplacement de Guillaume de Tonquédec[7].

Pour la sixième saison, les scénaristes veulent « rebattre les cartes » d'une équipe installée depuis plusieurs années. Ils décident donc de se séparer du personnage du lieutenant Frédérique Kancel, joué par Vanessa Valence, dans le final de la cinquième saison[8].

Le 4 décembre 2014, l'actrice Odile Vuillemin, présente depuis le début dans le rôle de Chloé Saint-Laurent, personnage central de la série, annonce son départ à la fin de la sixième saison. Elle explique avoir connu un « bouleversement » en tournant le téléfilm Sous l'emprise, où elle incarne une femme battue, lui donnant envie de se consacrer à d'autres projets. Les producteurs indiquent que la série continuera sans elle, et qu'ils sont d'ores et déjà au travail sur une nouvelle héroïne[9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Au printemps 2011, la série est en plein tournage de la troisième saison[10].

Le tournage de la quatrième saison débute le 14 mai 2012[11] et se termine en avril 2013.

Le tournage de la cinquième saison commence le 19 août 2013[12] au 24 juillet 2014.

Le tournage de la sixième saison commence en novembre 2014[13] pour se terminer en octobre 2015.

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

En 2015, la série est présente dans 83 pays[14].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Profilage.

La série comporte à ce jour cinq saisons.

Saison Nombre
d'épisodes
Horaire Diffusion en France Audiences (en millions)
Début de saison Fin de saison Première Finale Moyenne
1 6 Jeudi 20 h 55 23 avril 2009 7 mai 2009 6,76 4,94 5,60 [16]
2 12 27 mai 2010 10 juin 2010 6,72 [17] 6,70 [18] 6,20 [16]
18 novembre 2010 2 décembre 2010
3 12 15 mars 2012 19 avril 2012 6,09 [19] 7,20 [20] 6,51 [16]
4 12 5 septembre 2013 10 octobre 2013 6,88 [21] 7,22 [22] 7,01 [21]
5 12 16 octobre 2014 4 décembre 2014 7,72 [23] 7,21 [24] 7,11 [25]
6 inconnues

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • le commissaire Grégoire Lamarck (interprété par Jean-Michel Martial) : marié à Christiane Lamarck, il l'a trompée 3 ans avec Marie-Laure Brévin. Il engage Chloé Saint-Laurent car il a connaît depuis qu'elle est adolescente. Il a travaillé sur la disparition de la mère de cette dernière. Dans la saison 4, il se rend au domicile de Chloé pour lui avouer que lui et Laurence Fisher, la mère de Chloé, voulaient faire interner le père de Chloé. Il lui explique également avoir été à ses côtés dans l'ambulance quand le père de Chloé a frappé Laurence. Dans le dernier épisode, il lui avoue que sa mère n'est pas morte mais il se fait tirer dessus avant d'en dire plus. Dans la saison 5, remis de ses blessures, il reprend ses fonctions, mais désormais il se déplace avec une canne et devient plus autoritaire.
  • Chloé Saint-Laurent (interprétée par Odile Vuillemin) : célibataire, elle est la fille de Michel et Laurence Fisher. Engagée par le commissaire Lamarck, elle a été enfermée pendant 5 ans dans un hôpital psychiatrique après avoir découvert le cadavre de sa mère, poignardée de 25 coups de couteau. Les experts ont conclu à une crise de délire paranoïaque. Chloé n’a jamais pu s’empêcher de penser que si elle n’était pas sortie, cela ne serait pas arrivé. Le premier lieutenant arrivé sur les lieux s’appelait Grégoire Lamarck. Après la mort de Pérac, elle quitte la DPJ pour vivre en Bretagne. C'est le commandant Thomas Rocher qui la fait revenir. Dans la saison 5, elle retrouve sa mère et adopte une fille, Lili.

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Le cinq premières saisons de la série sont suivies en moyenne par 6,5 millions de téléspectateurs. Le 11e épisode de la quatrième saison réalise la meilleure audience de la série avec 8,04 millions de téléspectateurs, soit 31,1 % de part d'audience[21]. Le 5e épisode de la première saison réalise la plus mauvaise audience de la série en attirant seulement 4,71 millions de téléspectateurs, soit 20,4 % de part d'audience[26].

L'audience moyenne de la série ne cesse de progresser de saison en saison. La première saison est suivie par une moyenne de 5,60 millions de téléspectateurs. La seconde saison, diffusée en deux parties, gagne 600 000 téléspectateurs, avec une moyenne de 6,20 millions de téléspectateurs. La troisième saison voit son audience en hausse de 310 000 téléspectateurs, se hissant à une moyenne de 6,51 millions de téléspectateurs. Le onzième épisode se classe à la 93e position du top 100 des meilleures audiences de la télévision française de 2012, avec une audience consolidée[N 1] de 7,8 millions de téléspectateurs[27].

La quatrième saison passe la barre des sept millions avec 7,01 millions de téléspectateurs, soit 500 000 téléspectateurs de plus que la saison précédente. Quatre épisodes se placent dans le top 100 des meilleures audiences de la télévision française de 2013. Le onzième épisode se classe en 39e position, le septième en 53e, le huitième en 84e et le douzième en 97e, avec des audiences consolidées[N 1] comprises entre 8,2 et 7,4 millions de téléspectateurs[28].

