Montreux-Vieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montreux-Vieux
Montreux-Vieux
La mairie de Montreux-Vieux.
Blason de Montreux-Vieux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Intercommunalité Communauté de communes Sud Alsace Largue
Maire
Mandat
Jean-Claude Ringwald
2020-2026
Code postal 68210
Code commune 68215
Démographie
Population
municipale
903 hab. (2018 en augmentation de 2,03 % par rapport à 2013)
Densité 218 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 14″ nord, 7° 01′ 24″ est
Altitude Min. 338 m
Max. 361 m
Superficie 4,14 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Masevaux
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Montreux-Vieux
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Montreux-Vieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montreux-Vieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montreux-Vieux
Liens
Site web http://www.montreux-vieux.fr

Montreux-Vieux(allemand: Alt-Münsterol) est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire du village est longé à l'ouest par la rivière de la Saint-Nicolas qui marque en partie sa limite avec le département du Territoire de Belfort et le village de Montreux-Château voisin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.
Communes limitrophes de Montreux-Vieux
Cunelières Chavannes-sur-l'Étang
Montreux-Vieux
Montreux-Château Montreux-Jeune

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Montreux-Vieux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En allemand : Alt-Münsterol[6]. En alsacien : Alt Menschtral ou Àltmìnschtràl.
  • Mosteroulx (1251), Musturuil-le-Ville & Vielle Musturuil (1333), alten Münsterol (1349), Alten Mùnstrol & vetere Minstrol (1490), Vielle Mostureulx & Mostureux (XVe siècle), Montreux le Viel (1793).

Histoire[modifier | modifier le code]

La nouvelle gare de Montreux-Vieux construite par l'administration allemande, à la fin du xIxe siècle[8], vue avant la Première Guerre mondiale.
  • 1871 : faisant partie de l'Alsace-Moselle, le territoire est intégré à l'Empire allemand par le traité de Francfort. Les fonctionnaires allemands s'installèrent alors dans la commune et y construisirent un temple protestant afin de pratiquer leur culte. Renommée Altmünsterol et devenue ville frontière accessible par la route, le chemin de fer et par voie d'eau avec le canal, la ville se développa. À cet effet, une glacière fut construite entre 1873 et 1873 à proximité de la gare[9].
  •  : premier village alsacien à être pris par les Français durant la Première Guerre mondiale.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Montreux-Vieux

Les armes de Montreux-Vieux se blasonnent ainsi :
« D'or au lion rampant de sable lampassé de gueules, à la bordure engrêlée de même. »[10]

Blason officiel, présent sur le site internet de la commune[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1945[12]
Période Identité Étiquette Qualité
septembre 1945 mars 1971 Auguste Seiler    
mars 1971 mars 1983 Georges Vic    
mars 1983 mars 1989 André Schorr    
mars 1989 mars 2001 Denis de Vittori    
mars 2001 mai 2020 André Trabold    
mai 2020 En cours Jean-Claude Ringwald [13]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2018, la commune comptait 903 habitants[Note 2], en augmentation de 2,03 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
201225272317316318287274250
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
226251222294509545636622663
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
683851975690776871684702775
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
9179671 010969905769837868882
2018 - - - - - - - -
903--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Alban.
Le château d'eau.
Canal du Rhône au Rhin à MONTREUX-VIEUX

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claudius Corneloup[19],[20],[21](1883- ?) Ancien légionnaire engagé en 1915 dans l'unité d'infanterie francophone de l'armée canadienne, le 22e régiment, il a rédigé ses mémoires qui relatent son expérience de la 1er Guerre mondiale :

Corneloup, Claudius, -L'Épopée du 22e-, Montréal, éd. La Presse/Librairie Beauchemin limitée, 1919, 150 p.

  • Joseph Rossé (1892-1951), né à Montreux-Vieux, militant autonomiste alsacien, député sous la Troisième République.
  • Léon Hégelé (1925-2014), né à Montreux-Vieux, évêque auxiliaire émérite de Strasbourg depuis 2000.
  • Famille Moench, à l'origine de la levure Alsa : le fondateur Émile Joseph Jules Moench est né à Montreux-Vieux le .
  • Albert Geiss (1934-2012), né à Dannemarie et ayant vécu a Montreux-Vieux, fut peintre aquarelliste et membre fondateur du GRAAL, instigateur du Salon de l'aquarelle de Montreux-Jeune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  7. Montreux-Vieux sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'EHESS, consulté le 27 janvier 2012.
  8. a et b « La gare de Montreux-Vieux », notice no IA68006574, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. Rue des tilleuls actuellement
  10. Archives Départementales du Haut-Rhin
  11. Armoiries sur le site officiel de la commune > Le village > Historique > Les armoiries...d'une seigneurie, consulté le 27 janvier 2012
  12. a et b Liste des maires sur le site de Montreux-Vieux, consulté le 30 mars 2014.
  13. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. « L'église Saint-Alban », notice no IA68006557, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. Steve Fortin, « A la recherche de Claudius Corneloup », in The Maple Leaf / La Feuille d’Érable, vol. 12, n°20, mai 2009, p. 5.
  20. « Claudius Corneloup, sergent-major, 22e Bataillon- Bibliothèque et Archives Canada », sur gc.ca (consulté le 4 septembre 2020).
  21. (en) « Corneloup Claudius (1883- ?) « Témoignages de 1914-1918 », sur Témoignages de 1914-1918 (consulté le 4 septembre 2020).