La cinquième saison gagne 100 000 téléspectateurs, attirant 7,11 millions de téléspectateurs, la meilleure audience moyenne de la série depuis sa création. Neuf épisodes sur les douze de la saison se placent dans le top 100 des meilleures audiences de la télévision française de 2014. Le onzième épisode se place en 34e position, le premier en 44e, le septième en 54e, le cinquième en 55e, le neuvième en 59e, le douzième en 65e, le troisième en 66e, le sixième en 85e, et le dixième en 87e, avec des audiences consolidées[N 1] comprises entre 8,6 et 7,4 millions de téléspectateurs[29].

Audience française moyenne par saison*

Réception critique[modifier | modifier le code]

Sur Allociné, la série obtient une note de 3,6/5 pour 963 notes dont 73 critiques.

Lucas Armati, de Télérama, est déçu que le bon point de faire une série policière moins scientifique soit gâché par des intrigues grossières, sans le charme des séries américaines. Il salue quand même la performance d'Odile Vuillemin en Chloé Saint-Laurent[30].

Pierre Langlais, de Slate, qualifie la série de « dernier exemple raté de série française copiée sur les États-Unis ». Chloé Saint-Laurent s'inscrit dans la veine des héros excentriques tel que Patrick Jane de Mentalist. Mais malgré la « performance honnête » des comédiens, la série manque d'ambition[31]. Dans Télérama, il juge la série de « divertissement formaté [...] aux intrigues résolues au pas de course ». La réalisation est lisse, les décors amusants et les dialogues inégaux, seule Odile Vuillemin tire son épingle du jeu[32].

La cinquième saison est jugée bonne voire excellente par les divers programmes télé. La saison est osée et étonnante avec des enquêtes réussies, plus intenses et plus violentes, au ton plus sombre et dramatique[33].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c L'audience consolidée consiste en l'audience du programme lors de sa diffusion à laquelle on ajoute l'audience des visionnages différés à 7 jours.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Julia Baudin, « Profilage, nouvelle fiction policière sur TF1 », sur TV Magazine,‎
  2. Véronique Cauhapé, « Odile Vuillemin Poupée pop », sur Le Monde,‎
  3. Caty Dewanckèle, « Profilage : Odile Vuillemin sous tous les profils », sur Première
  4. Pierre Bertinchamps, « Raphaël Ferret (Profilage) : « Oui, je dois ce rôle à ma femme » », sur telepro.be,‎
  5. « Profilage perd son héros », sur Le Parisien,‎
  6. Thomas Destouches, « Profilage recrute Philippe Bas », sur Allociné,‎
  7. Bruno Vanpraet, « Valérie Dashwood : « Profilage est une série particulière et j’aime faire partie de cette équipe ! » », sur tuner.be,‎
  8. Claire Varin, « Profilage (final saison 5) : « La mort de Fred, c’est le plus fort que l’on pouvait faire » », sur toutelatele.com,‎
  9. Kevin Boucher, « Profilage : Odile Vuillemin quitte la série de TF1 », sur PureMédias,‎
  10. « Philippe Bas rejoint Profilage : nouvelle saison en tournage », sur leblogtvnews.com,‎
  11. Aubéry Mallet, « Profilage, saison 4 : une attente trop longue ? », sur purebreak.com,‎
  12. « Profilage : la saison 5 est en tournage », sur RTBF,‎
  13. Aubéry Mallet, « Profilage, saison 6 : Rocher, Chloé... premières infos et théories avant la diffusion », sur purebreak.com,‎
  14. a, b, c et d « Profilage : la série à succès de TF1 vendue en Espagne »,‎
  15. (pt) « GNT Estreia Perfil Criminoso », sur veja.abril.com.br,‎
  16. a, b et c Guilhaume Nistasos, « Profilage, bilan des audiences : une saison 3 qui n'a cessé de progresser », sur fan2tv.com,‎
  17. « Audiences du jeudi 27 mai 2010 », sur Première,‎
  18. Alexandre Raveleau, « Audiences du jeudi 2 décembre 2010 », sur toutelatele.com,‎
  19. « Audiences du jeudi 15 mars 2012 », sur Première,‎
  20. Sarah-Louise Guille, « Audiences du jeudi 19 avril 2012 », sur Télé Loisirs,‎
  21. a, b et c Guilhaume Nistasos, « Profilage, bilan des audiences : un succès complet, une croissance incessante pour la saison 4 de tous les records », sur fan2tv.com,‎
  22. Carlo Izzo, « Audiences du 10 octobre 2013 », sur Télé Star,‎
  23. Guilhaume Nistasos, « Audiences du jeudi 16 octobre 2014 », sur fan2tv.com,‎
  24. Alexandre Raveleau, « Audiences du jeudi 4 décembre 2014 », sur toutelatele.com,‎
  25. Benjamin Rabier, « Bilan audiences : performances records pour la saison 5 de Profilage », sur Télé Loisirs,‎
  26. Jérôme Roulet, « Audiences du jeudi 7 mai 2009 », sur toutelatele.com,‎
  27. Julien Lalande, « Les 100 meilleures audiences de la télévision en 2012 », sur PureMédias,‎
  28. Benoit Daragon, « Les 100 meilleures audiences de la télévision en 2013 », sur PureMédias,‎
  29. Benoit Daragon, « Les 100 meilleures audiences de la télévision en 2014 », sur PureMédias,‎
  30. Lucas Armati, « Critique de la série - saison 1 », sur Télérama,‎
  31. Pierre Langlais, « Profilage, dernier exemple raté de série française copiée sur les Etats-Unis », sur Slate,‎
  32. Pierre Langlais, « Critique de la série - saison 5 », sur Télérama,‎
  33. « Profilage, saison 5 vu par la presse télé », sur Première,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]